Home / Actualités / Le son «Goûter Rester» de Tenin Diawara interdit par l’OPROGEM

Le son «Goûter Rester» de Tenin Diawara interdit par l’OPROGEM

C’est un gros coup pour La Reine de Banian et ses nombreux fans ! Le 11 juillet dernier, la talentueuse chanteuse guinéenne Tenin Diawara a dévoilé son tout nouveau clip intitulé « Gouter Rester ».
Mais cette œuvre musicale avec un clip sulfureux dès sa sortie, a suscité une vive polémique sur la toile et surtout dans le milieu social guinéen avec beaucoup de commentaires négatifs.
En effet, le contenu de la chanson a été jugé par certains comme étant trop  »vulgaire », ce qui a même provoqué l’intervention de l’Agence Guinéenne de Spectacle (AGS) pour un effet de censure.
Suite aux nombreuses critiques émises par les auditeurs et l’AGS, l’Office de Protection du Genre et des Mœurs (OPROGEM) en guinée a, enfin pris une décision radicale concernant la diffusion du morceau.
Le tube « Gouter Rester » de Tenin Diawara a désormais été interdite de diffusion sur toute l’étendue du territoire national guinéen.
Cette décision de l’OPROGEM très dure, vient soulever des débats sur la liberté artistique et la censure dans le milieu musical guinéen.
Nombreux sont ceux qui soutiennent que les artistes devraient avoir la liberté de s’exprimer à travers leur art, tandis que d’autres estiment que des limites doivent être fixées pour préserver les valeurs culturelles et morales de la société.
Et vous , qu’en pensez-vous ?
Redécouvrez un extrait du clip « Gouter » de Tenin Diawara !
AFROGUINEE

A propos Mamadama Camara

Journaliste Reporter, passionnée de culture en interaction avec l'environnement. Activiste, agis vert pour la planète et contre le réchauffement climatique.

Vérifier aussi

Lasso Diawara annonce la sortie d’un nouveau single !

Cette semaine, Lasso Diawara a annoncé une très bonne nouvelle à ses fans : il …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.