Home / Actualités / Tidiane Soumah : « Le secteur culturel n’est pas commercial »

Tidiane Soumah : « Le secteur culturel n’est pas commercial »

Tidiane Soumah, le Patron des Productions Tidiane World Music

Ce lundi 4 octobre 2021, Tidiane Soumah est intervenu dans l’émission Mirador de FIM. Dans l’intervention du patron des productions Tidiane Word Music, il  est revenu sur le coup d’Etat du 5 septembre dernier. Il a également profité de ce temps d’antenne pour faire le bilan des 37 ans de la culture guinéenne.  

Parlant de la prise du pouvoir par l’armée guinéenne : « Je dirais qu’il n’y a pas eu de coup de force, il n’y a pas eu de coup d’État, mais que le bon Dieu est juste venu reprendre ce qu’il a donné… Ce coup du 5 a été le coup le plus posé, le plus risqué et le plus exceptionnel que la Guinée puisse avoir. Alors c’est un coup de Dieu, une action de Dieu et moi je ne vois pas ça comme un coup d’Etat. On doit remercier et féliciter les hommes qui l’ont fait.», a déclaré Tidiane Soumah.

Poursuivant, dira l’acteur culturel. « Jusqu’à maintenant, le CNRD a posé de bonnes actions, ça renforce les liens entre les Guinéens. Mais je leur donnerais un seul conseil amical. Je pense que je suis beaucoup plus proche des autorités du pays que beaucoup d’entre vous. Je leur dirais d’accorder de l’importance à la sécurité parce qu’ils ont fait le coup le plus risqué. Qu’ils ne s’amusent pas avec la sécurité du pays, parce qu’il y a des ennemis à l’intérieur et à l’extérieur.», a-t-il recommandé.

Concernant le bilan des 37 dernières années  de la culture et du showbiz guinéen, Tidiane Soumah a fait savoir que : « On est dans une situation où le domaine de la culture est victime de la mauvaise gouvernance des 37 dernières années… Il n’y a pas eu une approche claire des secteurs de la culture, du sport et de la jeunesse, depuis 1984. Au temps du premier régime  c’était le meilleur système en termes de planification culturelle, c’était le meilleur… En 1984, avec l’arrivée de l’armée au pouvoir,  il n’y a eu aucune approche, la gouvernance culturelle était nulle… »

Puis d’ajouter : « Dans ce secteur, il y a la division premièrement. Les gens ne savent pas faire la différence entre le secteur culturel et le showbiz et c’est très grave. Le secteur culturel n’est pas commercial, par contre le showbiz c’est le commerce : investir et gagner. Deuxièmement, c’est un problème entre artistes : ceux qui sont privilégiés par des clans liés aux Ministère de la Culture et ceux qui n’ont pas ce privilège. Troisièmement, c’est cette histoire de poste de Ministre de la Culture, également source de division…», a-t-il affirmé.

Taboule.Infos

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

La Foire Internationale de Guinée, est de retour !

La Foire Internationale de Guinée (FIG), organisée depuis quelques années par Benedi Records, sous la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.