Deux sacrées soirées : La Mamaya de Paris et la Nuit du Temouré !

Aboubacar 10 septembre 2017 0
Deux sacrées soirées : La Mamaya de Paris et la Nuit du Temouré !




Show ! Nombreux guinéens de Paris et de la diaspora se sont retrouvés, samedi 09 septembre, pour deux grands rendez-vous autour de la pure culture guinéenne : La fameuse #MAMAYA avec SÈDÈ DOUDIYA 4 et la célèbre soirée TEMOURE Vs BAKOUTY goupillé par le Club Temouré. Ces deux grands évènements culturels guinéens ont chacun, su drainer du très beau monde dans des salles chics sises au 11 rue Louison Bobet à Aulnay-Sous-Bois, en île de France.

Ambiance au top, grandes retrouvailles, habits traditionnels, boubous amidonnés et shows ont rendu ces fêtes encore plus belles. Les organisateurs de la soirée TEMOURE VS BAKOUTY,  Marie Mazoyer-Camara et son époux DJ Petit Pierrot ont littéralement fait des heureux lors de cette 6ème édition de la Nuit du Temouré avec une cérémonie très bien réussie sans fausse note.  Et, dans le but de mieux valoriser le code vestimentaire authentique guinéen, le Prix du Meilleur Bakouty a été décerné cette fois, au tonitruant PDG de la marque Mansa Freestyle. (photos ci-dessous à gauche).

  

Pour la troisième édition de la grande Mamaya avec SÈDÈ DOUDIYA 4 de Paris, l’évènement fut également une sacré réussite. Le défilé traditionnel de la Mamaya  tous en uniforme ‘’ Jaune Poussin’’, et la participation de grandes divas de la musique guinéenne en l’occurrence Oumou Dioubaté et Dianka Diabaté entre autres, ont su imprimer un caractère tout particulier à l’évènement.

  

Malgré le caractère valorisant de ces évènements culturels, les guinéens de la diaspora se sont sentis obligés d’être partagés entre deux soirées inspirées du terroir, qui s’organisaient à peu près au même endroit mais qui n’avaient pas le même concept. Difficile de faire un choix dans ce cas-là. Les organisateurs doivent peut-être y penser la prochaine fois, puisque le but de ces manifestations culturelles doit surtout permettre à la communauté guinéenne de France de se rapprocher les uns des autres et surtout de festoyer en fraternelle communion au rythme de notre culture.

Photo de couverture : Oumou Dioubaté , Dianka Diabaté et Sididou Mama Kanté à la grande Mamaya de Paris

www.afroguinee.com

 

 

 



Poster une réponse »