Home / Dossier / Rétrospective 2016 : culture et showbiz en Guinée…

Rétrospective 2016 : culture et showbiz en Guinée…

Les faits culturels marquants l’année 2016, le showbiz guinéen en ébullition. © Afroguinée Magazine vous fait sa rétrospective de l’actualité culturelle et du showbiz de Guinée. On y va pour le condensé !

Les Tops des événements culturels !

En termes d’affluence et de qualité, les deux plus grands spectacles qui ont marqué 2016 furent ceux du duo Kandia Kora et Sidiki Diabaté ainsi que le concert dédicace de l’album « N’Tôma » de Petit Kandia, tous organisés au Palais du Peuple de Conakry.

Coté Festival, la palme revient au 15ème Festival National des Arts et de la Culture (FENAC) qui renaît de ces cendres après plusieurs années désertes et les Journées Portes Ouvertes sur les Ensembles Artistiques, autant d’évènements culturels qui sont restés dans les mémoires, organisés par le ministère tutelle. L’initiative a été plus que salutaire.

Le festival des Grillades et celui des Glaces et Saveurs organisés respectivement par Yokam et la CPP ont su drainer un public très avertis. Après, le « Prix Djeliba » s’est imposé dans le monde médiatique guinéen et a sacré les meilleurs de la presse culturelle. Sur 12 prix, seulement quatre ont été décernés aux lauréats dont celui du Meilleur Site Culturel revenu à Afroguinée Magazine et celui du Meilleur Journaliste culturel décerné à Mady Bangoura du Journal « Le Populaire ».

Les Flops !

Le spectacle du prince de l’AfroTrap, MHD organisé le 18 Septembre dernier à Conakry, a été le concert de l’horreur au compte de l’année 2016. Le pire a été évité de justesse même-ci, d’énormes dégâts matériels ont été enregistrés. Et cela par manque de vigilance des organisateurs.

Aussi, le concert très attendu du groupe Instinct Killers a été un désastre pour ses organisateurs. L’évènement pour la dédicace de son nouvel album ‘’Dounia’’ ainsi que le concert de Singleton marquant les cinq ans de sa carrières se sont soldés par un triste constat. Un flop retentissant pour ces artistes de musiques urbaines les plus célèbres en Guinée.

Des artistes qui ont fait le buzz tout au long de l’année

Le boss du R&B guinéen, Soul Bang’s est l’artiste qui a fait plus de buzz en 2016, grâce à ses différents trophées internationaux notamment : « Prix Découvertes RFI » en France et « African Entertainement Awards » aux USA. Ce qui l’ouvre de grandes opportunités pour sa carrière. Il est sans nul doute, l’artiste guinéen de l’année 2016.

Sur la même liste, de talentueux artistes ont également honoré la Guinée avec des trophées. Il s’agit du groupe de cirque, Tinafan au tremplin « L’Afrique à un Incroyable Talent » ; le jeune écrivain, Akim Bah, lauréat de la troisième édition du Prix RFI Théâtre, se sont distingués.

Sur le plan national, Azaya, reste toujours l’actuel roi de la musique populaire de Guinée. L’artiste a décroché même le grand prix ‘’Guinée Vidéo Awards’’, pour avoir obtenu un record de visibilité sur YouTube de plus d’un million de vues. Eh Oui !

L’afflux d’artistes internationaux à Conakry….

Black M, MHD, Therry Cham, Slai, tous de la France, Viviane N’dour du Sénégal, Sidiki Diabaté du Mali, l’ougandais Eddy Kenzo, Serge Beynaud, Gohou Michel de la Côte d’Ivoire, le groupe Toofan, Frédérick Meiway sont entre autres des grandes vedettes qui ont laissé leur empreinte en Guinée durant l’année 2016.

Les événements littéraires ne sont pas en reste…

2016 a été aussi une année pour les professionnels du livre. Ils se sont faits remarquer dans le cadre des préparatifs de « CONAKRY, Capitale Mondiale du Livre en 2017». A cet effet, l’évènement « 72 Heures du Livre » organisé par l’Harmattan Guinée en avril, s’est inscrit  avec brio dans ce contexte.

Des albums à succès !

Concernant les sorties d’albums à succès, marquant l’année 2016, le trio gagnant se compose de « N’TÖMA » de Petit Kandia ; « Ta Briquè » de Djekoria Fanta et « Bibéron » de Karamba Dambakanté.

[vsw id= »5t4M53DTNMg » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Dans la catégorie musique urbaine, l’album reggae « Good Life » de Takana Zion sorti en mai, se taille littéralement la place de choix. L’unique compil de musique urbaine de cette année 2016, fut « Homicide One Riddim » produit en Mars par Mangué Will. Ce qui a permis aux mélomanes de Conakry de découvrir l’artiste Tombolia Foté considéré comme Révélation de l’année.

[vsw id= »00vlQUumTqg » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Plusieurs singles ont ainsi connu des succès notamment, « Confirmer » de Kandia Kora ; « Afakha Flora » et « Madifangniya » d’Azaya ; « Ahoungni Garin » de singleton ; « Go Pamplemousse » de Oudy 1er ; « Khamaina » de Mbalou Original…

Les plus beaux clips guinéens de 2016 !

Les clips vidéo « Itomou Sérieux » de Soul Bang’s, « Woorafouloun » de Duuda Inchallah, « Commande » d’Antoine Flyngo, « Mi Toubanimo », de Pap G, du groupe Fac Alliance, « Loko Loko » de Oudy 1er, « Confirmer » de Kandia Kora, « Touchez Na » de Petit Kandia et Kandia Kora, « Bébé d’Amour », d’Instinct Killers ont tous été sensationnels en 2016.

Des albums de come-back au succès mitigé…

De grands noms de la musique populaire ont signé leur retour chez les disquaires après un long silence. Ces grosses pointures comme on les appelle, ont eu cependant un succès très mitigé. On peut citer entre autres, Kerfala Kanté, « l’oiseau de Sankaran » avec un double album : « Merci » et « Djely » sortis en avril. Fodé Baro avec son album « Renaissance » et l’enfant de Djakakounda, Ibro Diabté qui est revenu avec l’album « Déranger Pour Arranger », avec la complicité du ‘’Maestro’’ Boncana Maiga.

Insolite !

La chanson « Viens » de M’mah Touré, chanteuse très controversée à cause de son style carrément bordeline, a signé la chanson guinéenne la plus incroyable de 2016. Allez-y savoir, pourquoi !

[vsw id= »C8tZF5rvnMY » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Quand la diaspora fait son show…

La diaspora guinéenne ne manque pas d’initiative pour valoriser sa belle culture. En tête de peloton, l’association des Jeunes Guinéens de France, qui chaque année, organise la plus belle retrouvaille culturelle à Paris autour de la prestigieuse élection Miss Guinée France. Ensuite, des initiatives comme Conakry-Sur-Seine et La Nuit du Témouré Vs Bakouti ont aussi réussi à drainer du beau monde en région parisienne.

A Bruxelles, le Festi Kokomba de N’Faly Kouyaté et le Namum Groupe s’est démarqué avec une très belle programmation doublé d’une organisation parfaite. Par contre, le Festival Panaf qui a fait trop de bruit en matière de com, s’est déroulé avec un désordre organisationnel sans précédent malgré la forte mobilisation des Guinéens de la diaspora pour l’événement.

[vsw id= »UHNKYNM6-l4″ source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

2016, l’année de mariage pour vos stars…

Ils ont été nombreux à se marier, des artistes populaires et urbains ! La diva de la musique guinéenne, Missia Saran Diabaté a enfin célébré son mariage en Mars à New York avec le Musicien, Famoro Dioubaté.

Le Comédien Mamadou Thug, Soul Bang’s avec Manamba Kanté, Sayon Bamba, Marcus du groupe Banlieuz’art et autres, se retrouvent sur cette liste.

Le ministère Siaka Barry s’est imposé !

Le passage du bouillant ministre Siaka Barry en octobre dernier, devant le parlement a été vivement apprécié. Il était question de défendre les projets de lois relatifs à la protection du patrimoine culturel et historique. A cela s’ajoute les Journées Nationales de Concertation pour l’Elaboration de la Politique Culturelle qui se poursuivent à travers les régions du pays.

Des cas de décès…

La disparition de certains musiciens de renom, ont mis le monde culturel guinéen en émoi, dont l’un des maitres de la Kora, Mbady Kouyaté ; Kindi Dialoo le Calebassiste de l’Ensemble Instrumental et Choral National; Wolibo Douhouré, membre fondateur de la troupe Lewrou Djéré et autres…….

Du sport !

L’année 2016 a été marquée sportivement par l’élection de Lappé Bangoura comme sélectionneur du Syli National de Guinée, en remplacement de Luiz Fernandez limogé pour faute de résultats probants. Mais le Sily National se cherche toujours en matière de résultat. Alors, l’année 2017 serait-elle la bonne pour le foot guinéen ?

Les plages de Conakry restent toujours fermées…

L’année 2016 va donc s’écouler sans  l’ouverture des différentes plages de Conakry. Ces espaces servant des lieux de loisirs et de spectacles sont fermés depuis plus de 3 ans par les autorités, suite au drame de Rogbanè qui a ôté la vie à une trentaine de jeunes dans des conditions toujours là, inexpliquée.

C’était tout pour la rétrospective de l’actualité culturelle et du showbiz en Guinée au compte de l’année 2016. Bonne année 2017!

www.afroguinee.com

 

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Wonkhai 2020, les dates de la tournée européenne !

Le collectif « Wonkhai 2020 » composé de  Takana Zion, Steeve One Locks, Singleton, Djanii Alfa et l’opérateur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *