Home / Actualités / L’UJACGUI est-elle en léthargie ?

L’UJACGUI est-elle en léthargie ?


L’Union des Journalistes et Animateurs Culturels de Guinée (UJACGUI), créée en janvier 2011 et ré-dynamisé en mars 2014 pour défendre et promouvoir la culture guinéenne, est aujourd’hui, dans un profond sommeil, les initiatives sont devenues très rares encore moins des perspectives.

Pour beaucoup d’observateurs, cette structure ressemble même à un coup d’épée dans l’eau. Trop de bruits mais moins d’actions ! Une formation culturelle qui, à un moment donné, a insufflé une lueur d’espoir dans le milieu culturel guinéen avant les dissensions entre ses membres du bureau exécutif suite à l’organisation du Prix Djeliba.

En vérité, l’UJACGUI a trop mis du temps pour s’illuminer. Sa mission n’est-elle pas de l’utopie ? Puisque depuis son retour des vacances qui a connu une boulimie de tensions et de rancunes, l’UJACGUI n’a jusque-là organisé sa deuxième assemblée générale où des idées porteuses pourront certes, jaillir.

A rappeler qu’à sa création, elle était pleine d’énergie et d’engagement, elle se tapait même la poitrine de faire en sorte que la Culture soit considérée par les autorités guinéennes comme un vecteur essentiel de développement. Oufff ! Quel bluff ! Cette tendance dure de plus en plus et l’UJACGUI n’a montré que son inaptitude. Pourtant, apparemment, cette structure est très riche en ressources humaines pour poiroter pendant tout ce temps à ne rien faire. En clair, elle peine à mettre en place, un planning d’activités pour atteindre ses objectifs.

Aly Léno, président de l’UJACGUI joint par © Afroguinée Magazine, s’est défendu en ces termes : «Le bureau exécutif de l’UJACGUI n’a aucun mal à organiser les réunions ou les activités. N’oubliez pas que nous sortions d’une année 2014 qui a été très difficile pour le secteur culturel guinéen avec le Drame de Rogbané et la suspension des activités culturelles etc. nous sommes tous des journalistes et animateurs culturels donc acteurs de la chose culturelle. Chacun de nous, a aussi ses activités personnelles et cela fait partie de nos textes. Maintenant que les choses reprennent petit à petit, nous allons tenir nos réunions. Nous allons nous retrouver cette semaine. Cette année, la priorité, c’est la formation de nos membres. Sinon, tout va bien. De nouvelles dispositions seront prises pour le bon fonctionnement de l’union ».

Qu’en pensez-vous ?

Fodé Sita, notre Correspondant basé à Conakry

www.afroguinee.com

 

 

 

 

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Sidiki Diabaté en garde à vue, le chanteur retiré des PRIMUD 2020 !

Le chanteur malien est dans la tourmente ! Alors qu’il clamait son innocence et demandait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.