Home / AfroPeople / Talents-Buzz : À la découverte de Sow Pédro, humoriste guinéen

Talents-Buzz : À la découverte de Sow Pédro, humoriste guinéen

« Lorsque nous prestons, il s’agit plutôt de l’Afrique en général et de la Guinée en particulier »

Pendant que la politique divise le peuple guinéen et attise de la haine entre les ethnies, pendant que le virus Ebola et tant d’autres maladies font couler des larmes et des salives dans un pays où l’art ne pèse pas lourd dans le quotidien, un groupe d’humoristes guinéen « Les Serial Rieurs » tentent d’apporter de la joie de vivre et de faire oublier les soucis à travers des prestations scéniques.

De l’humour d’une part, des fou-rires de l’autre, c’est ce magnifique spectacle que nous offre Sow Pédro et sa bande dans des sketchs qui plient de rire le public venu déstresser et qui en retour, accorde à ce guerrier de la bonne humeur, une ovation digne d’un Président.

Pour le bonheur de nos lecteurs et dans le cadre de booster la culture guinéenne sous toutes ses formes, nous avons rencontré Sow Pédro, l’un des acteurs majeurs de l’humour guinéen. Lisez !

Guineenews : Parlez-nous de l’humoriste Sow Pédro et du concours dont vs figurez parmi les nominés.
Sow Pédro : Je suis Sow Pédro, humoriste adepte de Stand Up à l’africaine et Membre des Serial Rieurs. J’ai reçu un lien par le biais du Centre Culturel Franco Guinéen pour tenter ma chance auprès du Festival de Montreux (l’un des plus grand festival d’humour au monde). Nous avons été deux à y participer Manet Oumar et Moi. Et par la grâce de Dieu, nous avons réussi à être présélectionnés parmi près de 1000 candidatures.
Guineenews : Racontez-nous votre parcours scolaire et universitaire.
Sow Pédro : J’ai commencé l’école en Côte d’Ivoire où je suis né. En 1990, en raison de l’année blanche survenue là-bas, ma famille et moi sommes rentrés en Guinée. J’ai fini mon cycle primaire à l’école « cité de l’air », puis le collège et le Lycée à l’institut Sainte Marie. Je suis aujourd’hui diplômé d’une Maitrise en Economie, sorti de l’Université UNIC.

Guineenews : Qu’est-ce-qui a engendré en vous l’amour de la scène et surtout l’envie d’apporter de la joie chez les gens à travers l’humour?

Sow Pédro : C’est au primaire, en Côte d’Ivoire pendant des colonies de vacances que j’ai découvert le théâtre. Depuis je m’y suis accroché tout au long de mes études. A force de tourner dans des pièces de théâtre (d’un niveau scolaire), j’ai fait la rencontre de Souleymane Niaré (un homme de culture) qui m’a fait découvrir le One Man Show. J’ai commencé à m’y intéresser de plus près. Et c’est de fil en aiguille, que j’y ai pris gout et que je me suis lancé dans le stand up, qui colle plus à mon style de prestation sur scène.

Guineenews : Parlez-nous de votre collectif et pourquoi son nom Serial Rieurs?

Sow Pédro : Nous avons créé les Serial Rieurs dans le but de réunir dans un même groupe ceux que j’appelle affectueusement « des Mercenaires de l’Humour ». Nous voulions rassembler des talents confirmés dans l’humour mais aussi des nouveaux talents afin de confronter les inspirations de tout un chacun et devenir le groupe le plus productif en matière de spectacles. Et pour l’instant c’est bien le cas, vu qu’en 3 ans à peine, nous avons écrit, réalisé et mis en scène 23 créations originales.

Guineenews : Quelles sont les scènes à votre actif? les prix aussi si possible?

Sow Pédro : Nous avons joué nos premières scènes au Musée National avec la permission de Hadja Kadé Seck et grâce aux conseils de Malick Kébé (ce sont des personnes que nous ne remercierons jamais assez). Puis nous avons commencé à jouer au Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG) avec le spectacle intitulé « Les Bandit chefs du Rire ». Depuis, même si nous nous produisons un peu partout (Aquarium, Fougou Fougou), nous sommes plus fréquents au CCFG.

Guineenews : Quelles sont vos sources d’inspiration?

Sow Pédro : Nous nous inspirons de ce que nous vivons en Guinée. Certaines tares de la société. L’humour est un moyen plus qu’efficace de passer des messages de paix. C’est en ce sens que nous avons touché à des thèmes comme l’ethnocentrisme (« Les Bandits chefs du Rire » en 2013 ou plus récemment « Ethniz »), l’épopée Mandingue et les résistants africains (« Le Retour des Chevaliers de la Scène »), la musique guinéenne (« Comédie Musicale », « Siguissa »), le mariage (« Le Dernier Mariage »), etc…
Guineenews : Lorsque vous prestez, c’est l’Afrique qui s’exprime le plus à travers ses réalités ou c’est du surréalisme en mouvement ?

Sow Pédro : Lorsque nous prestons, il s’agit plutôt de l’Afrique en général et de la Guinée en particulier.

Guineenews : Votre dernier mot pour les lecteurs et pour vos fans.

Sow Pédro : Déjà, je tenais à remercier Dieu pour nous donner la chance de donner des messages de paix dans un monde qui en a besoin, mes parents et ma famille pour plus de bénédictions et de soutien. Mes chevaliers de la scène « Les Serial Rieurs », mes amis et mon public qui ne cessent de nous pousser pour qu’on aille plus loin.
A Guineenews, merci de continuer ce que vous faites les gars. Ne lâchez jamais parce que votre site ne vous appartient plus, il appartient au monde entier qui vous lit.

www.guineenews.org

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de la Publication du Groupe ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Maître Gims sur un projet caritatif en faveur de l’Afrique !

C’est officiel ! Maître Gims va mettre en chantier « Les 13 salopards », un projet caritatif …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *