Home / AfroPeople / Rencontre avec Jupiter Davibe à Paris

Rencontre avec Jupiter Davibe à Paris


Il est actuellement l’une des voix prometteuses de la musique urbaine venue d’Afrique.  Rencontré récemment à Paris, Jupiter Davibe nous parle de sa route entre musique et lifestyle…Lisez !

Bonjour Jupiter Davibe, comment ça va ?

Bonjour Afroguinée ! Très bien Alhamdoulilah et Vous?

Quel bon vent t’amène à Paris ?

Haha ! Un vent de tournée médias, de shows et de promotion de mon nouveau single « Fumilayo ».

New York, Conakry, Paris, Cotonou, quel est l’endroit que tu préfères ? Et pourquoi ?

A vrai dire je n’ai pas de préférence particulière, vu que je bouge beaucoup, j’ai appris à aimer partout où je dois me poser mais, j’avoue avoir une grosse préférence pour l’Afrique. Et quand j’y pense, je me sens toujours plus apaisé et plus en harmonie avec moi-même.

Si tu nous  parlais un peu de ta participation au Prix Impulse It 2016…

Impulse It 2016, est une compétition vraiment intéressante et palpitante à laquelle j’ai pris plaisir à participer aux côtés de 55 autres Candidats venus d’un peu partout dans le monde (Afrique, Antilles, Europe) et où j’ai terminé dans le Top 3.

Quel a été le moment qui t’as plus marqué dans ce tremplin musical ?

Je dirai, celui que je suis entrain de vivre actuellement ! Mon nouveau single et la stratégie derrière, m’ouvrent beaucoup de portes, de nouveaux fans et me permettent de côtoyer des gens. Il y a une dizaine d’années, je regardais devant ma TV et que j’interprétais à la limite. C’est vraiment un signe d’encouragement qui me pousse à encore travailler plus dur sur la suite de ma carrière.

Jupiter2

C’était quoi ton rêve d’enfant quand t’étais petit ?

Quand j’étais petit, je voulais juste être une VOIX qu’on écoute et qu’on suit…Lol ! Ça parait insignifiant mais pour moi, c’était GRAND ! Je me rappelle avoir toujours rêvé de foule, m’écoutant et m’acclamant…Sans l’avoir forcement lié à la musique.

Musicalement  ‘’Fumilayo’’ est un single détonnant, qui passe actuellement sur de nombreuses radios et plateformes consacrées à la promotion de la musique africaine. Quel est ton ressenti ?

Une grande fierté, un encouragement ! Mais aussi un plus gros poids sur mes épaules parce que, cela engendre une attente plus grosse de moi de la part de mes fans et mes supporters.

Enfin cet album, que tous tes fans attendent  impatiemment,  il arrivera quand ?

Disons qu’on y travaille déjà…Mais sans pression, j’aime prendre mon temps sur ce que je fais, du moment où je le fais bien…Avec l’équipe, nous le projetons sur les vacances 2017…

Le Bembeya Jazz  National de Guinée est-il une référence pour toi ?

C’est un groupe que j’avoue avoir découvert assez tardivement, ayant grandi au Bénin et sous des influences pas vraiment de ma terre d’origine, la Guinée. Donc, je dirais non, même si je les respecte beaucoup et que j’aime ce qu’ils font.

Une pensée positive pour finir….

Merci à tous ceux la qui croient en moi et ne cessent de me témoigner de leur support, les fans, les médias, les Djs et promoteurs… On est ensemble !

Merci pour nous avoir accordé cette interview.

Le plaisir est partagé !

Interview réalisée par Aboudy CAMARA

 www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Serhou Guirassy : « J’ai arrêté le foot, je n’aimais pas ! »

Recrue phare du mercato rennais, Serhou Guirassy (24 ans), transféré d’Amiens pour 15 M€ hors …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.