Home / Actualités / Quand le Covid-19 impose des concerts virtuels aux artistes guinéens

Quand le Covid-19 impose des concerts virtuels aux artistes guinéens

Le show du ramadan en mode virtuel ! En Guinée, comme il est de coutume, les jours de fêtes refoulent du monde dans les différents concerts qui se tiennent à Conakry. Mais cette année, à cause du coronavirus, l’on n’a dérogé à la règle.

Si les mélomanes ne pouvaient aller dans les espaces et salles de concert, les salles sont venues à eux. En effet, des artistes ont décidé de donner quand même des shows de Salimafo…mais de façon virtuelle. Un exercice inhabituel pour eux.

Takana Zion fait son salimafo show à Zion City

Seul face aux projecteurs et aux caméras, Takana Zion a fait un survol de sa discographie en interprétant 25 morceaux en play-back. Sa représentation a été filmée dans des conditions de direct à Zion City dans la préfecture de Coyah, avant d’être diffusé sur les réseaux sociaux et sur CIS TV dès 20 heures.

«  À partir de l’année prochaine, je ne vais plus prester sur le podium sauf 7 ans après. J’aimerai plus que mes enfants me voient sur scène comme c’est le cas en ce moment. Je veux leur envoyer une autre image de moi. Ndlr» a laissé entendre l’artiste à la surprise générale de ses followers et téléspectateurs.

Notons que Mangana, sur son propre espace de loisir, a été épaulé par une jeune artiste moins connue qui se fait appelé Sonia. Ce spectacle sans public, a durée pendant 1 heure 30 et retransmis en direct sur les réseaux sociaux.

Azaya, Djelika Bintou et d’autres artistes étaient aussi en concert virtuel 

Un peu plutôt et contrairement à Takana Zion, le couple Azaya-Bintou a livré un concert 100% live en hommage à la légende Mory Kanté décédé récemment à Conakry.

« Mory Kanté, était mon oncle… Je pouvais commencer ce direct sans lui rendre hommage. Il a été une grande figure de la musique africaine et  guinéenne qui a marqué son temps. Malheureusement, on vit dans un monde où on ne rend jamais hommage aux grandes personnalités de leur vivant… Ndlr» a déploré le messie de la musique guinéenne.

Posted by Guini on Sunday, May 24, 2020

Azaya, chantre guinéen de la nouvelle pop Africaine, et nouvelle sensation de « l’Afro-mandingue », en compagnie de sa dulcinée, a ensuite tenu en haleine des milliers de fans sur les réseaux sociaux. Il a tenu un spectacle d’environs 2 heures et a été diffusé sur sa page Facebook Officielle et celle d’une firme de Brasserie de la place.

Dans le même sillage, sur un autre espace, des artistes guinéens dont entre autres : Lama Sidibé, Diamounou Condé, Tenin Diawara, Safiata condé Djelikè Kouremady, Djékoria Fanta, accompagnés par l’orchestre de Yacoumba Sékou, ont fait « le Ramadan Show » sur le plateau de la RTG.

Tour à tour, ils ont rendu un vibrant hommage à Mory Kanté. Mais pas que ! Des hommages mérités ont été aussi rendus aux grands noms de la musique guinéenne récemment décédé à savoir Kanny Dambakanté, Fatou Linsan Barry, Kerfalla Kanté et Kandé Diawara entre autres…

Avec cette crise du Covid-19, la culture est en arrêt et le secteur de la musique en subit les conséquences de plein fouet puisque tous les concerts sont soit annulés ou reportés et les salles de spectacle sont fermées.

Par Mohamed KOMAH, Correspondant à Conakry

AFROGUINÉE 

A propos Mohamed KOMAH

Vérifier aussi

Fodé Baro toujours aussi présent et créatif

Après une belle carrière hors du pays, l’agitateur Fodé Baro s’entoure de plus en plus de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.