Home / Dossier / A la découverte du paradis touristique guinéen (2)

A la découverte du paradis touristique guinéen (2)


La Guinée qui bénéficie d’un environnement naturel exceptionnel, est un pays splendide aux paysages variés qui a toujours fasciné ceux qui l’ont visitée. Dotée d’immenses potentialités qu’elle tient de la diversité de sa topographie, de son climat et de sa culture, la République de Guinée offre aux visiteurs l’image d’un véritable  » paradis touristique  » aux ressources variées, mais insuffisamment exploité. De fait, elle a conservé son patrimoine et protège l’environnement, gage certain d’un tourisme authentique. Les cotes guinéennes sont garnies par des sites grandioses que l’on découvre dans des zones montagneuses, forestières et de savane. Dans les régions naturelles du pays, il existe de nombreux endroits et sites historiques parmi lesquels on peut citer :

La Haute Guinée (Mandingue)

La végétation est constituée par une savane arbustive ainsi que des îlots d’arbres. Le principal fleuve de l’Afrique de l’ouest prend sa source en Haute- Guinée. Les Malinkés sont très présents dans cette région de la Guinée.

La Haute Guinée occupée par les mandingues, se caractérise par sa relative homogénéité culturelle. L’organisation sociale fortement hiérarchisée, des rites célébrés autour des activités économiques comme l’agriculture, la chasse, l’artisanat donnent aux visiteurs la dimension de l’attachement de cette population à sa culture.

A visiter en Haute Guinée :

La source du Niger

Les plages du Milo ,  Le Fort de Galiéni ; La Source du Niger ; Les Chutes du Tinkisso ; Le Tâta de Samory à Kérouané , La Mosquée de El Hadj Oumar Tall.

Les fêtes des mares à Baro

C’est à 590 km de Conakry, dans le village de Baro qui se trouve dans la préfecture de Kouroussa, que se tiennent chaque  année à la veille des premières pluies (mai/juin) de grandioses manifestations traditionnelles appelées  » Fêtes des Mares « . Prés de la mare s’élève une forêt sacrée où habite Bolé Fadima, divinité de la maternité et de la fécondité ; les femmes qui veulent avoir des enfants viennent lui faire des offrandes et danser dans la forêt sacrée, la fameuse danse dite Koubada don. Les cérémonies s’accompagnent de danses folkloriques et de pêche dans les lacs.

La Guinée forestière :

La forêt quant à elle, frappe le visiteur par sa diversité culturelle. Ces différentes populations (Kissi, Toma, Guerzé, Manon, Konon) ont développé des spécificités culturelles tout en gardant en commun quelques valeurs. Les forêts sacrées, lieux de cultes et d’initiation ont servi de cadres d’éducation et de renforcement de la cohésion sociale. Elles ont favorisé l’élaboration des écritures syllabiques en pays toma. A visiter dans cette immense région :

Le Mont NIMBA :

De 1757 mètre d’altitude, le Mont NIMBA est classé patrimoine mondial par l’UNESCO. Il domine la plus belle forêt naturelle de l’Afrique de l’Ouest, avec sa flore et sa faune dont les crapauds vivipares, uniques au monde, ses chimpanzés aux comportements saisissants ;

Le pont de lianes de Macenta.

Situé sur le fleuve Diani, à 95 km du centre ville de Macenta dans la région forestière et à 917 km de la capitale, une œuvre originale des hommes du terroir relie les deux berges. Un pont de lianes tressées avec intelligence, dextérité et accrochées aux arbres géants borde élégamment les berges du fleuve.

La Guinée, riche en couleurs, en émotion, elle est tout aussi riche en goût : les fruits, les légumes mûrissent au soleil, sans produits chimiques et à ce patrimoine naturel extrêmement varié, et d’un charme exceptionnel, s’ajoute une importante richesse artistique et culturelle : l’authenticité des différentes cultures avec leurs champs, leurs danses, leurs traditions, le riche patrimoine artisanal, etc

La Guinée, c’est aussi la capitale du Djembé et de la percussion. A tout cela, il faut ajouter le sourire, sourire d’accueil et d’espoir du Guinéen (des enfants et des femmes). C’est cela la Guinée !

La Guinée reste encore inconnue pour une majorité ! Elle n’a pas pour des raisons historiques, chercher à vendre sa destination, est-ce une chance pour mieux conserver son patrimoine et protéger l’environnement ?

En tout cas, les données actuelles démontrent clairement que la nature et l’hospitalité peuvent être exploitées avec méthode et talent. Pour y parvenir, l’on a besoin d’une vision qui dépasse largement, le seul investissement et touche la politique du tourisme qui fait bonne place à l’adhésion des populations à des projets qui concernent leur environnement et aussi réussir à faire du tourisme un outil au service du développement économique et social.

Prenez donc vos bâtons de pèlerin à la découverte de la Guinée. Venez, vous la découvriez, vous l’apprécierez, vous l’adopterez car la nature et l’hospitalité vous y attendent. Des hôtels de luxe et des motels sur toute l’étendue du territoire guinéen avec des chambres confortables et une très bonne restauration vous réservent un accueil chaleureux et un séjour agréable.

A Suivre….

Un document réalisé par Projet Etudiant Guinée 2006-2013 : info@etudiantguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Tabaski et Covid-19 : Les recommandations de l’ANSS

En prélude à la fête de Tabaski qui sera célébrée dans moins de vingt-quatre heures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.