Home / Actualités / Quand la société de téléphonie Orange se moque des artistes guinéens.

Quand la société de téléphonie Orange se moque des artistes guinéens.


En Guinée, la culture est reléguée au second plan. C’est surtout les autorités en charge de ce domaine qui brillent par leur manque de vigilance pour la protection des artistes Guinéens en général.Le concert de leadership de la société de téléphonie Orange-Guinée le 29 mars 2014 au seul palais du peuple de Conakry est un plateau alléchant avec la méga star Sénégalaise Youssou N’dour, et les Guinéens Fodé Baro et Alphadio Daara.

A n’en pas douter, les mélomanes qui feront le déplacement seront servis. Mais, au delà de ce show, bien monté, avec une communication réglée au millimètre près, on se demande pourquoi Orange fait venir Youssou N’Dour alors que les artistes Guinéens tirent le diable par la queue ?

De l’avis de certains observateurs avertis de la culture Guinéenne, Orange sachant que les artistes Guinéens sont victimes de la piraterie de leurs œuvres en cette période plus que difficiles, aurait mieux fait de monter un concert autour des artistes de notre pays, au lieu d’augmenter la fortune colossale de Youssou N’dour.

C’est une sorte d’arnaque des artistes Guinéens. Une foutaise nationale quoi !

Orange est installée en Guinée et utilise des œuvres de chanteurs Guinéens pour des montants de misère. D’un autre point de vu, il est inconcevable qu’on fasse venir Youssou N’dour pour envoyer des fonds à l’étranger qui auraient pu être utilisés chez nous en Guinée.

Même si, c’est un secret de polichinelle que c’est la Sonatel (L’équivalent de la défunte Sotelgui) du Sénégal qui est installée ici par des cadres Guinéens véreux (Ceci est une autre paire de manches).

Le topo est clair et c’est flagrant, Orange-Guinée fait venir ‘’You’’ pour renvoyer des fonds au Sénégal au détriment des artistes Guinéens. Il faut noter que la communication, en grande pompe, presque dans tous les médias, c’est de la poudre aux yeux.

Pourquoi ne pas faire tourner les artistes Guinéens au Sénégal ou à l’intérieur de la Guinée ?  Les responsables d’Orange sont à mesure de répondre à cette question.

Aussi, puisque l’appétit vient en mangeant, dit-on, selon plusieurs acteurs du show biz, le dossier de sponsoring le mieux monté ne passerait à Orange qu’à condition d’accepter de reverser une partie de l’argent à certains responsables de la direction.

Et ceci est une pratique nationale dans toutes les sociétés de Téléphonies.  Areeba, Cellcom, Orange,intercel c’est pareil au même dans ce sens. Tous proposent des services approximatifs avec cadres prêts à dealer avec le plus offrant.

Un adage nous apprend ‘’quand on veut traire une vache, il faut savoir la caresser…’’ Mais ce qu’a fait Orange Guinée est répugnant. Et personne ne lève le petit doigt.

Ceux qui devraient le faire mangent avec Orange. Les artistes, les managers, et les opérateurs culturels n’en parlent pas, puisqu’ils n’osent pas, pour des raisons évidentes. Mais, il y’a des gens qui seront toujours là pour dénoncer ce genre de mépris à leur égards.

Le ministère de la Culture et celui des télécommunications doivent s’activer dans le sens de la protection des droits des Artistes pour le bénéfice de la Culture Guinéenne.

Quand on vient pécher chez quelqu’un, il faut savoir partager le fruit de la pèche. Sinon, un jour, il finira par te dire, y’en a marre…

Par Marco Ibrahim (in Nouvelle de Guinée)

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Sidiki Diabaté en garde à vue, le chanteur retiré des PRIMUD 2020 !

Le chanteur malien est dans la tourmente ! Alors qu’il clamait son innocence et demandait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.