Home / Culture / LE FESTIVAL « NOS ARTISTES D’ABORD » LANCÉ SUR UNE NOTE D’ESPOIR !

LE FESTIVAL « NOS ARTISTES D’ABORD » LANCÉ SUR UNE NOTE D’ESPOIR !

C’est parti ! En partenariat avec la radio Alpha Blondy FM de la Côte d’ivoire, les structures Will Univers & Mack Team ont lancé vendredi, sous fond de conférence de presse, la première édition du festival « Nos Artistes d’Abord » qui se tient les 3O et 1ER DÉCEMBRE À CONAKRY.

 

Initié depuis plus d’un an, ce projet a pour objectifs d’améliorer la visibilité et révéler le potentiel des jeunes talents dans la filière musique en Guinée. Une belle initiative comme les Victoires de la Musique Guinéenne qui vient apporter un coup d’éclat sur le secteur artistique du pays.

Lire Aussi : Le festival « Nos Artistes D’abord » : on en parle avec WILL (Exclu)

Ces deux jours d’affilés dudit festival au STADE KABINET KOUYATÉ DE MATOTO, sont l’occasion pour les amateurs et professionnels de la musique ainsi que ceux de la danse, de partager leur passion commune. 

Au programme, des ateliers de formation en technique d’écriture musicale et en gestion de crise pour des agents de sécurité meubleront ce festival.

« C’est un rendez-vous culturel important qui a pour objectif d’offrir à ses participants une autre vision de la culture du pays. Nous essayons de créer une connexion pour exposer nos artistes aux opportunités de marchés musicaux à travers le monde. Autrement dit, l’idée est pour que nos jeunes talents puissent être vendus au-delà de nos frontières. C’est pourquoi, nous avons fait appel à la Côte d’Ivoire en tant qu’invité d’honneur ». A indiqué le principal initiateur du festival « Nos Artistes D’abord », Mangué CAMARA « Manager Will ».

A préciser qu’au total, 35 artistes de différents genres musicaux seront mis en scène durant le festival.  

Trop de talents inexploités en Guinée

La Guinée est l’un des pays rares où les talents poussent comme des champignons. Mais faute d’attention, ces « génies » périssent dans les ghettos sans que leur ingéniosité ne soit exploitée pour l’intérêt de tous.

Dans les autres pays, comme le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire et bien d’autres de la sous-région, il y’a un moult de pépinières de talents qu’on entretienne méticuleusement et qui deviennent plus tard des stars. La même chose peux se faire en Guinée. C’est bien possible ! Les mécènes, autorités, personnes de bonne volonté pourront bien trouver d’intérêt à allouer une partie de leur fortune aux jeunes rêveurs.

Mohamed KOMAH

AFROGUINÉE

A propos F. Syta Camara

Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Communauté ONA : des « Gangsters » reconvertis en entrepreneurs !

Autrefois très réputée dans des histoires de clans à l’époque, dans les rues et ghettos sales …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *