Home / Culture / «Le Batè», une comédie musicale de Lamine Diakité

«Le Batè», une comédie musicale de Lamine Diakité


Lamine Diabaté, directeur artistique de la troupe Uni-Art et Culture (UAC), auteur, comédien et metteur en scène, nous emporte dans son monde. Ce monde qui lui est familier et qu’il a choisi.

Lamine Diabaté nous parle de sa comédie musicale intitulée «Le Batè» : «Il s’agit là de présenter sur scène un peu l’historique de Kankan, une ville religieuse de sa naissance à son évolution, parler des grands hommes qui ont fait de Kankan ce qu’il est aujourd’hui, de comment les choses ont évolué à Kankan et pourquoi elle est nommée «Batè». Et aussi on voit les Kaba à Kankan sans savoir comment ils se sont retrouvés là.

Extrait : «Situé dans le Haut Niger à quelque 600Km de Conakry aux abords du grand fleuve Milo, un affluent de la rive droite du Niger. Le billet fluvial triangulaire du Milo et de ses affluents avec le Niger fut appelé «Le Batè» (entre deux fleuve). Cette bourgade fut fondée au 16ème siècle par les maninka-mori fortement islamisés d’origines Sarakolé ou Maraka, ou encore Soniké venus du Djafounou».

Comédien engagé, passionné de la parole, un don hérité de ses parents, il affirme ne pas faire les choses juste pour se faire plaisir ou pour de l’argent, mais vouloir faire les choses lorsqu’il s’estime réellement partir d’un bon pied pour jouer un rôle primordial. Pour lui, «être metteur en scène c’est de construire soit même, se découvrir».

«On construit une histoire selon sa vision, c’est ce qui est le plus important dans la pratique de ce métier. C’est comme si on me demandait de reconstruire le monde, à travers la mise en scène c’est possible. Avec la vision que j’ai des choses j’essaye», dit-il.

Pour terminer, M. Diabaté a déclaré : «A cœur vaillant il n’y a rien d’impossible. Je fais partie des optimistes, et qui pensent qu’ensemble on peut changer les choses, surtout quant on veut le faire vraiment».

Qui est le jeune Lamine Diabaté

Fruit de l’Université guinéenne, diplômé de l’Université Julius Nyerere de Kankan, option Chimie, Lamine Diabaté, né en 1985 en Côte d’Ivoire, originaire du Wassolon plus précisément de la préfecture de Mandiana, est l’auteur de l’œuvre «Ma belle Albinos».

Après Boké en 2016, où il a présenté une comédie musicale sur l’histoire de Kakandé lors des 72h du Livre, c’est au tour de la ville de Kankan.

A lire également sur l’AGP

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Diaspora : Des opérateurs culturels guinéens divisés !

C’est une situation qui écœure plus d’un dans le milieu culturel guinéen. Des acteurs qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.