Home / Culture / Le festival de films d’écoles lancé à Conakry !

Le festival de films d’écoles lancé à Conakry !

Festival international de films d'écoles organisé à Conakry

Ouvert à  toutes les catégories d’enseignement, le festival international de films d’écoles (Festimaj) en sa 15ème édition, a été lancé mardi 29 Mai à Conakry.

Le centre culturel franco guinéen (ccfg) a servi de cadre à cette grande messe de cinéma co-produite par la structure Afrikart Concept.

Créé en 2004 en France, le Festimaj vient inscrire la Guinée sur sa liste des pays organisateurs. Désormais, ils sont au total, 79 pays y compris la Guinée, qui abriteront du 30 Mai au 30 Juin de chaque année, ce grand rendez-vous exclusivement consacré au cinéma. Ils sont concernés, de la maternelle jusqu’à   l’enseignement supérieur. En quelque sorte, un focus spécial sur l’éducation des enfants, la maltraitance, la tolérance ainsi que le droit pour les tout-petits.

Pour cette édition 2018, le festival de films d’écoles a pour thème : « l’Education à la paix ». Il comporte cette année, 9 catégories de films documentaires, de fiction et d’animation courts et longs métrages.

Le président de la structure Afrikart Concept et Co-organisateur du Festimaj, Bah Amadou Oury explique les enjeux : « Ce festival nous montre des films réalisés par des enfants ou pour des enfants, des films éducatifs qui parlent beaucoup de sujets de société. Ce festival donne beaucoup d’opportunités pour des jeunes réalisateurs et le cinéma guinéen. Encore, il peut aider les guinéens à s’ouvrir au monde ».

Deux réalisateurs guinéens sont retenus…

Abdoulaye Traoré et  Ives Gnangamou sont deux jeunes réalisateurs guinéens qui ont été retenus pour cette 15ème édition du Festimaj.

« Ça me fait énormément plaisir et je suis très ému de participer à ce grand rendez-vous de cinéma. J’ai présenté mon film intitulé qui s’appelle ‘’Tout le monde veut aller à l’école’’. Vu la qualité d’image et le gros travail qui est fait derrière, on espère remporter le trophée », dira le jeune Abdoulaye, patron de l’entreprise Culture Guinée.

L’Office national du cinéma et de la photo de Guinée (ONACIG), l’Agence guinéenne de spectacles (AGS) présents à la cérémonie de lancement du festival, se disent heureux de voir la Guinée organiser ce festival pour une première qui selon eux, s’affiche comme un véritable tremplin pour le cinéma guinéen.

Le festival de films d’écoles aussi caractérisé par des colloques, des ateliers de formation, des conférences-débats va s’élargir sur 19 établissements scolaires de la Guinée. Belle initiative! Sachant que le cinéma guinéen est confronté d’énormes difficultés pour son rayonnement. Pourtant, par le passé, il a longtemps brillé sur des grandes scènes internationales.

Tenez-vous bien! Le premier film africain est guinéen, intitulé: « Mouramani », réalisé vers les années 1920 dont le metteur en scène fut Mamadou Touré. A cela s’ajoute, une panoplie de d’éminents cinéastes comme Cheick Doukouré, feu Cheick Fantamady et bein d’autres. Alors, à quand le cinéma guinéen va t-il encore naitre de ces cendres glorieuses ?

Syta pour Afroguinée

 

 

 

 

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Week-end de la Mode à Conakry : bientôt la 2è édition !

La deuxième édition du WEEK-END DE LA MODE à Conakry se tiendra du 29 novembre au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *