Home / Actualités / Du désordre à l’Agence Guinéenne de spectacles !

Du désordre à l’Agence Guinéenne de spectacles !


L’Agence Guinéenne de Spectacle (AGS), un service étatique en charge de réglementer et octroyer des lieux et des dates de spectacles aux promoteurs culturels, bouillonne actuellement sur le feu d’un désordre total. En Guinée, particulièrement dans la capitale Conakry, on organise des spectacles quand on le veut, comme on le veut et qui le veut. N’est-ce-pas le drame de Rogbanè n’a pas servi de leçons ? Une tragédie où une trentaine de jeunes ont trouvé la mort lors d’un concert dont l’organisation était dérisoire, où l’irresponsabilité des différentes structures impliquées dans l’organisation de cet événement culturel a été démontrée et mise à nue par la justice guinéenne.

Si l’AGS gérée présentement par un certain Alpha  »Gims » Traoré, suite à la suspension interminable de Malick Kébé, fonctionnait normalement, on n’allait jamais constater plusieurs événements culturels programmés sur un même lieu et à la même date à Conakry. A quoi sert donc l’existence de ladite agence si elle se montre incapable de mettre de l’ordre dans l’agenda des spectacles dans le pays encore moins, veiller au bon déroulement des événements culturels en Guinée ?

Pour autant, à cause du Grand Bazard sur l’Esplanade du Palais du Peuple de Conakry, le concert de la Star ougandaise, Eddy Kenzo et les Festivals des Grillades ont été respectivement annulés et reportés. Du tohu-bohu total ! En cas de coïncidence d’évènements, les « bras longs » finissent toujours par résister. Ce qui paraît le plus frustrant, c’est que les organisateurs des concerts annulés ou reportés ne sont jamais dédommagés ni moins entendus. Et comme par hasard, au point d’être délocalisé, le concert de Black M, programmé par les Productions de Tidiane World Music, en a échappé.

En réalité, aucun effet de l’AGS n’est ressenti sur les différents spectacles qui se produisent dans la capitale guinéenne. Confiné quelque part dans la cour du Musée National de Sandervalia, elle représente tout, sauf un service rattaché du ministère de la Culture qui réglemente les différents évènements. À y voir clair, l’on a l’impression que l’Agence Guinéenne de Spectacle est un simple dépotoir de vieilles habitudes sans aucun programme culturel cohérent annuel ni même mensuel et où le rayonnement culturel est mis de côté au profit du business juteux de pot-de-vins.

www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

 »Lagni », Cheka invite Grand P pour une belle chanson !

La grande chanteuse guinéenne Cheka Katenen est entrain de réaliser un carton pour la qualité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.