Home / AfroPeople / Le combat de boxe entre Booba et Kaaris finalement annulé ?

Le combat de boxe entre Booba et Kaaris finalement annulé ?

(FILES) This combination made on August 1, 2018 shows French rapper Booba (L) on May 19, 2014, in Cannes, and French rapper Kaaris (R) on March 25, 2015, in Paris. (Photo by Dominique FAGET and Loïc VENANCE / AFP)

Sur Instagram, le Duc de Boulogne a fait savoir que son rival avait refusé de signer le contrat de leur affrontement prévu le 5 avril prochain à Bruxelles.

Après avoir refusé la première proposition de Booba à 300.000 euros, Kaaris a assuré que son avocat avait rédigé un nouveau contrat à un million d’euros. «Ce combat, je vais le faire. Et on va le faire. T’as compris ou pas?», a déclaré le rappeur. Après avoir visionné ce message, le Duc de Boulogne a réagi pour presser son rival de renvoyer ce nouveau contrat «J’te laisse mon million garanti, ça te fait 2 millions mon petit Dozo (sic)». «Par contre, j’exige un grec sans frites sauce samouraï», a-t-il ajouté

«Ok Armand j’accepte ton refus». Si l’on en croit l’un des derniers messages de Booba postés vendredi soir sur Instagram, son combat de boxe avec Kaaris prévu le 5 avril prochain à Bruxelles pourrait bien tomber à l’eau. D’après le Duc de Boulogne, son meilleur ennemi a refusé de signer le contrat qui lie les deux hommes pour cet affrontement. «Tu fais appel pour 50.000 euros, t’as un crédit de 1000 euros par mois sur 30 ans pour ta maison à la campagne. 6 ans que tu fais des vidéos dans ton Panamera hybride plaques allemandes. Tu stream autant que couilles de bois et ça crache sur 300.000 euros (sic) Désolé pour ceux qui y ont cru…», a-t-il écrit dans un message qui s’accompagnait du hashtag «#NoOctogone», une expression qui renvoie à la forme de la cage.

«Le contrat le plus bidon du système solaire»

Kaaris sur Instagram le 12 janvier 2019

De son côté, Kaaris a publié deux photos du contrat que Booba lui a proposé de signer. Plusieurs modalités ne lui conviennent pas, notamment celles concernant les sommes d’argent versées avant et après le combat de MMA (de l’anglais «Mixed martial Art», une discipline libre où tous les coups sont permis). «100k avant. 200k apres le combat. Si je te nique ta race en moins de 5 minutes, je dois rembourser les 100k et les 200k et tout les frais d’organisation. Je dois céder mon image a tallac record, son label. Le contrat ne stipule meme pas ce qu’il va vraiment toucher vu qu’il produit, il veut me baiser jusqu’à l’os à moelle (sic). (…) J’ai jamais vu ça de ma vie c’est le contrat le plus bidon du système solaire et en plus il l’a signé». Effectivement, comme le montre l’une des images, la signature de Booba apparaît à la fin, sous son nom.

S’ils veulent maintenir leur événement, il faudra que les deux rappeurs trouvent un terrain d’entente. Vendredi, Booba avait communiqué la date et le lieu de rendez-vous de ce combat d’anthologie avec «300.000 euros garantis» à la clé. Il avait accompagné ce message d’une vidéo où on le voit au volant d’un véhicule dire notamment: «Armand, tu vas recevoir demain le contrat par huissier, signé par moi-même, à Universal, comme t’as demandé. (…) T’es une grosse merde! Ta seule issue, c’est la bagarre. 300.000 euros garantis. Garantis! C’est le minimum. Donc à toi de jouer, frère (sic)». Le Palais 12, qui peut accueillir jusqu’à 18.000 personnes, n’avait toutefois pas encore donné son accord pour abriter ce face-à-face. L’élu en charge des Sports de Bruxelles avait indiqué qu’il ne «soutiendrait pas ce combat», ajoutant que la salle choisie n’était pas «un cirque».

Frères ennemis du rap français après avoir été proches, Booba et Kaaris ont été condamnés début octobre à 18 mois de prison avec sursis pour leur retentissante bagarre à l’aéroport parisien d’Orly en août. Ils avaient effectué dans la foulée trois semaines de détention provisoire. Une audience est prévue le 17 janvier pour déterminer les dommages et intérêts, la bagarre ayant occasionné des dégâts évalués à 50.000 euros. Depuis la «bataille d’Orly», les deux pères de famille d’origine francilienne ont continué à se lancer des piques, dans la tradition du clash de rap, et ont accepté de s’affronter à mains nues pour régler leur différend.

SOURCE : LE FIGARO.FR

A propos Fode Sita Camara

Journaliste reporter. Rédacteur en chef à ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Dernière minute : Dj Arafat est décédé !

Le patron de la YoroGang a rendu l’âme ce lundi 12 août 2019 à la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *