Home / Actualités / Page Noire : Hadja Kadé Diawara n’est plus !

Page Noire : Hadja Kadé Diawara n’est plus !

La chanteuse Kadé Diawara a tiré sa révérence à l'âge de 80 ans

L’archange de la musique mandingue de Guinée, Hadja Kadé Diawara a tiré sa révérence, le vendredi soir, 24 avril 2020 à Conakry des suites de maladie. La chanteuse s’est éteinte à l’âge de 80 ans alors qu’elle préparait la sortie d’un ultime album de rédemption pour clôturer son immense carrière.

Grande icône de la chanson guinéenne, Hadja Kadé Diawara laisse derrière elle, un immense répertoire composé de 3 albums d’anthologie dont « An Bô » sorti en 1994 , « Djinna Mousso » paru en (2003 ) et « La Guinée Alou Barka  »  dédicacé en 2011.

Des titres comme   « MaliSadjo » ou encore « An Bô »  de Kadé Diawara reste à jamais inscrits dans le riche patrimoine musical guinéen et africain. Que son âme repose en paix. Amen !

Biographie Express

Kadé Diawara est née vers 1940 à Sangbarala, une localité située dans le Hamana profond précisément à Kouroussa, Kadé est issue d’une famille de Djély. Fille de Kerfalla et de Tiguidanké Doukouré, la jeune Kadé va très tôt épousée l’art. Dans sa tendre enfance, le virus de la musique va pénétrer ses veines.

Partout, Kadé va accompagner son frère Fodé, guitariste charmant sous l’œil vigilant de sa tante Naba. Pour la première fois de sa vie, la tante va lui donner l’opportunité de chanter à un mariage. Avec sa voix qui berce le cœur, Kadé va devenir une idole pour les foules et un stimulant pour ses camarades d’âge.

A l’occasion d’une tournée dans le pays profond pour la mise en place de l’Ensemble Instrumental National en 1958, El hadj Sidikiba Diabaté alors Directeur dudit ensemble et Emmanuel Kati, journaliste, vont être séduits par la prestation improvisée du couple. Grâce à son titre fétiche « Malisadjô », le couple sera prié de regagner la capitale Conakry. Cette fois-ci, sous l’invitation de feu Président Ahmed Sékou Touré. Voilà le ton est donné pour une carrière à dimension nationale. Kadé Diawara a depuis, continué à faire la fierté de la musique guinéenne.

Une discographie riche en enseignement

La grande Kadé  a trois albums qui sont l’expression du riche patrimoine culturel africain de Guinée. Un ensemble de mémoire africain que garde cette femme. Son potentiel artistique, sa voix limpide et suave fait d’elle, la voix d’or africaine, bien sûr après celle du regretté El Hadj Sory Kandia Kouyaté, son maître-chanteur. Pour sa première expérience solo, Kadé Diawara prendra le vol en destination de la Côte d’Ivoire en 1994 pour son premier album.

Avec un arrangement de Sékouba Bambino Diabaté, l’album « AN BÖH » va sortir sous le label de Ninibou Productions. Un produit qui sera bien accueilli par le public et les critiques. Il a fallu atteindre neuf ans jour pour jour pour voir N’na Kadé repartir à Abidjan pour le deuxième opus. L’album « DJINA MOUSSO » va sortir avec cette fois-ci, un arrangement de Kerfalla Kanté. Le mixage d’une mélodie et de textes murs, l’album va bénéficier de l’adhésion de plusieurs critiques.

Après, la carrière fut réduite au silence.

Pendant onze ans, Kadé a lutté contre vents et marées. Il était difficile de croire que cette femme pouvait revenir sur la scène musicale. Eh ! bien, voilà celle qui, de par la qualité de ses productions, de par la sagesse de ses thèmes, le tout dans une galaxie de sonorité envoûtante et parfois langoureuse, défie l’imagination des hommes et la marche du temps.

Pourrait-on alors parler de retour ou de résurrection après une absence discographique de plus d’une décennie ? En tout cas, pour ceux qui connaissent le début de ce monument de la musique guinéenne, il n’y a l’ombre d’aucun doute qu’elle va encore marquer le temps. Avec ce troisième album, Kadé Diawara va certainement contribuer positivement à instaurer un climat de paix et de fraternité entre les guinéens. Mission réussie.

En 2020, le monde musical guinéen attendait impatiemment le retour de la diva, Kadé Diawara grâce à la production d’un nouvel album entièrement offert par Lamine Guirassy, PDG du groupe HADAFO MÉDIA à travers Kalac Radio pour finalement marquer sa rédemption après tant de souffrance.

AFROGUINÉE

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Immigration Clandestine: KMP annonce un concert de sensibilisation à Lambagni!

Le stade Rusal de Lambagni, sera en ébullition le samedi 31 octobre 2020. Il accueille, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.