Home / Sports / Coupe du monde : Maroc-Iran, le film du match (0-1)

Coupe du monde : Maroc-Iran, le film du match (0-1)

La Maroc, outsider du groupe B, se devait de l’emporter pour son entrée dans la compétition vendredi à Saint-Pétersbourg face aux Iraniens. Les Lions de l’Atlas ont globalement dominé mais ont encaissé un but cruel dans les arrêts de jeu.

L’ESSENTIELCela faisait 20 ans que le Maroc n’avait pas participé à une Coupe du monde. Mais son retour parmi les grands du football, lors de ce Mondial russe, restera un souvenir cruel pour ses supporters. Les hommes d’Hervé Renard ont poussé, poussé, pour finalement… s’incliner dans les arrêts de jeu sur un but contre son camp. Terrible !

MAROC 0 – 1 Iran

But : Bouhaddouz (csc) pou l’Iran (90+5)

Le point à la fin du match. Et l’Iran arrache la victoire dans les arrêts de jeu!C’est un petit hold-up pour les hommes de Carlos Queiroz, globalement dominés pendant cette rencontre. C’est sur un coup franc que le sort s’est acharné sur le Maroc. Car ce n’est pas un Iranien qui marqué, mais le malheureux Bouhaddouz contre son camp, d’une tête plongeante au premier poteau. C’est très dur pour les hommes d’Hervé Renard, qui doivent à présent affronter l’Espagne et l’Iran, et ont donc désormais une chance infime d’accéder aux huitièmes de finale. L’Iran, lui, peut rêver.

beIN SPORTS

@beinsports_FR

[🎞️VIDEO – ⚽️BUT] 🏆 🇲🇦🇮🇷
⚽️ Le Maroc victime d’un CSC dans les derniers instants 😱😱

📺 Suivez 100% des matchs de la Coupe du Monde de la FIFA seulement sur beIN SPORTShttp://po.st/doLUYa

Le point après 85 minutes. Quel tir de Ziyech et quel arrêt de Beiranvand !Enfin le stade a vibré dans cette seconde période. Il a quand même fallu attendre la 80ème minute. Sur une remise intelligente de la tête de Belhanda à l’entrée de la surface, Ziyech a placé une belle frappe au ras du poteau adverse, mais Beiranvand s’est parfaitement couché. Du coup, le Maroc et ses bruyants supporters y croit à nouveau est repart de l’avant pour arracher la victoire.

Le point après 75 minutes. L’Iran prend le dessus. Imperceptiblement, et contre toute attente, c’est désormais l’Iran qui domine la rencontre. Plus tranchants, les hommes de Carlos Queiroz mettent le pied sur le ballon et se montrent les plus pressants. Le Maroc a en plus perdu Amrabat, sonné après être mal tombé sur le visage suite à un choc avec un adversaire. La fin de match pourrait être difficile pour les Lions de l’Atlas.

Le point après 65 minutes. Le rythme retombe. On a un peu l’impression de se répéter, mais les minutes passent, et les occasions se font toujours attendre. En cause, encore et toujours, la maladresse des 22 acteurs, incapables pour l’heure pour de créer le danger. Techniquement, le niveau de la rencontre est trop faible. Et le score est toujours de 0-0. Pour rappel, il avait fallu attendre le 12ème match de la Coupe du monde 2014 pour assister au premier match nul et vierge de la compétition. A ce rythme, cela pourrait arriver beaucoup plus tôt en Russie.

Le point après 55 minutes. Le déchet maître du jeu. Les deux équipes ne manquent pas de volonté, mais c’est techniquement que cela pèche. Les passes sont trop imprécises, les contrôles trop hasardeux, les centres trop manqués, les attaques placées trop statiques. Comme en première période, le Maroc tient le ballon et l’Iran opère en contre. Mais c’est bien la maladresse qui domine les débats.

Le point à la mi-temps. El Kajoui sauve le Maroc ! L’Iran a bien failli créer le hold-up. Apathiques pendant 40 minutes, les Iraniens ont pressé juste avant la pause et ont bien failli trouver la faille en contre. Mais par deux fois, El Kajoui, seul face à Azmoun, puis sur une frappe de Jahanbakhsh, s’est interposé. Ç’aurait été cruel, tant les hommes d’Hervé Renard ont dominé ce premier acte. Mais après 25 minutes au cours desquelles les Lions de l’Atlas ont enflammé le jeu, le rythme de la rencontre est peu à peu retombé. Du coup, l’Iran, d’abord surclassé, a pu peu à peu sortir la tête de l’eau et s’approcher des cages d’El Kajoui.

beIN SPORTS

@beinsports_FR

[🎞️VIDEO] 🏆 🇲🇦🇮🇷 : Munir sort le grand jeu pour stopper la contre-attaque iranienne
➡️ Un double arrêt exceptionnel ! 👐
▶️ http://po.st/n35ZDh

📺 Suivez 100% des matchs de la Coupe du Monde de la FIFA seulement sur beIN SPORTS

Le point après 40 minutes. L’ennui guette. 25 minutes d’attaque défense, et plus grand-chose à se mettre sous la dent depuis. Trop limitées techniquement, les deux équipes ont du mal à créer le danger. Les deux gardiens ne sont pas vraiment inquiétés, hormis sur des frappes lointaines ou des centres qui manquent de précision. Les défenses, particulièrement rugueuses, ont pris le pas sur les attaques, et le spectacle, fatalement, s’en ressent.

Le point après 30 minutes. Les débats s’équilibrent. Ça va un peu mieux pour l’Iran. Les hommes de Carlos Queiroz ont laissé passer l’orage. Ils ont encore été dominés pendant ces dix minutes, mais ils ont réussi à s’approcher un peu de la cage d’El Kajoui, notamment sur plusieurs contres. Après 25 minutes à attaquer à tout-va, le Maroc, qui a eu le ballon 67% du temps, a logiquement marqué le coup.

Le point après 20 minutes. Le Maroc toujours pied au plancher… mais muet. Les hommes d’Hervé Renard ne faiblissent pas. Ils monopolisent le cuir, se projettent très vite vers l’avant, mais sont pour l’heure trop brouillons pour créer un réel danger sur la cage adverse. Belhanda, notamment, est très actif au milieu de terrain, mais ses passes n’arrivent pas toujours à destination. A noter tout de même un gros danger dans la surface adverse, qui montre toute la fébrilité de la défense iranienne. La « Team Melli » est totalement dépassée. Mais elle tient le choc. Pour l’instant.

beIN SPORTS

@beinsports_FR

[🎞️VIDEO] 🏆 : Trois grosses occasions mais pas de but pour le Maroc ! 🔥🔥🔥
❌ On était vraiment proche de l’ouverture du score…

📺 Suivez 100% des matchs de la Coupe du Monde de la FIFA seulement sur beIN SPORTShttp://po.st/UBQS0X

Le point après 10 minutes. Le Maroc pousse d’entrée. Les Lions de l’Atlas sont affamés. Ils ont attaqué le match pied au plancher, faisant passer des sueurs froides à la défense iranienne sur deux corners, sur une frappe d’El Kaabi ou encore sur une tête de Belhanda, non cadrées. Les Iraniens, pris à la gorge, ne sont pour l’heure pas parvenus à sortir la tête de l’eau et n’ont fait que courir après le ballon.

Retrouvez cet article www.europe1.fr

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Usain Bolt en Australie, c’est fini…

Usain Bolt ne commencera pas sa carrière de footballeur professionnel avec les Central Coast Mariners, en Australie. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *