Home / Actualités / Showbiz : Koundouwaka impliqué dans une affaire de détournement !

Showbiz : Koundouwaka impliqué dans une affaire de détournement !


La star Abraham Sonty est soupçonné de détournement d’une centaine de millions de francs guinéens dans un dossier accablant relatif à la participation d’une délégation d’artistes et de journalistes guinéens au Festival SICA 2014. Un montant qui aurait été payé par le gouvernement guinéen et le mécène Antonio Souaré afin de faciliter la participation ( frais de séjours et billets d’avions compris ) d’un nombre important d’artistes guinéens à la 10 ème édition du festival d’intégration culturelle africaine SICA qui s’est tenu au Bénin en novembre 2014.

Selon nos infos , Moïse Premier de Festival TV, et Al Souaré de radio Espace FM Guinée se sentent littéralement trompés par le chanteur guinéen Koundouwaka avec qui, ils ont monté l’ensemble du projet. Pour ces deux animateurs culturels , Abraham Sonty aurait usé de sa notoriété pour détourner à lui tout seul la bagatelle de 162 millions GNF. Une somme consignée dans leurs frais de voyage dont le partage devait se faire à part égale entre les trois porteurs du projet.

Les faits selon Moïse Premier  : 

 »Pour notre participation au SICA 2014, nous avons monté un dossier de subvention et de sponsoring pour accompagner ce projet culturel avec Abraham Sonty , Al souaré et moi-même. Après nos démarches , Antonio Souaré nous a donné 81 Millions Gnf remis à Abraham Sonty ce qui correspondait à l’équivalent de nos billets d’avion. Et , l’État guinéen pour sa part a payé le même montant via la primature. L’actuel ministre, Amirou Conté est témoin des démarches car c’est lui même qui nous a introduit chez le PM pour défendre le budget du projet et c’est ce qui fut valider par le pays. Pour le décaissement des fonds , actuellement comme l’argent ne sort pas dans la pagaille, il fallait que le dossier fasse le circuit normal en passant par le trésor public via la primature. Donc ça prenait du retard. C’est ainsi que nous avons décidé de voyager sans attendre les chèques. Quand nous avons rencontré le Premier Ministre , il à béni pour nous et à promis de nous rembourser les dépenses une fois de retour après le festival. Pour qu’on puisse voyager , c’est le ministère de la culture qui s’est porté garant au près d’une agence de voyage que Abraham Sonty avait négocié. 

Bref , à notre retour moi je suis resté sur Casablanca au compte de Festival TV, pour trouver d’autres liens de festival pour nos artistes car j’avais déjà des interlocuteurs. Au Maroc, il a été convenu entre nous trois : Abraham Sonty , Al Souaré et moi-même que le partage de l’argent sera fait de façon équitable après le payement de l’Etat et de Antonio. Et la part de festival TV sera l’équivalent du fond d’aide à la participation de la Guinée au prochain SICA.  A notre grande surprise , Koundouwaka est rentré en possession de toute cette somme importante à Conakry. Pour les billets d’avions , il s’est arrangé avec l’agence de voyage qui n’a pris que 10% des 81 millions Gnf et le reste lui ai entièrement revenu. Il aurait fallu les menaces d’Al Souaré pour qu’il donne au moins 20 millions GNF à ce dernier. Moi qui suis le représentant SICA ,  je n’ai reçu aucun franc.  Après de multitudes pressions , Al Souaré a réussi à m’envoyer que 400 € en me disant d’attendre le décompte final avec Sonty.

Donc, Sonty a empoché près de 112 millions GNF après toute dépense. Et il refuse catégoriquement de payer l’argent du représentant SICA, sous prétexte que c’est lui la star, et c’est lui qui a eu le trophée. Et aujourd’hui moi je suis bloqué au Maroc ici je ne peux pas rentrer à Conakry, faute de moyens. Depuis janvier 2015 Koundouwaka me fait tourner en rond. C’est vraiment malhonnête ! Moi j’ai pris des dettes énormes par tout pour organiser les conférences des nominés SICA avant notre départ et pleins de communication pour donner plus de visibilité à ce projet. Le Festival SICA est connu même par le chef de l’état grâce à nos actions.  En 2013, pour la première participation de la Guinée avec Koumba Avianne et moi , c’est le chef de l’Etat en personne qui avait payé nos billets d’avions pour Cotonou…  » 

En attendant la version des faits de la star Abraham Sonty , que nous essayons de joindre sans succès depuis quelques  jours , une enquête vient d’être ouverte par la primature guinéenne. Et l’actuel ministre de la culture, Amirou Conté, également alerté, a convoqué illico l’animateur radio Al Souaré et la star Koundouwaka ce lundi 11 mai à 15h à Conakry pour des explications.

Pendant ce temps , Moise Premier bloqué à Casablanca, essuie les menaces d’Abraham Sonty. Il se dit prêt à exhiber toutes les preuves et documents comptables pour la manifestation de la vérité dans cette affaire qui ternie profondément l’image du showbiz guinéen. Sans compter que la participation de la Guinée à la prochaine édition du Festival SICA qui se déroulera au Burundi est d’ores et déjà sérieusement compromise.

Toujours est-il, que rien ne va plus pour le couple people le plus glamour de Guinée. Actuellement, Amie Sacko , la dulcinée du chanteur est elle aussi trempée dans une affaire louche de détournement de 5 millions de $ américain et d’envoûtement d’une veuve guinéenne vivant en Angola. Ce dossier épineux est en ce moment traité par le Directeur Adjoint de la Police Judiciaire de Conakry. La victime est actuellement en Guinée avec son fils qui veut à tout prix descendre la belle Amie. Drôle de coïncidence non ?

Entre star-mania et scandale, le phénomène Koundouwaka est-il en décadence ?

Affaire à suivre…

Lire aussi : Koundouwaka remporte le grand ‘’Prix du public’’ à la 10ème edition du SICA

 

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Kandia Kora a reçu un disque de platine avec MHD

Le virtuose de la kora et artiste complet, Kandia Kora a reçu un disque de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.