Home / Culture / Guinée : Vers une nouvelle réglementation de l’organisation des spectacles

Guinée : Vers une nouvelle réglementation de l’organisation des spectacles

Les cadres du ministère de la culture et du patrimoine historique étaient en conclave avec les acteurs et promoteurs culturels ce 19 août au musée national. Objectif, penché sur la question de la réorganisation du monde du spectacle en Guinée en vue d’éviter d’autres incidents dans le futur. Au cours de cette rencontre, il a aussi été question de réfléchir sur des pistes de solutions pouvant favoriser le sort de Malick Kébé et d’Ablaye M’baye détenus depuis le drame de rogbané.

La rencontre a mobilisé autour d’une même table les cadres du département de la culture face aux représentants de la fédération des operateurs culturels, du réseau des managers d’artistes de Guinée et de l’union des journalistes et animateurs de Guinée. L’occasion a été mise à profit pour discuter de tous les problèmes qui assaillent le monde du spectacle en Guinée. Des conditions de délivrance des licences d’organisations de spectacles aux permis d’exploitation des espaces culturels en passant par l’importance du fond de soutien aux créations artistiques et littéraires (Foscal), tout a été évoqué dans le but de mieux réguler ce secteur autant prisé par les professionnels que par les amateurs.

Au cours de cette réunion, le secrétaire général du ministère de la culture a informé les uns et les autres du projet d’élaboration d’un nouveau document de régulation de l’organisation du spectacle en Guinée. A en croire Mohamed Amirou Conté, ledit manuel serait en cours de formalisation et sera bientôt mis à la disposition de l’ensemble des acteurs culturels en vue d’éventuels amendements ou  de modifications avant sa finalisation. « Le document en cours d’élaboration va être partagé par l’ensemble des acteurs culturels et aussi par les départements qui sont concernés dans l’organisation des spectacles comme la sécurité, la décentralisation, la défense, le gouvernorat de la ville de Conakry, l’environnement et le tourisme pour qu’on sorte un document qui réglemente définitivement l’organisation des spectacles en Guinée » a-t-il dit.

Cette rencontre a démontré selon Tidiane Soumah des productions Tidiane World Music qu’il y’a un sérieux problème dans le domaine de la culture. Poursuivant, il indique que ce genre d’échanges pourra sans doute mettre de l’ordre dans ce secteur. Tidiane confie qu’il a aussi été question d’une solidarité à Malick Kébé et Ablaye M’baye dans le second volet de la réunion : « Il était aussi question de trouver des voix et moyens pour aider nos amis qui sont détenus de l’autre coté car ce problème pouvait arriver à tout le monde ».

En attendant la finalisation de ce document, les acteurs culturels sous la houlette du ministère de la culture penchent actuellement sur la stratégie à adopter pour un plaidoyer en faveur des détenus dans l’affaire du drame de la plage rogbané.

www.visionjeune.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

La Nuit du POHDA 2019 : Salim Souaré fait le point !

L’édition 2019 de la Nuit du POHDA le Vendredi soir au Belvédère à Conakry n’a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *