Home / Actualités / Drame de Rogbané : Des présumés responsables déférés à la Maison Centrale

Drame de Rogbané : Des présumés responsables déférés à la Maison Centrale


Une semaine après  leur mise en garde à vue au PM3, les présumés responsables du Drame de Rogbané passent à la deuxième étape des procédures. Après les locaux du PM3 de la Commune de Matam , pour des fins d’enquêtes préliminaires sur la tragédie survenue le 29 juillet dernier à la plage Rogbanè de Conakry qui a ôté la vie à une trentaine de jeunes ; des présumés responsables ont été entendus ce mercredi 06 août par le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

Le Directeur Général de l’Agence Guinéenne de Spectacles, Malick Kébé, le boss de la structure Meurs Libre Prod (MLP), Ablaye MBaye et autres sont passés tous devant le Juge d’Instruction du Tribunal de Première Instance de Dixinn avant d’être déféré à la Maison Centrale de Conakry.

A ce niveau, le parquet saisi dudit dossier se prononcera dans quelques jours sur le sort de ces présumés responsables du Drame de Rogbané. Soit, les traduire devant la Cour correctionnelle ou exprimer un non lieu.

Mais qu’à cela ne tienne, il est lieu de signaler qu’une violation de loi a été constatée de la part du PM3, du fait que ces présumés aient passés plus de 72 heures dans leurs mains sans les mettre à la disposition de la justice.

Car, selon les textes de loi, un accusé mis aux arrêts par la police judiciaire ne doit pas faire plus de 72 heures de détention dans leurs locaux.

Affaire à suivre…..

Fodé Sita, Conakry

www.afroguinee.com

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Kandia Kora a reçu un disque de platine avec MHD

Le virtuose de la kora et artiste complet, Kandia Kora a reçu un disque de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.