Home / Non classé / Affaire Albé : Nous allons nous tirer d’affaire, affirme Me Bea !

Affaire Albé : Nous allons nous tirer d’affaire, affirme Me Bea !

Le journaliste culturel Mohamed Albé Bangoura, accompagné du Secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée et de son avocat Me Béa, a répondu, ce lundi 13 juillet 2020, à la convocation des autorités judiciaires, suite à la plainte de Miss Fatoumata Kandet.

En effet, la réalisatrice du film « vivre pour t’aimer » a porté plainte contre le journaliste pour diffamation sur le réseau social Facebook. L’ancienne Miss Guinée 2010, s’est sentie viser par les publications sur Facebook du journaliste après avoir reçu 40 millions de Gnf des mains du Ministre d’Etat des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique en guise de soutien pour la réalisation de son film.

Apres près de 7 heures d’audition, l’avocat du journaliste culturel a précisé que :

« je voudrais simplement vous dire que nous allons tirer d’affaire. Vous êtes des journalistes, vous avez vos sites, lorsque vous travaillez pour vos organes respectives, là vous agissez entant que journaliste. Mais lorsque vous faites des publications sur vos pages personne privée, vous vous mettez à l’abri des avantages que la loi protectrice. C’est ce qui est arrivé malheureusement à mon client Albé…En vérité ces révélations sont des constatations. Des constatations qui auraient pu trouver leur fondement dans un site qui est protégé par la loi de presse ».

Même son de cloche pour  Sidy Diallo, Secrétaire général du syndicat de la presse privée de Guinée,

« Il faudrait que nos confrères face très attention, nous sommes libres de mener toutes sortes d’enquêtes mais ça doit obéir à certaines règles. Nous avons nos organes de presse, donc ce qui est conseillé est de diffuser toutes nos enquêtes sur les organes. Là, nous sommes protégés parce que nous rentrons dans le cadre de la loi L/002. Mais si c’est à partir de la page Facebook, nous ne sommes pas protégés. Aujourd’hui, si ce n’est pas la bonne collaboration entre le syndicat et la police, ça allait être très difficile pour nous ».

Notons que si Mohamed Albé Bangoura est reconnu coupable, il sera soumis au paiement d’une amende de 5 à 10 millions de franc guinéen.

Pour l’heure, le journaliste est mis à la disposition du Syndicat de la Presse Privée de Guinée et doit se présenter ce mardi 14 juillet 2020 pour la suite de la procédure.

Nous y reviendrons !

Mohamed KOMAH et Idy BAH

AFROGUINÉE 

A propos Mohamed KOMAH

Vérifier aussi

Fodé Baro et Azaya sur  » Conflit D’Amour », une collaboration !

Le roi du zouk Mandingue, Fodé Baro et le Messi Azaya se retrouvent enfin sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.