Home / Sports / Georges Weah prévient : « De nombreux clubs s’effondreront après le Covid-19…»

Georges Weah prévient : « De nombreux clubs s’effondreront après le Covid-19…»

L’avenir du sport africain après le Coronavirus est « sombre » et rien ne garantit qu’il se rétablira, a prévenu le président libérien et ancien footballeur mondial de l’année, George Weah  lors d’une conférence spéciale pour Africa Sports Ventures Group rapoorté par un site ghanéen.

« Lélément vital du sport consiste principalement de la présence de spectateurs et sponsors – là où ils n’existent plus, de nombreux clubs s’effondreront et de nombreuses ligues fermeront définitivement. Je pense que l’avenir du sport en Afrique après Covid-19 est sombre et qu’il n’est pas garanti de se rétablir. Il sera urgent de ressusciter le football et d’autres jeux. La santé et la reprise de nos économies sont absolument prioritaires , cependant, il est important que le financement mondial recueilli reconnaisse l’importance sociale du sport. Il est temps de passer au numérique » a déclaré Georges Weah.

L’événement en ligne, en collaboration avec l’Unesco, a eu des présentations d’experts, d’athlètes, d’administrateurs, de spécialistes du marketing et de responsables gouvernementaux visant à faire face aux séquelles du coronavirus.

Le directeur des compétitions de la Confédération africaine de football, Samson Adamu, estime que la priorité est de continuer à relever les principaux défis. « Bien sûr, il existe des moyens de repenser, mais nous devons nous concentrer sur les problèmes qui existaient avant Covid-19 », a déclaré Adamu.

« Nous avons encore un gros déficit d’infrastructures en Afrique, les installations ne sont pas aux normes, donc le problème est toujours là, mais ce sera plus difficile. Nous devons développer les entraîneurs et le football des jeunes, et jouer des matchs avant d’être innovants. Le football est le plus grand sport du monde en raison de sa simplicité, il est inutile de réinventer la roue .Les compétitions continentales de clubs restent nos plus grands pilotes, bien que la santé soit la priorité et nous ne sommes pas pressés de recommencer. « 

Il y a également eu une discussion sur la valeur qui pourrait être débloquée dans les sports traditionnels africains – le conseiller présidentiel sénégalais sur la jeunesse et les sports, Ndongo N’Diaye a souligné l’énorme intérêt pour la lutte sénégalaise en tant que modèle que d’autres peuvent suivre. « C’est fondamentalement le sport principal au Sénégal, les stars sont aussi populaires que Sadio Mane, tout le monde au Sénégal a son lutteur préféré et nous avons pas moins de 25 000 fans pour une grande soirée de lutte », a expliqué N’Diaye.

« Nous avons plus de 30 000 jeunes impliqués dans le sport, en 2016, le prix pour les combats était supérieur à 16 millions de dollars. Il y a un grand potentiel pour le sport sur lequel nous devons travailler, et il y a beaucoup d’autres sports traditionnels ici. »

La nouvelle Ligue africaine de basket-ball, qui devait commencer en mars, a été mentionnée comme un concept qui peut faire avancer le sport sur le continent.

wiwsport.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Elim CAN 2022 : La CAF envisagerait un plan B pour la 3ème et 4èmes journées !

Interrompus durant un an en raison de la crise sanitaire, les éliminatoires de la CAN …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.