Home / Actualités / Musique : Banlieuz’Art en somnolence ?

Musique : Banlieuz’Art en somnolence ?

Depuis un bon moment, de la nouveauté, des singles du groupe Banlieuz’art se font plus rares sur le paysage musical guinéen. On a l’impression  qu’il y a de moins en moins de buzz autour du groupe. Il est vrai que le succès, la célébrité, le privilège, la thune ou même le luxe…, le groupe Banlieuz’art en a suffisamment connu avec ses deux disques d’anthologique « Kounfaya Koun »,  sorti en 2010, suivi de « Kounfaya Koun, le Voyage » sorti en 2013. Mais aujourd’hui, son public et ses fans s’attendent désormais à mieux en matière carrière musicale et de développement artistique.  » Balnlieuz’art nous a fait chanter  et danser et même fait rêver à Conakry. Mais le plus important pour un artiste c’est un gros contrat de production, de grands concerts internationaux et encore plus d’albums à dimension internationale. Sur ce plan, Banlieuz’art ne reste qu’un petit groupe… » , martèle Aliou, un fan des premières heures du duo composé de Marcus Konkon Maléla et Soul Dag’One .

Pour autant, la musique est devenue de nos jours une industrie qui a besoin d’être démarchée sans relâche en vue d’éviter la descente aux enfers. Une notion qui échappe à la plupart des artistes guinéens et leurs staff managérial. Un état de fait qui freine toujours les productions de musiques populaires guinéennes en général et celle urbaine en particulier pour être bien vendues à l’étranger.

Redécouvrez le single  »la Guinée » du groupe Banlieuz’art

[vsw id= »I_xpRtcMFPo » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Né vers les années 2000, dans les entrailles de la haute banlieue de la capitale guinéenne, le groupe Banlieuz’art a été aussitôt soutenu par leur ami Abdoul M’Baye sous le drap du label « Meurs Libre Prod ». Avec un début prometteur, vu le talent et l’énergie qu’il possède,  ce duo vocal qui oscille entre Hip Hop et Reggae s’est vu rapidement propulsé au devant de la scène  guinéenne avec des concerts tous azimuts. Une aubaine que le groupe s’est abreuvé durant plusieurs années sur le plan local. Mais cela ne suffit guère pour qu’il vive inlassablement de ce succès intemporel de superstar.

Autre constat, le groupe Banlieuz’art n’a jamais signé avec une grande maison de production depuis sa création jusqu’à nos jours. Chose qui fait qu’il n’est pas vendu en dehors des frontières guinéennes malgré son potentiel artistique bien reconnu . Récemment, le groupe a fini dans le carré des finalistes du Prix Découverte RFI 2015 ce qui lui a permis de jouir d’une certaine médiatisation sur le plan international. L’aventure BLZ s’arrêterait-t-il là ? Mais comme ils le disent, le chemin reste très long. Il y a encore du gros boulot à faire !

Regardez  »Yeh Yoh », extrait de  l’album « Kounfaya Koun voyage »

[vsw id= »pm2uH4cmcS4″ source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

www.afroguinee.com

 

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Cheik Omar fait vibrer le Kirah Show !

La soirée fut belle ce Jeudi 14 Novembre au Studio Kirah avec le concept Kirah …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.