Le 24 janvier, désormais journée mondiale de la culture africaine

Aboubacar 26 janvier 2018 0
Le 24 janvier, désormais journée mondiale de la culture africaine




Aujourd’hui est célébrée la 1ere édition de la journée mondiale de la culture africaine. Né sous l’initiative du Franco-togolais John Ayité Dossavi, l’événement est l’occasion pour l’Afrique de faire la promotion de ses valeurs et richesses culturelles. Ainsi la journée est célébrée dans plusieurs pays européens, africains et dans les Caraïbes. Dans un entretien accordé au site allafrica.com, john A. Dossavi revient en détail sur l’événement.

L’événement, initié par John Ayité Dossavi, fondateur du Réseau africain des promoteurs d’événements culturels (Rapec),  permet de montrer la richesse culturelle du continent africain.  Selon John A. Dossavi,  cette journée symbolique dans l’année est là pour célébrer la culture africaine dans son entièreté, célébrer ses us et coutumes, ses valeurs et traditions. Comme son nom l’indique, la journée mondiale de la culture africaine est célébrée dans plusieurs pays à travers le monde. Des villes françaises telles que Toulouse, Paris, Sevran et Bagneux participent à la célébration ; mais également la Norvège, les Antilles et la Martinique, explique  John A.  Dossavi.

Considérée comme un continent culturel par essence, l’Afrique a aujourd’hui l’occasion de faire prévaloir ses  acquis afin de faire la promotion de sa culture, tout en permettant le rapprochement entre les peuples africains.

Pour cette 1ere édition le Mali, «accueille le Comité international pour la mobilisation en faveur de cet événement », renseigne le site allafrica.com. De plus, plusieurs pays tel que  « le Bénin, le Burkina Faso, le Togo, la Tunisie. Et les chefs traditionnels de l’Afrique centrale vont se retrouver autour de la célébration de la culture africaine au Cameroun, à Yaoundé » précise Dossavi, avant d’ajouter que « des participants de la Guinée, du Congo-Brazzaville, du Congo-Kinshasa, du Tchad, de la République centrafricaine…Et il faut le souligner : c’est une initiative née dans la diaspora africaine en France ».

La journée mondiale de la culture africaine peut également être perçue comme un  moyen de ressourcer la jeunesse africaine victime de l’influence culturelle occidentale. Sur ce, la raison d’être de cette initiative culturelle est de « permettre justement à cette jeunesse africaine qui est aujourd’hui en perdition, qui abandonne totalement ses valeurs culturelles, de prendre conscience. Le rôle de cette Journée mondiale est une prise de conscience », dit John A. Dossavi.

www.senenews.com



Poster une réponse »