Home / AfroPeople / BEYONCÉ VICTIME DE FAUSSES COUCHES

BEYONCÉ VICTIME DE FAUSSES COUCHES

Dans une interview pour l’édition américaine du magazine « ELLE », Beyoncé a fait de rares confidences sur ces multiples fausses couches survenues les naissances de sa fille et ses jumeaux.

La naissance de sa fille Blue Ivy en janvier 2012 a mis fin aux souffrances de Beyoncé. Avant de devenir mère, la chanteuse a subi plusieurs fausses couches. Un combat qui lui a appris à changer son mode de vie avant d’avoir sa fille puis ses jumeaux Rumi et Sir Carter en juin 2017. Habituellement discrète sur sa vie privée, Beyoncé a accepté de se livrer aux questions de ses fans dans le numéro de janvier 2020 du magazine américain « ELLE ». « Les fausses couches m’ont appris que je devais me materner avant de pouvoir être la mère de quelqu’un d’autre. Puis j’ai eu Blue, et ma quête personnelle est devenue tellement plus profonde. Je suis morte et je suis née à nouveau dans cette relation, et ma recherche d’identité est devenue plus forte », a-t-elle confié sur ce qui a changé en elle.

UNE SECONDE GROSSESSE DIFFICILE

L’arrivée de Blue Ivy a été un véritable chamboulement pour Beyoncé et Jay-Z. Dans sa chanson « Glory », le rappeur de 50 ans avait évoqué les épreuves de leur couple : « Toute la souffrance de ces faux départs, j’ai prié si fort pour que ce soit la dernière ». Après une première victoire avec sa fille, Beyoncé a ensuite connu des complications lors de la naissance par césarienne de ses jumeaux. Pour retrouver la santé, la chanteuse a ensuite changé son hygiène de vie. « J’ai mis un an à me concentrer sur ma santé après cette grossesse difficile. J’ai recherché des informations sur les médicaments homéopathiques. Je ne mets plus de médicaments dans mon corps sans réfléchir. Mon alimentation est importante et j’utilise des méthodes comme l’acupuncture, la méditation, la visualisation et les exercices de respiration », a-t-elle expliqué.

A LIRE AUSSI SUR NON STOP PEOPLE

A propos F. Syta Camara

Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

ENFIN, L’ARTISTE JAH KARA REMIS EN LIBERTÉ !

Jugé et condamné en octobre passé par le tribunal de première instance de Dixinn à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *