Home / Actualités / Guinée Showbiz : Le rappeur Beni Ben dépeint la situation

Guinée Showbiz : Le rappeur Beni Ben dépeint la situation

En réponse au post de l’humoriste Zebal Traoré qui avait fait un post sur les réseaux après le décès de Navigator, le jeune rappeur guinéen Beni Ben qui vit en France, a réagi de façon très technique sur la condition des artistes guinéens en général. Son post est tellement ponctué de leçons de vérité que nous avons jugé utile de le republier.

Lisez plutôt !

« Pour commencer : Que leurs âmes reposent en paix ! 🙏🙏🙏

Maintenant, il faut que je réponde à ce que vous avez dit, parce que trop c’est trop et je ne suis pas d’avis avec vous. Beaucoup de gens pensent comme vous. Il faut qu’on corrige ça. Que les artistes soient pauvres n’est en aucun cas la faute d’un acteur culturel de quelque bord qu’il soit, la seule chose qu’on peut mêler à ça, c’est le retard du pays (et ceci pas à 100%). »

« 1- Les promoteurs paient les artistes en fonction de leurs popularités. C’est normal qu’un artiste connu internationalement soit payé plus cher qu’un artiste dont la popularité ne se limite qu’au niveau national. Si nos artistes ne sont pas sollicités dans les autres pays, comment veux-tu que leurs cachets soient plus élevés ? Penses-tu que si jamais un de nos artiste est vivement sollicité dans un pays étranger, il aura le même cachet que les artistes nationaux de ce pays ? Il en aura plus bien sûr. Ça c’est la loi du marché. En plus, les artistes ne sont pas des employés, ils ne travaillent pas pour qu’on leur paye à la fin du mois. La musique est un métier d’art, c’est ainsi qu’il est régi. Et pour information, les artistes français qui viennent en Guinée ne viennent pas pour s’enrichir, tu n’as qu’à comparer les prix des tickets. Un concert à Paris, c’est environ 50 € (550 000 GNF) pendant que pour un concert à Conakry, les tickets sont à 25 000 GNF (Soit 2,2 €) ou peut-être le double mais ça ne change pas grand-chose, l’écart est toujours conséquent. »

« 2- Les artistes guinéens sont écoutés à longueur de journée mais ils ne profitent pas de ces écoutes. Parce que dans les pays développés, les artistes gagnent de l’argent à chaque fois que leur musique est écoutée : Le #Streaming. Et pour ça, il faut l’internet à haut débit et moins cher pour qu’on ne puisse pas ressentir le besoin de télécharger les musiques des artistes. Car de cette manière, ils n’en profitent pas.  S’il y avait un système de streaming en Guinée, Takana, Banlieuz’art ou encore Instinct Killers seraient disques d’or ou même plus : #DisqueDeDiamant.  Télécharger la musique d’un artiste contribue à l’appauvrir mais on n’a pas le choix, puisque les passes internet sont coûteux. 🤷🏾‍♂️ »

« 3- Les artistes (en tout cas pour la plupart) manquent de créativité et ne s’investissent pas à fond dans leur travail. Combien de chanteurs de Dancehall a-t-on dans nos quartiers qui chantent tout le temps la même chose : #Nfafé_Faya_Sindé ou encore #Badman_yo_mou_noma_nnatidé ??? Combien de jeunes dans nos quartiers « soi-disant rappeurs » pensent que le Rap ne se résume qu’à dire des gros mots tels que #Baiser #Niquer ??? Ce sont eux qui ralentissent l’éclosion de vrais talents. Parce que le milieu est tellement rempli de mauvaises graines qu’il est difficile d’en trouver une bonne. »

« 4- La qualité des sons est à plaindre carrément. Plusieurs points sont à souligner à ce niveau. Un artiste qui télécharge gratuitement un instrumental sur internet et va poser un son là-dessus à 50 000 GNF ou 100 000 GNF ne doit pas s’attendre à vivre de sa musique. 😌Qu’on se le dise clairement ! Pourquoi pensez-vous que Saifond a eu du succès aussi rapidement ?  C’est bien évidemment à cause de la qualité de ses sons et de ses clips. Tu ne peux pas acheter une marchandise à 50 000 GNF et espérer gagner des millions avec ça. C’est encore la loi du marché. Et encore, pour information, si tu n’as pas des droits sur ta musique c’est à dire que tu n’as pas ton propre instrumental ou que tu plagies le son de quelqu’un, tu ne peux pas monétiser tes sons même si tu fais de « milliards de vues » avec ça. 😌 »

« 5- Les artistes guinéens (la plupart) sont égoïstes. Ils ne cherchent pas à entrer dans le cœur de leurs fans, il ne pense qu’à leurs intérêts. Combien d’artistes se sont rués à afficher publiquement leur soutien à #KPC pour des élections qui ne les concernent même pas ??? Alors que pendant que leurs frères se faisaient tuer aux temps des élections présidentielles, ces mêmes artistes n’ont exprimé aucune indignation face à cette situation ???? 🤔 »

« (En passant #MerciKPC pour cette honte monumentale que tu leur a fait subir en retirant ta candidature).À travers ces actes, ils montrent que ce n’est pas le public qui leur fait gagner leur pain et donc ils n’ont aucun effort à faire pour que ce soit le cas. 😌 C’est la conclusion à tirer et je les comprends.

Donc, ces artistes-là, à leurs concerts, qu’ils aillent vendre leurs tickets à ces grands messieurs qui les nourrissent. Pourquoi pensez-vous que des célébrités font des dons aux plus démunis, soutiennent les minorités et réagissent faces aux situations difficiles que traversent leur pays ou le monde ???

C’est pour être en communion avec leur public et augmenter leurs côtes de popularité. »

« Certains artistes guinéens, si tu les vois faire une vidéo pour dire aux gens de dormir sous moustiquaire pour éviter le paludisme ou encore pour lutter contre la violence faite aux femmes, c’est parce qu’il y a une organisation qui les a contactés pour qu’ils le font moyennant un payement.

Et ce n’est pas parceque tu es un artiste guinéen que tous les guinéens sont obligés d’aimer ta musique. Ça n’a rien à voir avec le patriotisme. Tout dépend du goût de chacun et du contenu que tu proposes.

Dans la musique d’aujourd’hui, le talent seul ne suffit pas, il faut travailler l’image aussi.

Un exemple pratique c’est le cas de #Grand_P. Certains considèreront ça comme une insulte mais Grand P a de l’avance sur tous les artistes guinéens pourtant il n’est pas le plus talentueux. Il a su retourner son handicap à son avantage et ça ce n’est pas donné à tout le monde.

Il y a tellement de choses à dire mais je vais me limiter là, si vous voulez une seconde partie, faites-le moi savoir. Je le ferai avec plaisir.

D’ici là, portez-vous bien !

#Béni 🇬🇳 »

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Les deux premiers albums de Takana Zion en sortie Digital !

Les deux première œuvres majeures de Takana Zion seront enfin disponibles, pour la première fois, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.