Home / Sports / FGF : rebondissement dans l’affaire Amadou Diaby

FGF : rebondissement dans l’affaire Amadou Diaby

C’est une histoire qui est loin d’avoir livré tous ses secrets. Ce lundi, le président de la commission d’éthique de la Fédération Guinéenne de Football a effectué une sortie médiatique qui relance une affaire rocambolesque, au cœur de l’élimination de la Guinée à la CAN 2019.

Nous sommes au mois de juillet 2019. Le Syli National est éliminé de la coupe d’Afrique des nations après une cinglante défaite (3-0) face à l’Algérie. Une élimination, qui au-delà de l’aspect sportif, déclenche une affaire rocambolesque au sein de la sélection guinéenne. De révélations en révélations, des accusations fusent de partout. « Rackets », « Corruption », l’opinion apprend des histoires aussi surprenantes les unes que les autres. Les principaux concernés sont Paul Put, accusé de racketter certaines personnes de son staff technique et Amadou Diaby à qui il est reproché de percevoir 10% sur le salaire du sélectionneur guinéen. Le dirigeant guinéen aurait touché cette somme sur chaque salaire versé au Belge.

Face à la colère générale des supporters qui attendent des comptes, la commission d’éthique de la FGF se saisit rapidement de l’affaire et tranche en deux semaines. Suspendu de manière provisoire le 29 juillet 2019, Diaby sera finalement reconnu coupable par la commission d’éthique. Amadou Tham Camara prononce une suspension de sept ans contre Amadou.

Dans ce qu’il a toujours qualifié de règlement de compte, le vice-président de la FGF d’alors clame son innocence d’autant plus que les preuves brandies (un enregistrement sonore, des mails, des relevés bancaires) ne le relient pas directement à Paul Put. A aucun moment, une preuve irréfutable et expressément évidente n’a été exhibée pour justifier la sanction infligée au dirigeant guinéen. Il ne sera jamais confronté à Paul Put et ce dernier, malgré une sanction pécuniaire, arrive à sortir de la Guinée dans le plus grand des mystères. Plusieurs éléments poussent Diaby à se sentir victime d’un règlement de compte. Ainsi, il décide de saisir le tribunal arbitral du sport.

Amadou Diaby sur le point de gagner au TAS ?

Depuis des mois, l’affaire se trouve à Lausanne et elle arrive à son terme. Une audience est fixée le 28 février mais les dents grincent déjà à Conakry. Ce lundi, Tham qui a pris la décision de suspendre Diaby et Paul Put tout en les mettant à l’amende, a  remis en question l’intégrité de la Féguifoot. Selon le responsable de Guineenews, l’instance guinéenne n’a pas transmis toutes les preuves au TAS. « On vous (journalistes, ndlr) appelle pour vous dire que l’audience est prévue le 28 février prochain. On a remis toutes les preuves qui accablent Mr Diaby, à la Feguifoot mais les preuves n’ont pas été transmises au TAS par la fédération (…) Mais qui a refusé d’envoyer les preuves ? C’est là, la question qu’il faut se poser maintenant ou bien qui a empêché qui d’envoyer les preuves ? »  s’interroge Camara.

Dans son speech, Tham annonce une éventuelle victoire de Diaby au tribunal de Lausanne. « Et si les preuves manquent, il (Amadou Diaby) sera disculpé pour manque de preuve (…) En tout cas si le corrupteur est blanchi, le corrompu sera tout simplement blanchi aussi et donc Paul PUT peut être acquitté aussi si les preuves n’arrivent pas au TAS ».

Une fuite en avant de Tham Camara ?

Du côté de la Féguifoot, on rappelle le caractère indépendant de la commission d’éthique et la version d’Amadou Camara est balayée d’un revers de la main. Selon une source interne, tous les éléments sur lesquels Tham a fondé son jugement ont été envoyés. Est-ce donc une fuite en avant de ce dernier pour anticiper un prochain échec qui jetterait le discrédit sur sa commission ? Qui dit vrai ? L’attente ne devrait plus être longue car le TAS rendra sa décision en la motivant de sorte que plus aucun doute ne subsiste.

Que va faire le TAS ?

Le tribunal de Lausanne va en fait examiner cette affaire dans le fonds et dans la forme. Il s’assurera que la procédure a été respectée et que toutes les parties ont bénéficié des mêmes chances pour se défendre. Il se penchera également sur les faits afin de vérifier que Amadou Diaby a effectivement perçu une commission sur le salaire de Paul Put. Ce, sur la base d’éléments tangibles reliant les deux hommes.

Source : Foot224.co

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

La Tunisie, capitale du handball africain du 16 au 26 janvier 2020

Le Championnat d’Afrique de handball 2020 débutera ce jeudi 16 janvier et se poursuivra jusqu’au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *