Home / Actualités / Takana ZION entre colère, aveux et projets intenses

Takana ZION entre colère, aveux et projets intenses

Takana Zion

L’actualité dominante de la légende du reggae guinéen, Takana Zion se voit tâter et partager entre colère, mea culpa et projets intenses. ©AFROGUINÉE vous en dit plus !

« Human Supremacy », serait présentement le projet prioritaire de Takana Zion qui souhaite enfin se dévoiler au soleil après une période d’éclipse. En effet, son auteur court pour le confier à un label sérieux. Puisqu’il s’agit bien d’une œuvre dite internationale. Selon les indiscrétions, son voyage sur la France résulte pas mal d’aubaine en termes de discussions et d’opportunités avec quelques labels de spécialité culture Reggae. L’on se rappelle, que le reggaeman guinéen le plus attitré de sa génération avait bien réussi dans les années antérieures, à se cataloguer dans le registre pro des géants de la sphère Reggae. « Zion Prophet », « Rasta Govement », « Rappel à l’Ordre », « Good Life » et bien d’autres albums du chanteur furent une parfaite illustration des résultats probants pour une carrière normale et prometteuse. Takana Zion veut à nouveau s’inscrire dans la même logique avec son disque « Human Supremacy » enregistré à Kingstone en Jamaïque sur les terres de Bob Marley. Si pour l’instant, aucune date officielle n’est ciblée pour sa sortie, les proches de Zion Prophet, eux nous confirment une date pas aussi très loin.

Parallèlement à « Human Supremacy », Takana fait fleurir « Zion City », un véritable temple aux couleurs rastas. Dedans, on découvre des hôtels, des baies d’animaux, d’un merveilleux espace de spectacles. Mais aussi, un super studio d’enregistrement qui est entrain d’être monté. Histoire de créer un cadre fabuleux et espace idéal pour qu’il y est de la place pour tout le monde. Comme pour dire que de « Zion Prophet » à « Zion City », traduit une sorte de déclic sur de longues années de patience, de travail et exprime un mélange de philosophie d’artiste et de businessman.

     « ZION CITY » SITUÉ A COYAH

 

L’actualité de Takana Zion, c’est aussi la fureur qu’on a découvert récemment en lui, finalement amoindrie en mea culpa. Puisque la philosophie rasta exige le pardon et l’amour dans le cœur donnant vie aux locks. Dans son tout dernier single « Mamayo », produit en urgence, le Rasta de Soumbouya crie la meilleure vie et dénonce les esprits sataniques. Sur un riddim blues Takana demande qu’on le pardonne pour son obscénité constatée récemment sur la toile.

Syta pour AFROGUINÉE

 

 

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

[A VOIR] : Prestation de DJF3, BLZ & ALASKO au festival Nuits d’Afrique

Les groupes Banlieuz’art, Degg J Force 3 et leur protégé King Alasko ont mis le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *