Home / Actualités / L’Asso Cultures Ensemble, plaide pour l’ouverture des activités culturelles

L’Asso Cultures Ensemble, plaide pour l’ouverture des activités culturelles

Des acteurs culturels, réuni autour du réseau dénommé Association Cultures Ensemble ont tenu un point de presse ce vendredi 17 septembre 2021 dans la maison des jeunes de Kipé.

Objectif : proposer des pistes de solution au CNRD pour transition réussi dans le secteur culturel guinéen. Nous vous proposons in extenso, la déclaration de cette association. Lisez !

L’Association Cultures Ensemble (ACE) réseau professionnel d’entrepreneurs culturels, d’agents d’artistes et de diffuseur de spectacle vivant dans le secteur culturel et créatif guinéen, déclare avoir pris acte du communiqué N0 1 du 05 Septembre 2021 du Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) indiquant la prise effective du pouvoir par les forces armées guinéennes, la dissolution du Gouvernement, de l’Assemblée Nationale et ainsi que les Institutions Républicaines.

L’Association Cultures Ensemble (ACE) tient à attirer l’attention des nouvelles autorités guinéennes et de l’opinion nationale et internationale sur la souveraineté culturelle de notre pays et plus loin sur la question de survie des opérateurs culturels et des artistes guinéens. C’est pourquoi, elle salue la volonté du Comité National pour le Rassemblement et le Développement (CNRD) et réitère son engagement à le soutenir pour la construction d’une Guinée nouvelle sur le plan socioculturel.

En effet, la culture lorsqu’elle est bien organisée et professionnalisée, constitue de nos jours plus que jamais un véritable levier économique, diplomatique et d’émancipation des peuples. Les expressions culturelles sont des vecteurs incontournables de raffermissement des liens sociaux et de promotion de l’identité d’une nation aspirant au développement.

La culture est l’expression la plus manifeste de la souveraineté d’un Etat à l’échelle sous régionale, régionale et internationale. Elle est « l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe tous les arts, les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances ». (CMPC Mexico, 1982).

Le patrimoine de la Guinée est potentiellement riche par sa très grande diversité culturelle. Malheureusement, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a complètement bouleversé le cadre de vie et de travail des différents acteurs et mis à terre malgré son statut informel, l’économie issue des industries culturelles et créatives dans notre pays. La fermeture des salles de spectacle, l’arrêt des festivals, l’annulation/report des tournées/ les concerts dédicaces, entre autres, sont les conséquences visibles de cette pandémie avec une baisse drastique des chiffres d’affaires des secteurs d’activités connexes, notamment les médias, le transport, la logistique, les prestataires évènementiels, les imprimeries, la sécurité, les restaurants, les hôtels et des lieux de loisirs.

Aujourd’hui, tout le pôle culturel guinéen souffre, des arts de scène aux arts plastiques en passant par l’essor du spectacle vivant. Un grand nombre d’acteurs culturels se noient dans le désespoir et s’engouffrent dans la paupérisation, le niveau de chômage a considérablement augmenté dans le secteur. Les quelques industries culturelles et créatives (ICC) encore en place ont épuisé les maigres capitaux disponibles et rencontrent de véritables problèmes pour subvenir aux charges quotidiennes.

Cependant, les défis auxquels le secteur culturel guinéen est confronté depuis presque deux (2) décennies sont immenses. Le chantier fondamental pour transformer l’image de notre patrimoine culturel et artistique en un véritable levier de développement va du renforcement des mécanismes juridiques, réglementaires et institutionnels qui sont indispensables pour une intégration réussie du secteur de la Culture et des Arts dans tous les domaines d’activités socioéconomiques et, afin d’améliorer les conditions sociales des différents acteurs et intervenants de la chaîne de valeur.

Pour une transition inclusive, compte de tenu des enjeux particuliers du secteur culturel et créatif, l’Association Cultures Ensemble (ACE) interpelle les nouvelles autorités contre toute tentative politicienne qui n’ont pour effet que la stagnation de nos expressions culturelles et prône pour un cadre avec des compétences techniques et professionnelles avérées et, dont l’expérience et la connaissance du secteur est apprécié par l’ensemble des acteurs culturels.

L’Association Cultures Ensemble (ACE) propose vivement :

La réactualisation du document de la Politique Culturelle de 2018 en tenant compte des aspirations modernes et la participation active du secteur culturel privé;

Le soutien aux artistes et aux industries culturelles et créatives pour la période post Covid et l’ouverture des activités culturelles vers un secteur résilient afin d’améliorer et soulager les conditions de vie des acteurs culturels;

Améliorer l’accès aux financements de l’action culturelle par l’Etat à travers l’allocation de ressources financières conséquentes au Fonds de Développement des Arts et de la Culture et auprès des organismes internationaux ;

Identifier, valoriser et soutenir les initiatives des acteurs culturels guinéens de la diaspora qui jouent un rôle majeur dans la promotion et le rayonnement de notre nation dans les pays d’accueils ;

Le maintien et le renforcement du cadre organique présent (Ministère de la Culture et du Patrimoine Historique) dans l’ossature du Gouvernement de Transition;

La création d’une commission spéciale des Arts, de la Culture et du Patrimoine Historique dans le Conseil National de la Transition ;

La création d’un cadre de dialogue interculturel honnête entre les diverses couches socioculturelles du pays et l’intensification de la coopération culturelle internationale afin de promouvoir le développement d’une interculturalité soutenue.

Avec ce nouveau chapitre crucial qui s’ouvre pour la Guinée dans un contexte rendu complexe par les conséquences de la crise sanitaire sur les activités culturelles et les économies ouvertes dues aux effet de la mondialisation; l’Association Cultures Ensemble (ACE) exhorte les nouvelles autorités à donner la priorité à la CULTURE car, elle seule reste et demeure un facteur incontournable pour la promotion de la paix et la cohésion sociale, la réconciliation et la transformation sociale vers l’émergence durable de la Guinée.

 

VIVE LA CULTURE GUINÉENNE VIVE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE

 Conakry, le 17 Septembre 2021

Pour l’Association Cultures Ensemble et sympathisants

 

A propos Mohamed KOMAH

Vérifier aussi

N’FALY KOUYATÉ, se lance à la conquête du marché francophone !

Chez les anglo-saxons N’faly Kouyaté s’exporte et se vend bien. Mais en France, ou sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.