Home / Actualités / CULTURE – Le cri de cœur de Tidiane Soumah « World Music »

CULTURE – Le cri de cœur de Tidiane Soumah « World Music »

Tidiane Soumah, le Patron des Productions Tidiane World Music

Après l’humiliation du Syli National à la CAN en Egypte, les voix se lèvent ! A défaut donc des résultats dans le domaine de football en Guinée,  Tidiane Soumah, le PDG des Productions Tidiane World Music plaide pour la cause du secteur culturel dans son pays.

En effet, le célèbre diffuseur de grands spectacles à Conakry estime qu’avec un minimum d’attention et d’investissement, la culture pourra sans doute faire le miracle pour l’honneur et la dignité de la nation guinéenne.

« On a soutenu à 100% le syli, oui sans regret en tant que citoyen. Mais en 60 ans, la culture 224 n’a jamais connu un réel financement, pas circonstanciel, ou évènementiel. Un financement consistant pour les infrastructures, les créations et projets culturels, ou les intervenants culturels.

Le Palais est un apport de la Chine.

Les Ballets Africains de Guinée, sont l’équivalent du Syli National, le Syli Culture de la Guinée.

Avec des demandes d’appui financier en Guinée, pour ces ballets de 45 personnes, aucun budget : LA GUINEE… », a fait savoir le Boss des PTWM.

Par ailleurs, l’histoire et les archives témoignent que la culture guinéenne fut l’une des plus belles du continent noir. Par sa diversité, son authenticité et bien d’autres caractéristiques légendaires, cette culture a su dans le temps, se tailler une place de choix au grand soleil.  Ce rayonnement a été rendu possible grâce à la contribution de toutes les composantes sociales de la nation guinéenne. Sans compter l’apport de l’Etat à l’époque qui, avec sa politique culturelle populaire post indépendance, a su transformer le pays en terreau d’affirmation de l’identité culturelle panafricaine.

Au jour d’aujourd’hui, la réalité est toute autre : les maisons des jeunes transformées en centres commerciaux, plus d’espaces de diffusion, de spectacles, de créations, de rencontres et d’échanges interactifs à travers tout le pays. Encore moins, des projets de restauration du patrimoine historique. Autant de vérités qui crèvent l’œil. Dommage ! Mais quand la léthargie exténue l’ambition !

  A lire Aussi : GUINÉE – Et si on collectait autant d’argent pour la culture que les sports ?

Syta pour AFROGUINÉE

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Vidéo : L’ultime hommage à Kerfalla Kanté ( Symposium )

L’icône de la musique guinéenne, Kerfalla Kanté, communément appelé « L’oiseau du Sankara » a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *