Home / Culture / CKRY – LE FESTIVAL « LASSIRY GRAFFITI » LAISSE VOIR UN MUR « MAGIQUE »

CKRY – LE FESTIVAL « LASSIRY GRAFFITI » LAISSE VOIR UN MUR « MAGIQUE »

Peinture magique Le street art strictement développé dans les espaces publics prend de l’ampleur à Conakry !

Logé dans un festival appelé « Lassiry Graffiti », cet art de jeux de couleurs de peinture dans la capitale guinéenne vient de boucler le vendredi 10 janvier, sa deuxième édition organisée par l’ONG Guinée Challenge.

Comme grande innovation de cette seconde édition, les « sorciers » du festival « Lassiry Graffiti » se sont soigneusement occupés du mur de la Bluezone de Dixinn à Conakry. Des semaines leur ont suffi pour stimuler plus de curieux sur leur art. L’on constate miraculeusement que le long du mur de la Bluezone de Conakry II, faisant face à l’autoroute Fidel Castro, fait peau neuve et laisse entrevoir une série de dessins « magiques ». Mais pas n’importe laquelle. Ces faciès d’illustration retracent  l’histoire d’un jeune migrant à la quête du bonheur. Ces tags urbains très éducatifs, en appelle à la conscience de nombreux jeunes africains qui tentent une aventure pas vraiment sûre, en bravant les hautes mer ou les déserts arides pour joindre l’Occident.

Pour rendre l’utile à l’agréable,  les organisateurs du festival « Lassiry Graffiti » ont animé un point de presse dans la soirée du vendredi 10 janvier pour une remise officielle de ce mur instructif.

Photo de la conférence

 

« Nous avons peint le mur de la Bluezone tout en s’appuyant sur le thème du festival qui fait allusion à l’immigration clandestine. Les images relatent l’histoire d’un jeune homme qui décide de tout quitter depuis son village pour prendre la voie de l’exil. Sur son trajet, nous avons illustré étape par étape, du point de départ au point d’arriver ». Nous explique Oumar Chimère Diawo, le directeur artistique dudit festival.

Rappelons que la première édition du festival « Lassiry Graffiti » a été une réussite. Vous retenez que plusieurs Graffeurs africains y avaient pris part et les murailles du Pont historique de 8 NOVEMBRE avait carrément changé de physionomie. Cela avec l’effigie des anciens élites africains. (Voir photo)

Flanc gauche du pont 8 Novembre

 

Cette année, il y’a eu une véritable extension dans le programme. Puisqu’au delà de la peinture, le festival Lassiry Graffiti a également fait des expositions et des séances de formation de la jeunesse en communication digitale, le leadership féminin et bien d’autres. C’était fabuleux !

Vivement la prochaine édition !

Idy BAH

AFROGUINÉE MAGAZINE

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

LA FLÛTE TRADITIONNELLE PEULE DU FOUTA DJALON

La flûte peule est une flûte traversière à trois trous, taillée traditionnellement à la main …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.