Home / Actualités / La colère noire de Jeanne Macauley !

La colère noire de Jeanne Macauley !

Jeanne Macauley

Jeanne Macauley est l’un des premiers inscrits sur la liste restreinte et honorifique des célèbres Ballets Africains de la République de Guinée créés dans les années 1950. Cette icône de la culture guinéenne est présentement sous le poids de l’âge et marche à peine. Le week-end, nous l’avons rencontré à l’occasion d’un grand événement culturel à Conakry. Se disant  très déçue, la grande Jeanne Macauley nous a expliqué son désarroi.

 « Je remercie le bon Dieu de m’avoir donné longue vie. En tout cas je peux lever la main, j’ai sillonné les 5 continents. Et même si je meurs aujourd’hui, je suis toute heureuse. Mais à l’heure où je vous parle, je suis très malade. Je suis venue en taxi ici. Et mon problème maintenant, c’est comment me retourner ? Vous voyez comment nous sommes abandonnés ? Il y’a rien…et je suis déçue. Dans la circulation, ceux qui me connaissent, me donnent de l’argent. Mais ce n’est pas ce que nous voulons. L’Etat n’a qu’à faire quelque chose pour nous. Maintenant que nous ne sommes pas nombreux, que les autorités nous viennent en aide. Je suis malade là où je suis comme ça. C’est dur vraiment… », nous a fait entendre.

Pionnière de la vie artistique guinéenne  après les indépendances, Jeanne Macauley fut l’une des pièces maîtresses de la célèbre compagnie de danse et de percussions traditionnelles, « Les BALLETS AFRICAINS DE GUINÉE », qui a été créés dans les années 1950 sous la fougue de Fodéba Keïta. Une troupe artistique exceptionnelle dont la nation guinéenne reste encore fière surtout de ses ses œuvres qui transcendent le temps et les contrées du monde.

Jeane Macauley qui a été  autrefois sous les feux des projecteurs à travers le monde, vit aujourd’hui au bord de la misère. Cette grande dame de la vie artistique africaine va mal, elle se dit « sidérée, frustrée et déçue » de son pays , la Guinée, pour qui, elle a tout donner pour vendre une identité culturelle à travers l’art , la danse traditionnelle et le théâtre. Sos à Jeanne Macauley.

LIRE AUSSI : Jeanne Macauley : « Je suis déçue du peuple guinéen»

Syta pour Afroguinee.com

 

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Mousto Cammara :  » L’essentiel », le clip disponible !

Pendant que la sortie de son nouvel album est très attendue le 05 décembre prochain, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.