Home / Culture / Guinée : Siaka Barry se contente d’un maigre budget d’investissement !

Guinée : Siaka Barry se contente d’un maigre budget d’investissement !

Il est temps de passer aux grandes priorités ! Seulement une manne budgétaire de 800 millions de francs guinéens pour l’l’investissement a été allouée au département de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique. De quoi combler toutes les attentes dans ce secteur : c’est insignifiant !

Installé dans ses fonctions en janvier 2016, le nouveau ministre Siaka Barry gère son département sur une fausse note d’espoir se reposant sur un budget modique de 132 milliards de francs guinéens par an, réparti comme suit : 12 milliards pour la culture et le patrimoine historique dont 50% de ce montant est consacré pour le salaire annuel du personnel. Les 120 autres milliards sont alloués au secteur des sports dont 90 milliards pour le fonctionnement des 30 fédérations sportives du pays. Précisons que le ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique ne dispose que de 800 millions de francs guinéens, seulement, comme budget d’investissement. Une manne budgétaire qui semble quasiment insignifiante face aux énormes déficits infrastructurels et structurels de son département.

Avec ces réalités vertigineuses révélées plus haut,  quand est- ce que les guinéens peuvent-ils espérer enfin voir un département de la culture, des sports et du patrimoine historique qui vient  mettre fin à la paupérisation de ce secteur clé? Après l’organisation de la quinzaine artistique régionale en 2015 et qui a absorbé 800 millions de francs guinéens sans faire tâche d’huile, le nouveau ministre Siaka Barry, se lance dans la même aventure de tape à l’œil. A son tour, il vient de programmer la Saison Culturelle et Sportive pour un an, avec un budget précaire de 340 millions. Et ce, sans véritable projet d’investissement  et infrastructurel dans son secteur.

Idem que tous ses prédécesseurs, Siaka Barry semble aussi tomber dans la nasse de la propagande : Les questions d’investissements dans son département sont reléguées au dernier plan. Pour autant, la Guinée est aujourd’hui, le seul pays de la sous-région qui ne dispose pas son Palais de la Culture et celui des Sports digne de ce nom. Encore moins, des projets de restauration des patrimoines historiques et culturels du pays. Une problématique qui inquiète l’écrasante majorité des Guinéens.

Pour preuve, le grand stade de Nongo à Conakry souffre toujours de manque de moyens financiers pour ses travaux de finalisation.  Selon nos informations, le devis présenté par les spécialistes s’élève à hauteur de 40 milliards de francs guinéens. C’est autant dire que le successeur de Mohamed Amirou Conté a tellement du pain sur la planche, que des reformes dans son département ministériel devrait être  inscrites en priorité avec l’accès aux infrastructures. Dans cet ordre, nombreux observateurs estiment  d’ailleurs que défendre d’abord, son budget d’investissement au conseil des ministres devait être son premier challenge avant toutes initiatives.  Alors Siaka Barry peut-t-il relever le défi avec un si maigre budget d’investissement ? La question demeure entière.

Lire aussi : Siaka Barry conscient des défis qui l’attendent !

www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Concours Miss & Master Handicap, une première à Conakry

Oui, c’est une nouveauté en Guinée, le concours « Miss & Master Handicap » qui se tient …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *