Festival de l’Unité Africaine : On y était !

Fode Sita Camara 8 mai 2018 0
Festival de l’Unité Africaine : On y était !




Un gotha d’artistes africains et jamaïcains a ouvert à Conakry, le Festival de l’Unité Africaine, les 06 et 07 Mai, initié par le célèbre reggae man guinéen, Takana Zion.

Cette messe de la musique reggae a mis en scène pour essai, Xuman du Sénégal, Sister Mame du Mali, Lyricson et Baara-K de la Guinée. Ishmel McAnuff et Makarov de la Jamaïque ont musicalement exprimé leur solidarité au mouvement rasta africain.

Pour une première fois, Conakry se dote d’un festival reggae perçu comme un trait d’union entre les afro-africains.

Dans les coulisses, nombreuses vedettes se sont exprimées au micro d’Afroguinée ©.

Sister Mame, la première reggae woman du Mali et Directrice du Mali Festi Regggae : « Je tire le chapeau à Takana pour cette première édition, il a démarré gros. Nous allons prier Jah que ça soit une continuité. Parce que je sais que ce n’est pas facile car ça fait 13 ans j’organise un festival dans mon pays. J’aime souvent dire que là où les politiques ont échoué c’est là-bas nous les artistes nous réussissons… ».

Xuman, artiste sénégalais et producteur de l’émission Journal Rappé : « Je pense que l’unité africaine ce n’est pas l’OUA de la décider, ce n’est pas à l’Ethiopie. L’unité africaine c’est d’abord et avant tout, les peuples et les peuples, c’est Sénégal, c’est Mali, c’est la Guinée ou le Burkina, c’est tous les pays africains… ».

Baara-K, artiste guinéen, vivant à Paris : « Ce festival est une belle initiative car ça parle de l’unité entre les africains. Il ouvre la Guinée au monde avec l’arrivée des grands chanteurs. Et je crois que c’est un projet à saluer… ».

Vivement la prochaine!

Syta pour Afroguinée

 

 

 

 



Articles liés»

Poster une réponse »