Home / Actualités / Conakry : Le chanteur Marcus comparait à la barre !

Conakry : Le chanteur Marcus comparait à la barre !

Le chanteur Marcus du groupe Banlieuz'Art est à nouveau à la barre pour une affaire de viol à Conakry

Mademoiselle Fatoumata Diaraye décide finalement d’affronter Marcus aka Konko Maléla à la barre. Pourtant, elle aurait entamé des arrangements à l’amiable. Qu’est ce qui n’a donc pas marché ? On n’en saura pas plus !

Plusieurs fois reporté, le procès opposant Marcus, chanteur du groupe Banlieuz’art, à Mademoiselle Diaraye a finalement eu lieu, lundi 19 Juin dans un tribunal de Conakry.

A la barre, Marcus accusé de viol et séquestration rejette les faits et dit avoir tout simplement voulu sauver la demoiselle .

«J’ai emmené Diaraye chez moi pour la protéger. Cette fille n’est pas de mon genre. Alors, je ne pouvais pas accepter que ces choses se passent ente nous », a fait comprendre Konko Maléla.

Poursuivant ses propos, le chanteur de Banlieuz’Art a expliqué comment il s’est-il connu avec la fille : « Elle m’a appelé pour me dire qu’elle a rêvé de mon numéro. Elle m’a demandé comment je m’appelle. Je lui ai dit que mon nom est Bangaly Bangoura. J’ai communiqué avec elle pendant trois mois. Un jour on s’est donné rendez-vous dans un restaurant qui s’appelle Seven Eleven. On est resté là-bas  jusqu’à 2 heures du matin. On est rentré chez moi. Elle a passé la nuit au salon avec mon cousin et moi je suis resté dans la chambre. Le matin, je lui ai donné une somme de vingt mille francs guinéens et mon cousin l’a raccompagné. C’est quelques temps après qu’on m’a convoqué au tribunal auprès du juge d’instruction ».

Aussitôt, les propos de Marcus ont été réfutés  par sa plaignante. Fatoumata Diaraye dit alors « avoir connu Marcus sur Facebook » avant qu’ils ne se donnent rendez-vous au Restaurant Seven-Eleven.

« Après qu’on s’est vu au restaurant Seven-Eleven, on est parti chez lui à Kobaya où on a trouvé deux personnes dans la maison. Il est entré dans sa chambre et il m’a dit de le rejoindre là-bas, je lui ai dit que moi je veux rentrer chez moi. Il m’a dit qu’il ne peut pas m’accompagner parce qu’il n’a pas sa voiture. Il m’a dit d’aller prendre un bain. Et il m’a donné une de ses chemises. Après avoir pris mon bain, Il m’a demandé de le rejoindre au lit, je lui ai dit non. Mais il m’a forcé et il m’a violé… », déclare Mademoiselle  Fatoumata Diaraye.

Le procès a été renvoyé au lundi 3 juillet, au tribune de première instance de Dixinn à Conakry.

Nous y reviendrons…

www.afroguinee.com

 

 

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

GUINEE – Pourquoi des maisons de distribution de disques ont fermé ?

Il y a une dizaine d’années, les maisons de distribution de disques se comptaient  par …