Home / Dossier / Drame de Rogbané : Les révélations de Malick Kébé !

Drame de Rogbané : Les révélations de Malick Kébé !

La lettre qui explique tout ! Le dossier « brûlant » concernant le Drame de Rogbané connait des rebondissements. Tout commence à être clair dans la mesure où les premières personnes mises aux arrêts dès après le drame rompent le silence et brandissent des pièces justificatives au tribunal de première instance de Dixinn et à la presse pour la manifestation de la vérité.

C’est devenu très sérieux quand l’ordre vient du plus haut sommet de l’Etat d’arrêter les boucs émissaires notamment, le Directeur de l’Agence Guinéenne de Spectacle, Malick Kébé et l’organisateur dudit concert, Ablaye Mbaye de la structure MLP. Tandis que se trouvent également mêlés à cette affaire de gros bonnets comme le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara ; le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale, Général Baldé ; le ministre de la Sécurité et de la protection civile, Madifing Dianè, le président de la délégation spéciale de Ratoma, M. Batouta Camara, qui se coulent la douce à Conakry.

Aujourd’hui, tout le regard est braqué sur le Tribunal de Première Instance de Dixinn sensé dire la loi rien que la loi. Mais dores déjà, on constate que ce dossier est en train d’évoluer avec des révélations accablantes. Selon les dernières informations que nous avons pris le soin de recouper, le président de la délégation spéciale de la commune de Ratoma, M. Batouta Camara est le dernier à être entendu par les enquêteurs en attendant de voir d’autres dignitaires passé à la barre.

A en croire à la lettre d’information de Malick Kébé adressée le 17 juillet 2014 au gouverneur de la ville de Conakry dont notre Rédaction détient une copie, il est judicieux que le tribunal chargé du dossier interpelle le patron de la capitale guinéenne afin qu’il puisse s’expliquer.

Dans ce courrier administratif,  Malick Kébé avait sollicité au gouvernorat de Conakry, une franche collaboration pour l’organisation dudit concert  pour éviter de mauvais souvenirs à l’image du drame déjà survenu à plage de Lambanyi lors  d’un autre concert de musique.

« Je sollicite votre franche collaboration pour vulgariser l’information au niveau des gestionnaires des plages. Je suis entièrement à votre dispositions pour toutes éventuelles informations », a-t-il écrit l’ex Directeur de l’Agence Guinéenne de spectacles au gouverneur Soriba Sorel Camara.

Voici ici une copie intégrale de la lettre de Malick Kébé  adressée au Gouvernorat de Conakry :

Lettre_ Malick KEBE

Toujours selon de sources concordantes, le gouverneur avait bel et bien reçu cette lettre.  Mais aucune suite n’a été réservée à cette lettre administrative de la part des services publics concernés. Alors , qu’en a- t-on fait  pour éviter les morts à Rogbané ? Et même que le Haut Commandement de la Gendarmerie Nationale avait pris connaissance de cette correspondance urgente . Pourquoi n’en on -t-il pas fait bon usage pour éviter le Drame de Rogbané ? Autant de questions qui méritent des réponses afin de mettre toute la lumière sur ce drame qui endeuille encore la Guinée.

Dans les prochains jours , le tribunal de première Instance de Dixinn essayera certainement d’édifier l’opinion nationale guinéenne sur ces questions cruciales pour que le droit soit réellement dit afin de situer toutes les responsabilités dans cette épineuse affaire de Rogbané. Un drame tragique qui, on se rappelle, a coûté la vie a plus d’une trentaine de jeunes guinéens lors d’un concert de musique urbaine. Nous y reviendrons…

Lire Aussi : Drame de Rogbané : Que reproche-t-on à Malick Kébé ?

Fodé Sita, Conakry

 www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Wonkhai 2020, les dates de la tournée européenne !

Le collectif « Wonkhai 2020 » composé de  Takana Zion, Steeve One Locks, Singleton, Djanii Alfa et l’opérateur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *