Home / Culture / Festival des Grillades à Conakry : Chidinma, Agalawal, Espoir2000 sont déjà là !

Festival des Grillades à Conakry : Chidinma, Agalawal, Espoir2000 sont déjà là !

Le festival panafricain des Grillades de Conakry affluent de stars africaines pour sa seconde édition, qui se déroulera les 29 et 30 avril prochain. Chidinma du Nigéria, le groupe Espoir 2000′,  l’humoriste Agalawal de la Côte d’Ivoire et Sekouba Bambino de la Guinée sont déjà arrivés dans la capitale guinéenne.

Au point de presse organisé ce jeudi 27 Avril par YOKAM, ces célèbres chanteurs africains ont exprimé à tour de rôle leur joie d’être à Conakry.

IMG_1418

Chidinma : « Je suis contente d’être en Guinée. On m’a dit que la Guinée est un pays de merveille et je suis pressée de découvrir cette merveille. Ce n’est pas ma première de participer au festival des grillades mais au Congo et j’ai bien apprécié. J’espère ça sera la même chose en Guinée. Je compte bien m’amuser avec le public guinéen…. ».

Espoir 2000′ : « C’est un honneur pour nous d’être sollicité en Guinée pour une 4ème fois . On invite tous les guinéens à venir faire le show avec nous…. ».

L’Ambassadeur Agalawal  pétri d’un sens d’humour a d’abord fait rire l’assistance avant de s’exprimer : « J’ai l’habitude de venir en Guinée mais dans un autre cadre. C’est ma première fois de participer au festival des grillades. Et j’espère bien que ça fera du bien. J’incite tout le monde… ».

Sekouba Bambino quant à lui, a souhaité la bienvenue chez lui en Guinée, à ses amis artistes.

« C’est aussi ma première fois de participer à cette fête culinaire. Venez nombreux et on va s’amuser… », a dit l’auteur de « Kassoumama.

Rappelons que l’édition précédente à Conakry, Frederick Meiway , Toofan et bien d’autres stars africaines ont donné plus de couleurs à cet événement qui allie musique et gastronomie.

Syta pour Afroguinée

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Thomas Fallet : « Le Djembé m’a envouté »

« Ma mère m’a fortement encouragé à persévérer dans cette voie, parce qu’elle sentait que le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.