Home / Culture / WÄMÄLI, un film documentaire sur les violences faites aux femmes.

WÄMÄLI, un film documentaire sur les violences faites aux femmes.

Les violences faites aux Femmes montent en flèches dans notre société, le mal devient de plus en plus préoccupant et l’Association Amali en a fait un sujet personnel dans un ciné-documentaire.

Projeté mardi 25 novembre dans la grande salle Momo Wandel du Centre Culturel Franco Guinéen, la réalisatrice Houray BAH a retracé les atrocités dont sont souvent victimes la gent féminine.

Dans le film documentaire WÄMÄLI avec appuyé sur le témoignage des Victimes, des autorités religieuses, des activistes de la société civile, d’un médecin légiste mais aussi des auteurs ou bourreaux.

 » Ce film comme vous l’avez constaté est un cri, un appel à une prise de conscience collective pour éradiquer à jamais ou en tout cas réduire les violences basés sur le genre. Le message c’est d’abord interpeller, sensibiliser et aussi amener les autorités à plus réagir sur une plus grande échelle sur ce qui est en train de se passer aujourd’hui parce que les violences basés sur le genre sont devenus un fléau’’, nous explique Houray BAH, la réalisatrice du Ciné-documentaire, WÄMÄLI.

Devant les membres du gouvernement, des corps diplomatiques et nombreux ONG militante dans le droit du genre, la réalisatrice Houray BAH lance un cri, un appel à une prise de conscience collective sur des faits destructeurs de la recrudescence des actes de violence basé sur le genre.

D’après un sondage de l’association Amali, 95% sur un échantillon de 500 femmes sur Conakry et ses alentours sont victimes de violences. Un chiffre qui fait froid dans le dos.

N’est-il pas le temps d’agir ?

Idy BAH

AFROGUINEE

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Après le Concert de Koffi Olomidé à Conakry : Plus de 20.000 euros détournés !

Tidiane Soumah PDG des productions Tidiane World Music n’en fini pas avec les déboires après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.