Home / Actualités / Conakry : Le concert de Black M au stade de Nongo au point d’être délocalisé !

Conakry : Le concert de Black M au stade de Nongo au point d’être délocalisé !


Des risques sur la tenue du concert de Black M au stade de Nongo à Conakry ! Le concert le plus attendu à Conakry, Black M du groupe Sexions d’Assaut, programmé le 13 Février prochain au Stade de Nongo risque d’être délocalisé. A se tenir à la dernière décision du nouveau Cabinet du ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique, ce spectacle n’aura pas lieu au Stade de Nongo où les travaux sont envisagés courant février pour sa finition.

Cette décision de dernière minute est assortie de la réunion organisée ce lundi 25 janvier 2016, entre les membres de cabinet du ministère en charge de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique.

A l’issue donc de la rencontre, plusieurs sujets culturels et sportifs ont été épluchés notamment le cas du Stade de Nongo dont les travaux d’achèvement sont en cours. A cet effet, l’instruction a été donnée aux Directeurs de l’Agence Guinéenne de Spectacles, d’interdire toute organisation éventuelle d’un spectacle dans ledit stade.

L’épineuse question est maintenant de savoir, à 19 jours de l’évènement Black M à Conakry, est-ce les Productions Tidiane World Music préféreront délocaliser ce concert ou l’annuler ? Attendons de voir !

Nous y reviendrons…

Fodé Sita Camara, notre correspondant basé à Conakry

www.afroguinee.com




A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

YouTube rétablit « Cheche » : Diamond Platnumz brise le silence

« Cheche », une chanson à la mode du boss de Wasafi Classic Baby (WCB) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.