Home / Actualités / CCFG -Conakry : Le théâtre guinéen au sommet avec la pièce  » 1789, l’Isle de Saint Louis du Sénégal »

CCFG -Conakry : Le théâtre guinéen au sommet avec la pièce  » 1789, l’Isle de Saint Louis du Sénégal »

Après son sacre au dernier Festival international de théâtre à Bejaia en Algérie, la troupe nationale de théâtre de Guinée a interprété ce mercredi 10 avril au CCFG le texte 1789, l’Isle de Saint Louis du Sénégal d’Ahmed Tidiane Cissé. Dans un mélange de dramaturgie et d’humour, la pièce lauréate du festival de Bejaia a pendant une heure séduit le public présent dans la salle parmi le quel on distinguait des hommes de culture, des diplomates, des amoureux de théâtre ainsi que le ministre guinéen de la culture et du patrimoine historique auteur de la dite pièce de théâtre.

Cette mise en scène de Ibrahima Sory Tounkara relate l’histoire  d’un religieux blanc qui au temps de l’esclavage se battait pour l’égalité des hommes blancs et noirs, et d’un autre personnage qui était le citoyen Barnave qui lui se battait pour ne pas que ce combat aboutisse car selon lui les hommes noirs étaient des sous- hommes. D’un autre coté se trouvait également des mulâtres qui n’étaient ni noirs ni blancs qui quelque part aussi revendiquaient leur droit. Sur le banc des accusés, se trouvaient des hommes noirs qui luttaient aussi pour avoir un siège au parlement français pour une représentativité de leur communauté.

Les prix raflés en Algérie sont tout simplement le fruit du travail accompli par l’auteur et les comédiens indique Ibrahima Sory Tounkara metteur en scène de la pièce avant de rajouter que : « Bien qu’elle a été apprécié de tous ce soir, ce n’est pas du moins que la tache a été facile dans la réalisation de ce projet. Pour véritablement toucher le public, on a du faire appel à un peu d’humour car pour nous faire du théâtre c’est revenir à l’enfance ».

Pour sa part, le ministre Ahmed Tidiane Cissé auteur du texte n’a pas manqué d’apprécier les nouvelles touches de création artistique apporter à son œuvre : « Je rend un hommage au metteur en scène ainsi qu’aux acteurs qui ont bien su joindre à ma dramaturgie une création assez humoriste pour véritablement évoquer la problématique des droits humains tout en l’adaptant au temps . » Pour l’auteur, cette séquence de l’histoire du monde est une forme de témoignage du rôle de la femme dans le combat contre l’esclavage ce qui dit-il a été un grand départ pour l’humanité. Ce combat pour la liberté de l’homme noir devrait inspirer la démocratie actuelle conclu l’auteur : « Ce texte remet en cause l’hypocrisie de la révolution française d’en temps, alors j’appel aujourd’hui à une révolution africaine tout en domestiquant bien sûr notre culture afin de faire en sorte que notre démocratie soit le fruit de notre propre culture ».

A rappeler que cette pièce de théatre avait bénéficié les prix de la meilleure représentation ainsi que celui du meilleur texte au dernier festival international du théatre de Bejaia d’Algérie.

Amadou Barry , Conakry 

www.afroguinee.com

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Mariage payant du couple Azaya – Bintou : pour ou contre ?

Le couple bling bling et glamour de la musique populaire guinéenne, Azaya et Djelikaba Bintou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *