Home / Actualités / Procès Drame de Rogbanè : Le maire Batouta et un autre accusé s’expliquent

Procès Drame de Rogbanè : Le maire Batouta et un autre accusé s’expliquent

 La Cour d’Appel de Conakry abrite depuis lundi 22 décembre le procès des personnes inculpées dans le dossier du Drame de Rogbanè.

Ce Mercredi 24 Décembre, c’était au tour du Secrétaire Général de l’ONG, AJED (Association Jeunesse, Environnement et Développement) en charge de la gestion de la plage de Rogbanè où le drame s’est produit, M. Habib Diallo et le Président de la Délégation Spéciale de la Commune de Ratoma, Sékou Batouta Camara, de passer à la barre.

M. Habib Bah passé le premier à la barre, affirme que ce qui est arrivé le 29 Juillet à la plage de Rogbanè, est non seulement le destin, mais c’est aussi la faute de l’État qui a fuit ses responsabilités dans cette affaire. Un propos qui a poussé le Ministère Public (Procureur) à dire que le moment venu, il démontrera que ce drame est dû à l’irresponsabilité et l’inattention de l’ONG AJED.

Quant à la défense, elle estime qu’il manque dans les procédures, un caractère indépendant et impartial.

Après suspension d’une dizaine de minutes, M. Sékou Batouta Camara est appelé devant la cour où il a indiqué que la plage de Rogbanè est comme le Vatican dans l’Italie.

« Rogbanè ne relève pas de moi-même-ci géographiquement, cette plage figure sur mon territoire. Le site de Rogbanè est un DPM (Domaine Public Maritime) qui relève de trois ministères à savoir, celui de l’Hôtellerie et du Tourisme ; de la Jeunesse et celui de l’Environnement. Ça veut dire que c’est à eux que les gestionnaires de la plage payent la redevance. C’est pourquoi ni les organisateurs de ce spectacle du 29 Juillet, ni les gestionnaires de cette plage, aucun ne m’a associé, ni m’informé. Alors, je me demande pourquoi je suis ici à la barre ? Mais j’ai confiance en ma justice et je suis convaincu que je sortirai haut les mains », a dit le Maire.

Pour sa part, les avocats de la Partie Civile ont affirmé que Batouta a failli à ses responsabilités et pourtant, qu’il est sensé sécuriser dans sa commune, tous les citoyens et leurs biens.

En revanche, les avocats de la défense ont estimé que c’est la police et la gendarmerie qui sont uniquement là pour protéger les citoyens.

« Général Baldé savait déjà l’allure du mouvement bien avant le spectacle. C’est pourquoi, il a appelé à maintes reprises, le Maire de Ratoma. Donc, c’est comme s’il savait que ce drame allait survenir. Donc, Général Baldé est responsable et il doit venir s’expliquer devant la cour », ont affirmé les avocats de la défense.

A signaler que la prochaine audience serait le vendredi à venir à laquelle le gouverneur Soriba Soriba Sorel va comparaitre.

Affaire à suivre….

Fodé Sita, de notre Correspondant basé Conakry

www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Mariage payant du couple Azaya – Bintou : pour ou contre ?

Le couple bling bling et glamour de la musique populaire guinéenne, Azaya et Djelikaba Bintou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *