Nimba : Un symbole du patrimoine culturel guinéen

Fode Sita Camara 19 septembre 2017 0
Nimba : Un symbole du patrimoine culturel guinéen




Le masque nimba rappelle à la fois les caractéristiques d’une femme nourricière et celles du calao (oiseau symbolisant la fertilité et la croissance).

Impressionnant par sa taille, son poids (plus de soixante kilos) et son style, c’est un imposant buste de bois recouvert de fibres d’où émerge la tête, surmontée d’une coiffure striée de tresses et mise en relief par une crête centrale. Le porteur du masque se dissimule sous le buste enveloppé de raphia et de tissu noir. Il porte la sculpture sur les épaules et regarde par les deux trous creusés entre les seins.
Le masque nimba représente une seule et même force qui fait prospérer hommes, plantes et animaux.

Il apparaît aux moments cruciaux du cycle agraire (semailles, repiquages et moissons) ainsi qu’aux temps importants de la vie humaine : mariages, grossesses et naissances, funérailles, assurant ainsi la protection de la communauté. Lorsqu’il n’est pas utilisé, le masque est conservé dans une case sacrée.

Le masque exposé dans le musée est un modèle réduit du masque traditionnel.

ME0000027710_3Mba-masque-d--paule-baga-guinee--2-

Jeux de formes : du masque africain au cubisme

Influence des arts premiers sur l’art du XXe siècle
Les arts dits “premiers” ont toujours, d’où qu’ils proviennent, influencé les artistes du XXe siècle.
Picasso mais aussi Matisse, Brancusi, Giacometti et bien d’autres ont conçu des œuvres inspirées de ces cultures après s’être intéressés à leur collection.
Picasso a acquis un masque nimba (Guinée) en 1925, du même type que celui exposé au musée.

Il exécuta à cette époque de grands bustes et de grandes têtes dont celle de sa compagne Marie-Thérèse Walter, directement inspirés de ce masque nimba.

Man Ray mettra en évidence en 1926 la pureté des lignes de la sculpture africaine à travers une photographie célèbre intitulée “Noire et blanche”, où il fait poser sa compagne près d’une sculpture africaine.

 « Ce masque incarne un idéal féminin évoqué par les seins de la femme nourricière. Le bec du calao symbolise la fertilité, la croissance et la fécondité. Plus largement, nimba protège les fondements de la communauté en intervenant lors des cycles agricoles importants (semailles, récoltes), des mariages ou encore des funérailles. Le porteur alterne pas lents et pirouettes, rythmés par les tambours et les chants des musiciens. Le danseur est dissimulé sous la garniture de fibres. Il porte la sculpture sur les épaules et regarde par les trous percés entre les seins. Lors qu’il n’est pas porté, le masque est conservé dans une case sacrée. »

 »Ce masque spectaculaire se portait sur les épaules chez les Bagas de Guinée, le porteur ainsi acoutré était une évocation de la mère universelle, au-dessus des hommes et des femmes du peuple elle veille sur le devenir du village. Elle est la garante de la fécondité des femmes et de la fertilitéd es champs. Les seins qui tombent sont le symbole de la fertilité, ce sont celles d’une femme qui a beoucoup enfanté. La figure majestueuse circulait au-dessus de la foule. Prohibé par l’islam, elle a complètement disparu depuis la fin des années 50. »

Crédits Photos : Musée Du Louvre ( Paris ) , Museum de Toulouse ( France)

Synthèse : www.afroguinee.com

En savoir plus sur http://www.afroguinee.com/le-masque-nimba-un-symbole-du-patrimoine-culturel-guineen/#kK3Z0gLrfDiqCIHv.99



Poster une réponse »