Home / Actualités / [Dossier] : Les Classiques du Hip Hop Guinéen !

[Dossier] : Les Classiques du Hip Hop Guinéen !

Légitime Défense/Crédit photo_Afroguinée

Le Hip Hop Guinéen est adulte ! On pourrait lui attribuer l’âge d’or de près de 30 ans comme le Hip Hop Sénégalais, derrière la France et les States qui ont entamé cet art plus tôt  avec ses histoires d’égotrip, de clash et de clans.

©AFROGUINÉE est parti sur la base d’un sondage auprès des connaisseurs du milieu afin de concocter 20 Titres Classiques de la grande histoire du double H 224, né vers les années 95 dans les rues et ghettos sales de la haute banlieue de Conakry. Prophet-Gee ne dira pas le contraire !

« Foré Bôma », KILL-POINT

L’histoire retient que le tube « Foré Bôma » du groupe Kill-Point, reste et demeure le déclic du mouvement Hip Hop de Guinée. Prophet-Gee, Mooz-Bee, Aizeko ont valablement marqué leur époque même s’ils étaient dos à dos durant tout leur succès avec le système Conté. Le leadership dans lequel régnait ce groupe, a su fédérer autant de jeunes rêveurs, mordus du hip-hop et éveiller la conscience du peuple guinéen.

Créé dans les confins de la haute banlieue de Conakry, mais le groupe Kill-Point s’est fait connaitre au fil du temps de Bomboli à Kaloum; de Conakry jusqu’à Yomou, de la Guinée au Sénégal jusqu’en France. Oui, ce groupe a régné en maitre et il fut la voix du bas peuple. N’est-ce pas leur départ laisse un vide et occasionne un manque de repère pour la nouvelle génération de la musique urbaine de Guinée?

« Bakouti », LEGITIME DEFENSE 

Dévoilé en 1997, le titre « Bakouti » du groupe Légitime Défense est l’un des classiques du Rap guinéen. Ses auteurs – Sheick Shaker, AS Kemy et sa soeur Luluta ont incontestablement laissé leurs empreintes ineffaçables. « Bakouti » est longtemps resté au sommet du hit-parade sur l’unique télévision nationale à l’époque, la RTG.

Le principal fondateur du crew Leg Def, Kemy, fut l’un des premiers MCS en Guinée. Il s’est illustré à travers son titre  « Stop au Sida » qui lui a fait gagner la confiance des institutions et ONG pour une large sensibilisation par rapport au VIH/SIDA.

« Yankadi Dance », BILL DE SAM en 1995

Respect à Bill De Sam ! Cet artiste jusque-là « irremplaçable » en Guinée, a fait danser des générations et des générations à travers sa chanson  populiste « Yankadi Dance » révélée en 95. Ce titre expose la vraie valeur de l’identité culturelle guinéenne. Les années passent, les artistes fleurissent, mais ce titre « Yankadi Dance » reste indémodable et inégalable de par le sens de ses paroles et son aspect rythmique 100% puisés du riche patrimoine culturel du terroir.

« 2 Octobre », HAMID CHANANA

Hamid Chanana n’a pas eu longue vie mais ses chansons comme « 2 Octobre » l’immortalisent à jamais. Ce tube reste jusqu’à nos jours l’hymne des festivités de la date d’anniversaire de l’accession de la Guinée  à l’indépendance. Chanana, son pays se souviendra toujours de lui à travers cette chanson.

« Je ne suis pas né dans un Château », MASTA G

Masta G, le lyriciste de la Saga, un autre poids lourd du Hip-hop guinéen qui s’est accroché au zénith sans pincettes. Masta G a fondé sa réputation à travers son titre : « Je Ne Suis Pas Né Dans Un Chateau », extrait de la célèbre compile « Saga Hip-hip ». Dans cette chanson, G Masta raconte sans gène son vécu, ses temps de galère et sa classe sociale diamétralement opposée à celle des nantis. Ce qui le révolte et le sculpte en rappeur très engagé. Pour sa position face au système de Conakry, le chanteur a eu un moment donné, des problèmes avec le régime Lansana Conté critiqué  dans la chanson « Election Batali ». Des poursuites policières auraient même été engagées à l’encontre du rappeur.

« Reveillez-vous », PAP SOUL

Cette chanson « Reveillez-vous »  du groupe PAP SOUL a donné un réel punch à « Rap Koulè », la toute première compile du Hip Hop guinéen produit en 97 par Kill-Point avant Tribunal Hip Hop en 98.

PAP SOUL était un groupe très impressionnant. L’on se rappelle encore des jeux de langue de Fadjidi et Richard décédé au cours d’un accident de la circulation.

« Corruption », RAISONNABLE DJELY

« Corruption » est aussi l’un des morceaux phares de « Rap Koulè » déposé par le groupe Raisonnable Djely formé par le trio de choc : Macovi, Phenomène X et Ras Condel. Un groupe très influent mais qui n’a pas pu résister au temps.

« Khareman », GANDAL FOLY

Cette chanson de Gandal Foly a envoûté toute une génération. L’on se souvient de son refrain assuré par Biz Dondon, le porteur du poumon harmonique du groupe et les textes pointus, très accélérés de Dieng et Ké100Ké. C’était un autre temps du Hip Hop guinéen.

« Mc », METHODIK

Ce titre a ravagé tout sur son passage et fait flipper nombreux MC’s dans les années 2004. Bougui, Star Crazy, Sindla et Yoriken formant le groupe METHODIK étaient partagés entre la première et la seconde génération du Rap made in Guinea. Dans « Saga Hip Hop », le groupe s’est annoncé à coup de tonnerre avant son premier album « Nondikira » en 2004, un disque pur et dur, 100% hardcore qui a agité  les ghettos de Conakry à l’époque. Ce qui a valu au groupe de rafler le prix de Meilleur Album Rap de l’année à la K7 D’or à Conakry. Ils étaient des vrais MC’s aussi reconnus par leur bling bling.

« Cri Du Coeur », DEGG J FORCE 3

Les versions « Saga Hip Hop » et remix du titre « Cri du Coeur » ont tous les deux fait un carton plein. Ce titre a fait danser et chanter même les diables de Boulbinet, un quartier très bouillant du centre-ville de Conakry où le groupe Degg J Force 3 a vu le jour. Cette belle chanson reste jusqu’à date, inclassable dans la discographie de Degg J, de l’album « Mach Allah » à « Dynastie ».

« Guinée Unie », PHADUBA FEAT DJO DIOUBATÉ

Ce titre est très lourd ! Connaissant sa maitrise d’écriture rappologique très élevée, Phaduba, l’ex-ténor du groupe M.A.S n’a point rigolé en rendant cette chanson atypique et hybride « Guinée Unie » . Il l’a réalisé en duo avec Djo Dioubaté, l’un des témoins de toutes les générations de la musique urbaine guinéenne.

« Ko nah ming waddi doung», ALKEBULAN

Ce titre s’est annoncé comme les larves d’un volcan dans le milieu Hip Hop Guinéen. « Ko nah ming waddi doung », une chanson bien frittée traduisant la maturité de Baaraka et Masta Ham’s en matière du Rap. Nombreux fans auraient aimé que ce groupe reste. Mais le destin en a décidé autrement.

« Mariama », FAC ALLIANCE

A la base, « Mariama » est le titre de Baaba Maal du Sénégal mais repris avec succès par le groupe guinéen FAC ALLIANCE. Cette chanson est l’extrait de l’album « Louganyi » sorti en 2000 à Kindia, mais son succès a débordé et touché tous les quatre coins de la Guinée et du continent africain. Nondi K, Pap G et Masta X, ce trio de choc du rap guinéen créé dans un milieu universitaire, a fini par emporter les coeurs des mélomanes grâce à « Mariama » un morceau très mélodieux. FAC ALLIANCE, un super groupe, mais  qui n’a aussi duré qu’un instant.

« Conobadamako », SILATIGUI

« Conobadamako » un morceau au rythme électrique expérimenté pour la première fois en Guinée par Silatigui, les MC’s au style de chant hors-bord. Grâce à cette chanson difficile à imiter, Silatigui s’est imposé en Maitre et confisqué le trône du Hip Hop Guinéen dans les années 2000. C’est l’extrait de l’album « Danda ».

« Gbissacé », DOFF

« Gbissacé », était incontestablement le hit de 2012 en Guinée. Matapo Taknik du groupe « Doff », le rappeur à la voix de velours, ça vous dit quelque chose, certainement ? Il a longtemps amusé les ghettos de Conakry et rehaussé le niveau d’inspiration des rappeurs guinéens après 2010. Disparu sur la scène musicale avec plein de talent, Matapo se retrouve finalement dans l’audiovisuel donc, pas loin de la musique.

« Thug Life », BIG DRÉ

Décédé en novembre 2014, le rappeur Big Dré a laissé derrière lui, une chanson « impérissable » qui l’immortalise dans l’esprit des guinéens, « Thug Life ». Un titre intéressant dont les mots expliquent le quotidien d’un jeune troglodyte désoeuvré.

« Marguerita», MIFA GUEYA

Magica D’Africa et son acolyte Two Marley formant MIFA GUEYA ont réussi a s’imposer au devant de la scène du Rap Guinéen de 2001 à 2005. Avec leur album éponyme à succès « Kondébily », est un disque resté jusque là, un énorme classique rappologique sur le continent africain, produit par le label « Contacts Evolutions ». 

« Marguerita »« Dou Lui Là », « Forécariah », « Marguerita », « Yeguitata »,« Sautoka le mur » sont autant de titres du groupe MIFA GUEYA qui continuent à créer de la sensation chez les mélomanes.

« Sobè », CLAX du groupe Duuda Inchallah

« Sobè » est l’extrait de « Beni Compile » qui a longtemps chatouillé les oreilles des mordus du Hip Hop Guinéen. CLAX, son principal auteur est membre du groupe Duuda Inchallah. Les connaisseurs de musique avaient du mal à faire un distinguo entre sa voix et celle de DMX, rappeur américain.

« Son Galanyi », SEMBÈDÈKÈ

Comme son nom indique « Son Galanyi » qui signifie « Le tonnerre », s’est abattu foudroiement sur l’univers musical guinéen. Personne n’a pu résister au plaisir qu’offre cette chanson. Très éducatif et dénonciateur, ce titre fabuleux du groupe Sèmbèdèkè a fait un réel carton en 2005.

« Faté Fôrè », JACK WOUMPACK

Quand Jack Woumpack prend la parole, c’est la satisfaction et la vérité que nul ne pourra contester. C’est un peu l’idée de son titre « Faté Fôrè », extrait de son premier album « Wögnè Bouki » sorti en 2005 où il exhibe, l’incapacité et l’ignorance notoire du peuple noir. Les paroles sont très intéressantes dans cette chanson d’autant plus que son auteur tente d’établir une certaine comparaison entre le babylon et le fafarin.

« Des Hauts et Des Bas », DEGG J FORCE 3 FEAT. SILATIGUI

Même-si le torchon brûle depuis plusieurs années entre Silatigui et Degg J Force 3, l’histoire établit que ces deux groupes de rap guinéen ont produit un album d’anthologie appelé « Positive Vibes Crew » dont le titre « Des Hauts Et Des Bas » reste encore un classique du rap guinéen.

NB : Dans la même catégorie classique, l’on peut aussi ajouter « Tic Tac » de M.A.S; « Magnakhai », du groupe féminin – Ideal Black Girls, « duuda » du groupe Duuda Inchallaha, etc… et nombreux titres des compiles Rap Koulè, Saga Hip-hop et Béni Compile.

A préciser que cette liste est non exhaustive.

Lire Aussi : Ces MC’S qui ont marqué l’histoire du Rap guinéen !

Lire Aussi : Musique : Il était une fois, le Rap en Guinée…

Syta pour AFROGUINÉE

 

 

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

BLACK M : « Je ne peux pas être discret en Guinée »

ITW – Au retour de la Guinée où il a passé ses vacances dernières, Black …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *