Home / Diaspora / La diaspora africaine rapporte plus financièrement à l’Afrique que les institutions internationales

La diaspora africaine rapporte plus financièrement à l’Afrique que les institutions internationales

Ils sont  désormais 150 millions de personnes d’ascendance africaine réparties dans toutes les régions du monde. Le 17 mai dernier, la première journée de la 9e édition du Sommet Africités était également consacrée à la diaspora, considérée comme la 6e région d’Afrique par l’Union africaine. Les émigrés d’ascendance africaine sont actuellement 150 millions dans le monde.

La diaspora africaine compte environ 150 millions de personnes d’ascendance africaine réparties dans toutes les régions du monde. L’Union africaine considère la diaspora africaine comme la sixième région d’Afrique. Consolider les relations entre l’Afrique Mère Patrie et sa Diaspora et toutes les dimensions à donner à ces relations était au cœur des débats de la Journée de la Diaspora. Il s’agit d’un agenda clé pour assurer la réalisation de l’Agenda 2030 des Nations Unies et de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. Sa contribution au développement économique est supérieure à l’aide publique des institutions internationales. Aussi, une certaine forme de transmission de l’histoire afro-descendante donne lieu à une grande implication des nouvelles générations pour une meilleure connaissance de son identité mais aussi une participation active à l’émergence de ce continent.

La synergie doit être développée entre la diaspora et la population locale, et les autorités locales doivent mettre en place des programmes auxquels la diaspora peut concrètement participer pour le développement du continent au niveau local, national et continental pour faire rayonner le continent à l’international.

L’une des meilleures illustrations de la réalité et du poids de la diaspora africaine est Mme Lupita Nyongo, qui est la première Ambassadrice de Bonne Volonté d’Africités. Dans sa vidéo officielle, Mme Nyongo a exprimé à quel point elle se sentait honorée d’être l’Ambassadrice de Bonne Volonté d’Africités pour cette année.

« Kisumu est la maison de mes ancêtres et j’ai été témoin de visu de son potentiel. La ville a tant à offrir et je peux enfin voir son énergie vibrante être mise à profit grâce au leadership radical de son gouverneur, mon père, le Professeur Peter Anyang’ Nyong’o. Je ne pouvais pas penser à un meilleur endroit que le Sommet Africités pour se réunir pour discuter de solutions concrètes aux défis auxquels sont confrontées l’Afrique et ses villes intermédiaires. Au cours des 5 prochains jours, vous participerez à des sessions interactives, vous entendrez des conférenciers inspirants, participerez à des ateliers, mettrez en œuvre des projets, et imaginerez l’Afrique que nous voulons voir. Un monde où chacun a accès à la nourriture, aux soins de santé, à l’éducation, au logement, à la sécurité publique et à la paix ».

 

Source : Témoignages.re

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Diaspora : retourner au pays, investir, un chemin à baliser

Après douze ans aux USA où elle a créé son cabinet de consulting ANW Consulting juste à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.