Home / Actualités / Werder Brême : la terrible descente aux enfers du paria Naby Keïta

Werder Brême : la terrible descente aux enfers du paria Naby Keïta

Lancé dans un bras de fer avec le Werder Brême, Naby Keïta a été lourdement sanctionné. L’avenir du milieu de terrain en Allemagne s’obscurcit.

Les anciens de Liverpool ont décidément du mal en Bundesliga. La saison dernière, Sadio Mané est passé de recrue star du Bayern Munich à pestiféré après sa brouille avec Leroy Sané suite à la défaite en Ligue des Champions face à Manchester City. En tort puisqu’il avait frappé son coéquipier, l’ailier avait écopé d’une grosse amende tout en étant suspendu un match par sa direction avant d’être réintégré. C’est plus ou moins ce qui arrive aujourd’hui à son ancien coéquipier chez les Reds, Naby Keïta. Après cinq années au sein du club de la Mersey, le Guinéen a décidé de revenir en Allemagne.

134 jours d’absence cette saison

Un pays où il avait brillé sous le maillot du RB Leipzig, après des passages par Istres et Salzbourg. De retour l’été dernier, il avait signé pour trois ans en faveur du Werder Brême. Mais son aventure là-bas a pris un tournant totalement inattendu. Comme à Liverpool, il a passé pas mal de temps à l’infirmerie. En effet, le site spécialisé transfermarkt explique qu’il a été stoppé à six reprises cette saison. Il a débuté cet exercice par une déchirure de l’adducteur au mois de juillet. Ce qui lui a fait manquer 64 jours de compétition et 5 rencontres toutes compétitions confondues.

À lireBL : battu à Brême, Stuttgart cède sa seconde place au Bayern

Puis, il avait de nouveau été sur le flanc en octobre après une blessure musculaire (45 jours d’absence, 4 matches ratés). Il a ensuite été arrêté par rapport à des infections grippales ou de la fatigue (25 jours d’absence au total, 4 matches manqués). Ainsi, il a été absent 134 jours au total (13 rencontres manquées). Un coup dur pour le Werder, qui n’a pu beaucoup compter sur lui. Car en plus des blessures, le joueur de 29 ans s’est absenté quelques semaines pour participer à la Coupe d’Afrique des Nations avec la Guinée (4 matches joués).

Seulement 5 apparitions

Il a donc joué seulement 5 rencontres avec l’écurie allemande cette saison, dont 2 en 2024 (29 minutes disputées sur l’année civile). La dernière remonte au 30 mars. C’était lors de la défaite 2 à 0 face à Wolfsbourg. Son ultime apparition sous le maillot de Brême puisqu’il ne rejouera plus pour le club. En effet, le week-end dernier, le torchon a brûlé entre son club et lui. Keïta n’a pas apprécié de ne pas être titularisé face au Bayer Leverkusen et a boudé avant de décider qu’il ne jouerait pas. Une attitude qui a fortement déplu à sa direction, notamment au directeur sportif Clemens Fritz.

« Après avoir appris hier que Naby ne jouerait pas dès le début, il a décidé de ne pas monter dans le bus mais de rentrer chez lui. Nous parlerons demain avec lui et son conseiller des conséquences et de la suite des événements.» Dans la foulée, le principal intéressé s’est défendu sur ses réseaux sociaux. «Je voudrais m’exprimer ici pour clarifier ma situation avec mon club, le Werder Brême. Depuis le premier jour où j’ai signé pour ce grand club, j’ai toujours travaillé de manière altruiste et professionnelle.»

Une attitude qui a choqué

Il a ajouté : «mon seul souhait a toujours été d’aider le club et d’apporter de la joie aux nombreux supporters, surtout à une époque où les résultats ne sont pas ceux que nous souhaiterions. Depuis le début de ma carrière, je n’ai jamais eu de problèmes de discipline où que je sois allé et j’ai toujours essayé d’être un modèle. Je n’accepterai donc pas que quiconque ternisse cette image. Aux fans : je veux que vous sachiez que je me bats à chaque entraînement pour pouvoir vous rendre heureux chaque week-end. S’entraîner, tout donner, telles sont les limites de mon pouvoir. Allez Werder!»

Mais hier, l’écurie allemande a décidé de le punir sévèrement. «Le Werder Brême a suspendu Naby Keïta jusqu’à la fin de la saison. Le club a également infligé une amende substantielle au milieu de terrain. Le joueur de 28 ans ne s’entraînera plus avec l’équipe et ne fera plus partie du vestiaire de l’équipe première», pouvait-on lire sur le communiqué de presse. Le directeur sportif en a rajouté une couche en pointant du doigt le comportement inadmissible du milieu, qui a laissé tomber son équipe. Un dossier brûlant qui a fait réagir les médias africains, notamment en Guinée.

Un divorce et un avenir à régler

Africa Guinée parle d’une «sanction sévère» pour le capitaine du Syli national. Même constat pour Afrik-Foot qui a titré : «Naby Keita lourdement sanctionné !» Puis, la publication africaine a ajouté : «la sanction est en effet tombée et elle est lourde : le joueur de 29 ans est suspendu jusqu’à la fin de la saison, il s’entraînera à l’écart du groupe professionnel et paiera une amende “considérable”. Son coup de sang ne sera donc pas resté sans conséquence, et n’est finalement que “l’apothéose” d’une saison cauchemardesque pour le vainqueur de la Ligue des Champions 2019.»

En Allemagne, le cas Keïta est de nouveau évoqué dans les colonnes de Bild, qui révèle de nouveaux détails sur le sujet. Ainsi, on apprend qu’il va devoir régler une amende de 100 000 euros, lui dont le salaire est de 2 millions d’euros par an. Concernant son avenir, les nouvelles ne sont pas très bonnes. On pouvait s’en douter après sa mise à l’écart. Bild explique qu’on se dirige vers une résiliation de son contrat du joueur arrivé gratuitement il y a un an. Les deux parties, déçues, vont tenter d’y mettre un terme le plus vite possible. Libre, il pourra discuter et signer avec le club de son choix. Il y aura sûrement des prétendants, même si le joueur a accumulé les blessures.

Foot Mercato

A propos Fatoumata MARA

Vérifier aussi

Un concert pour aider à reconstruire l’école primaire de Kawass!

Un concert de solidarité pour la rénovation de l’école primaire Kawass aura lieu samedi 25 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function Smush\Core\Parser\str_contains() in /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/parser/class-parser.php:373 Stack trace: #0 /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/parser/class-parser.php(358): Smush\Core\Parser\Parser->sanitize_value('property') #1 /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/parser/class-parser.php(157): Smush\Core\Parser\Parser->is_safe('property') #2 /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/parser/class-parser.php(120): Smush\Core\Parser\Parser->get_element_attributes('<meta property=...', 'https://www.afr...') #3 /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/parser/class-page-parser.php(35): Smush\Core\Parser\Parser->get_elements_with_image_attributes('<!DOCTYPE html>...', 'https://www.afr...') #4 /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/transform/class-transformer.php(53): Smush\Core\Parser\Page_Parser->parse_page() #5 /home/caab6116/afr in /home/caab6116/afroguinee/wp-content/plugins/wp-smushit/core/parser/class-parser.php on line 373