Home / INTERVIEWS / Tidiane : « le concert de MHD a été saboté…»

Tidiane : « le concert de MHD a été saboté…»

Après le concert raté du prince de l’Afro Trap, MHD à Conakry, nous avons rencontré le principal organisateur de cet événement, Tidiane Soumah, PDG des Productions Tidiane World Music. Au cours de cette interview, il a fait le grand déballage et des révélations liées à ce concert qui a viré au fiasco. Lisez !

Après l’échec du concert de MHD, enregistrant des dégâts matériels, quel est aujourd’hui, votre sentiment  ?

Lorsqu’on devient une référence dans un métier, on devient une personne à risque. Ça veut dire qu’on devient une personne qui n’a pas droit à l’erreur. Puisque c’est la première fois que je vis cela, alors j’estime que c’est mérité d’une part pour des critiques objectives et d’autre part, je suis obligé aussi d’accepter le contraire. Le niveau des réactions correspond à ce que les gens attendent de moi. Donc, je ne dois pas en vouloir aux gens. Pour moi, c’est un sentiment de défi par rapport à mon palmarès. Le moral devient encore trois fois plus dur parce qu’il ne va pas me permettre maintenant de faire confiance à autrui.

Dites-nous ce qui n’a pas marché. Apparemment, est-ce que vous n’aviez pas sous-estimé ce concert ?

D’abord, pour votre information, le projet de MHD nous a coûté près de 950 millions de francs guinéens. Nous avons été confrontés à plusieurs obstacles. Le premier est un problème de sous-financement parce que MHD n’était pas connu dans le milieu des investisseurs, des entreprises, ils ne savaient pas c’est qui MHD. C’est ça la réalité.

Le Deuxième obstacle est mon état de santé personnel, pour avoir duré en Europe trois mois malade. Cela a un peu joué sur les préparatifs et la mobilisation du financement. Ce qui a fait que le financement, presque n’a pas été obtenu. On a eu que seulement un quart du coût global du projet.

Troisième obstacle, c’est à cause du projet de finition du stade de Nongo avec les chinois. On ne pouvait pas s’aventurer à aller vers ce stade. Car, on ne voulait pas encore avoir à faire à une éventuelle annulation comme ce qui nous a arrivé avec le concert de Black M. Donc, on n’avait pas d’autres choix que d’organiser à l’esplanade du Palais du Peuple.

J’avais aussi appelé Petit Sory (Administrateur général du stade de 28 Septembre NDR) pour nous octroyer le Stade du 28 Septembre. Il m’a dit que depuis l’histoire du massacre du 28 Septembre, l’ancien Premier Ministre, Jean Marie Doré avait interdit de tenir des concerts dans ce stade. Alors, qu’il faut que l’actuel Premier ministre lève cette décision et moi je n’avais pas ce temps.

Le quatrième obstacle est lié à un problème de calendrier de l’artiste. Comment est arrivé le 18 Septembre ? J’ai été contacté pour la tournée de MHD disant qu’il doit venir en Guinée au mois de Juillet dernier. J’ai dit que ce n’est pas bon vu qu’il y a une grande pluie en ce moment à Conakry. Moi j’avais proposé le 02 Octobre qui correspond à la fête nationale. J’ai tout fait, on a pu trouver que le 18 Septembre.

Je peux dire que la pluie a beaucoup contribué aussi au côté négatif de ce concert. C’est-à-dire le manque de temps de relier tous les aspects techniques.

Cinquième obstacle est lié à la sonorisation. J’ai l’habitude d’importer tout de l’étranger. Donc pour une fois, je me suis dit cette fois ci, de travailler avec les compagnies locales. Donc la qualité du son, si elle était bonne, bien réglée, mais elle était insuffisante, impuissante par rapport au monde qui était venu. Donc, mon choix de tout prendre à l’étranger était justifié par rapport au volume de mes concerts.

L’aspect sécurité n’était vraiment pas de taille. Expliquez nous un peu….

Il est très difficile d’organiser à l’esplanade du Palais du Peuple. Quand les moyens sont là, on se déploie et on a toujours de bons résultats. L’exemple était vu avec le spectacle de Vivendi et autres. Mais franchement, les opérations de MHD, les moyens y manquaient. Honnêtement ce concert a souffert d’un manque de moyens…

Quand on s’est rendu compte de ce manque de financement et vu le buzz de MHD qui prenait place, dans les calculs, nous avons pensé à une histoire de 15 mille ou 20 mille spectateurs. Je le dis avec preuve et vous pouvez le vérifier.

C’est la compagnie SMART qui a fait les billets et ils n’ont pas triché. Je n’ai jamais menti en matière de spectacle. Cette compagnie a émis 26300 billets. En définitif, officiellement, après les comptes, nous avons vendu 20 000 billets.

Si tu me dis qu’on a sous-estimé le nombre pour MHD, je dirai oui ! Je l’accepte, puisqu’on a faussé les calculs. Et quand je me suis rendu compte, moi personnellement, j’ai abandonné le concert pour m’occuper de l’aspect sécuritaire et c’est pourquoi, il n’y a pas eu de mort.

Le monde que j’ai vu, en plus de 25 ans de carrière, je ne l’ai jamais vu se déployer à un concert. Donc ? Quel que soit notre expertise, notre expérience, il y a des choses qu’on ne peut pas arrêter. Surtout dans un endroit qu’on ne peut pas fermer, une infrastructure non adaptée où on ne peut pas bloquer le monde qui déferle, où rien ne peut te permettre de leur dire de ne pas venir. Ce n’est pas un stade où tu peux fermer. Voilà les situations dans lesquelles nous sommes arrivés.

Pendant les jets de projectiles sur le podium, quelle a été votre réaction?

Je vous informe ensuite, qu’il avait des loubards qui étaient venus saboter ce concert. Et aujourd’hui, on a des preuves avec vidéos qui montrent que des saboteurs ont été envoyés. Une enquête sera ouverte.

J’étais en face de ces loubards, aucun membre du public n’a déconné. On a eu le temps de filmer ces saboteurs. Pour le moment, on garde ces preuves pour la police. Ces saboteurs ont attendu juste au moment où MHD est monté sur scène pour commencer à jeter les cailloux. Et à la fin, le public était parti mais ce sont ces 30, 50 loubards qui se sont pris aux biens. Ils étaient là en face de moi, j’ai eu le courage de les affronter. Ces gens-là étaient mêmes en bas du podium pour débrancher les câbles avant même que MHD n’arrête de jouer.

Pourtant, en tant que promoteur averti, trois jours avant le concert, j’ai signalé à la police et vous pouvez demander. J’avais fait une réunion avec la police et j’ai dit que je présents qu’il y a des saboteurs qui viennent à ce concert.

Vous estimez vraiment qu’il y a eu des jaloux qui ne voulaient pas la réussite de cet événement ?

Vous savez ce n’est pas toutes les vedettes qui aiment qu’une vedette guinéenne qui est à l’étranger brille et qui vient chez lui, il domine. Pas tous les promoteurs qui aiment voir que Tidiane n’est pas collé à l’histoire de Rogbanè, collé à l’histoire de Sexion d’Assaut, donc pour eux, il faut lui donner aussi sa tâche.

Le concert de MHD, je le dis haut et fort, a été saboté par des opérateurs culturels, c’est clair et je détiens des images comme preuve. J’ai vu des jeunes que je connais. (Ces vidéos ont été visualisées par notre Reporter dans le bureau de Tidiane NDR).

Je veux dire que face à un tel sabotage, c’était difficile pour nous. D’abord, on a été affaibli par les conditions dans lesquelles le concert a eu lieu et on s’est battu pour ne pas qu’il y a de mort d’hommes. Deux chiens de la police qui se sont battus jusqu’à la fin ont d’ailleurs rendu l’âme à la place des êtres humains.

J’envie de poser une question. Est-ce mon pays mérite ça ? Que les guinéens sabotent les guinéens. L’objectif de ces gens-là était un, de saboter MHD ; deux, de faire de telle sorte que Tidiane soit arrêté, qu’il y a des décès et que je subisse cela pour m’empêcher d’évoluer, qu’il laisse le terrain qu’il occupe trop. Donc c’était une bande de voyous, de bandits, de brigands, des commanditaires qui sont venus sabotés le concert de MHD. Ces voyous sont même arrivés jusqu’à cogner MHD et c’est là j’ai compris davantage qu’on est infiltré. Je ne me laisserai pas faire heureusement que j’ai des images. Dieu ne dort pas.

Vous dites que vous n’avez vendu que 20 mille billets. Alors, comment vous vous êtes retrouvé avec 120 mille spectateurs ?

Comme je vous le disais, officiellement, nous avons fait une opération où on n’a pas dépassé 20 mille ventes mais qu’on s’est retrouvé avec 120 mille personnes. C’est parce que tout simplement, j’ai vu des agents en tenue, qui venaient recycler des billets. Moi-même je les réoccuperais dans leurs mains et je me jetais sur eux pour les mettre en prison. Donc, c’était devenu finalement de la bamboula.

Autre information que je vais donner est que Tidiane World Music ne fera plus de grands concerts à l’esplanade du Palais du Peuple. Le jour où le stade de Nongo sera disponible avec des équipements de son et lumière de haut de gamme, je ferai les grands concerts comme celui de Black M, Alpha Blondy etc…

Je me suis toujours battu auprès du gouvernement et des banques pour qu’on puisse doter la Guinée d’une sonorisation de longue portée mais impossible. Et une sonorisation de grand longue portée ne coûte pas moins d’un million 300 mille Euros ce qui équivaut à 13 milliards de francs guinéens. Où moi seul je vais prendre ce montant étant donné que je ne gagne pas dans mes concerts, mais plutôt je donne du plaisir au peuple guinéen ?

Comment comptez-vous rembourser les gens qui ont perdu leurs biens pendant ce concert ?

Nous, nous sommes des professionnels. Nous ne gérons pas la voie publique, il faut qu’on soit clair. Nous sommes désolés de ce qui est arrivé aux gens sur la voie publique mais, nous ne sommes pas responsables. C’est des faits d’actes isolés. Nous on assure les dégâts causés à l’intérieur de l’esplanade du palais du peuple. Et là, on est en train de se battre par nos propres moyens ou par l’Assurance de dédommager les victimes. Nous n’avons jamais fait un évènement en Guinée sans s’assurer. Toutes les règles administratives imposées en matière de spectacle ont été respectées par notre structure. Mais les mesures sécuritaires étaient insuffisantes par rapport à la marée humaine inattendue. Donc on a été pris au dépourvu. Voilà la vérité mais, la bonne volonté était là.

MHD reviendra-t-il en Guinée pour un autre concert ?

MHD lui-même a décidé de faire une annonce pour ça. C’est n’est pas l’intention d’un manager, du ministère ou de Tidiane. Aucune date n’est encore fixée parce qu’il doit voir son calendrier international, sa disponibilité et le coût est énorme. Mais la promesse est donnée par l’artiste lui-même, que je peux témoigner.

Votre mot de fin

Il faut qu’il ait tolérance de jugement parce que je suis un amoureux de ce métier. Je ne suis pas argent, je suis le moins mercantile. Je pense toujours à la qualité et le résultat de mes opérations. En guise d’exemple, quand j’ai fait le concert d’Alpha Blondy bien qu’il était gratuit, j’ai perdu 400 millions ; le concert de Takana-Capleton où nous avons payé chacun 20 mille dollars, nous avons perdu 900 millions avec preuve. Donc ça veut dire que c’est un plaisir on donne aux jeunes.

Si en 30 ans, on n’a pas fait de faux pas, et une fois on fait faux pas, on demande pardon à tout le monde, aux médias, au public, aux parents et de comprendre qu’on est être humain, qu’on n’est pas parfait, qu’on peut faire des erreurs, se tromper comme tout le monde. Et on promet que le lendemain sera encore plus meilleur avec des mesures draconiennes plus qu’avant.

Merci M. Soumah

C’est moi qui vous remercie

Propos recueillis par Sita Camara pour Afroguinée Magazine

www.afroguinee.com

 

 

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

[Petit tour dans nos archives] Interview exclusive avec BLZ…

Nous sommes tombés sur un élément rèvèlateur dans nos archives concernant le duo Marcus et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *