Home / Actualités / URGENT : Grosse alerte de l’association des Dj’s de Guinée !

URGENT : Grosse alerte de l’association des Dj’s de Guinée !

Photo d'archive - Dj (Disc-Jokey)

Les Dj’s guinéens ne sont pas contents ! Ils nous ont fait savoir. Ces passeurs de disques constitués en association agréée : ADJGAssociation des Disc-Jokeys de Guinée, souhaitent que leur métier soit reconnu officiellement par le ministère en charge de la Culture guinéenne. Ceci dit, autant les chanteurs bénéficient d’un traitement de faveur de la part du ministère, autant les Dj’s (Disc-jokeys) jugent qu’ils doivent aussi jouir du même avantage. Comme argument : « La musique n’a aucune valeur sans les Dj’s », soutiennent-ils. Par ricochet, ils estiment que « leur profession doit aussi être prise en compte dans les partages de subventions s’il y en a,  et d’être associée à toutes les activités organisées par leur département de tutelle.

En rappel, l’Association des Discs-Jokeys de Guinée – ADJG est créée en 2009. Elle a pour mission principale selon l’agrément, de faire la promotion de la musique guinéenne dans les différentes discothèques du pays et dans les grands événements culturels (spectacles, festivals etc.).

« Depuis la création de cette association qui est aujourd’hui élargie sur toute l’étendue du territoire national, nous ne bénéficions aucune attention particulière de l’État à travers le ministère de la Culture. L’association bat de l’aile à cause du manque de soutien. Ce métier nocturne demande beaucoup de sacrifices. Ensuite, il faut aussi que les gens sachent que ce métier est loin d’être de la fainéantise. Nous nous sommes fixés un objectif, celui de mettre la culture guinéenne en général et sa musique en particulier au plan A… Mais on ne peut mettre tout cela convenablement, sans subvention, sans accompagnement de l’État », indique le Manager général et Porte-parole de l’ADJG, Bangaly Bangoura a.k.a DJ BADJOHN.

Constat. Si dans les autres pays comme la Côte d’Ivoire, la France, le Sénégal, les États-Unis, la Belgique etc., le métier de Dj est considéré au même titre que les autres types de métiers générateurs et bien honorables, en Guinée, la réalité est toute autre, selon les avis. D’où le combat de l’ADJG. Il reste désormais à savoir, si son cri de coeur poussé, tombera dans de bonnes oreilles. Attendons de voir !

Syta 

©AFROGUINÉE

 

 

 

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

BLZ et Instinct Killers autour d’un repas de fête !

Un repas pour une ère de paix… Dans une scène inattendue, Baidy Aribot s’est livré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.