Home / Actualités / Afro-club, le hit des platines avec Kayawoto, Fodé Baro et Vegedream

Afro-club, le hit des platines avec Kayawoto, Fodé Baro et Vegedream

Nouvelle semaine au cœur des rythmes afro-urbains emmenés par les artistes, Kayawoto, Vegedream, Innoss’B, Bisa Kdei & Gyakie, Lavaud, Fodé Baro et enfin Mapara A Jazz.

Le Burkinabé Kayawoto s’offre une virée à Dubaï pour Toongo
Le 26 février dernier, le rappeur Kayawoto annonçait en grande pompe l’arrivée dans les bacs de son premier album Maouland riche de 15 titres, mais dont la durée totale ne dépasse pas 50 minutes. Cette sortie s’accompagne du clip Toongo. Une vidéo qui a suscité une grosse vague de réactions dans le milieu culturel burkinabè. Il faut dire que le jeune homme est resté dans la ligne de conduite qu’il s’était fixée avec son premier hit majeur Rakanra Biiga. Kayawoto raconte la vie légère, faite de strass et paillettes, avec une aisance financière bien souvent passagère. Pour les besoins du clip, le rappeur et son équipe se sont expatriés à Dubaï afin de calquer au plus près les réalisations des super stars américaines. Mission accomplie pour Kayawoto dont la personnalité s’affirme de plus en plus et n’hésite pas à repousser les limites de la créativité du hip hop burkinabè. Musicalement, Toongo est un mélange des rythmiques afro-électroniques d’Afrique du Sud, notamment l’amapiano et l’afropop. Peut-être déroutant à la première écoute, mais tout de même d’une qualité certaine.

Le Guinéen Fodé Baro exploite la sortie de son album Coup Fatal avec Wô Rebébé
En décembre dernier, Fodé Baro faisait sensation avec son titre Personne n’est Dieu, premier extrait de son album Coup fatal disponible ce mois de mars. Une chanson qui avait été plutôt bien accueillie par le public du chanteur, sans doute conquis par le virage afropop opéré par celui-ci. Cette fois, celui que l’on appelle le roi de l’afrozouk, a mis en ligne un nouvel extrait de son album. Il s’agit de Wô Rebébé, pour lequel il a fait concocter sur mesure, une chorégraphie qui vous enverra tout droit sur la piste de danse (lorsque les discothèques rouvriront bien entendu). Le timing de cette nouvelle sortie était bien choisi puisque Fodé Baro organisait deux grandes soirées les 12 et 13 mars dernier pour la sortie de son 8e album. Une sortie un peu compliquée par les restrictions et les mesures barrières liées au coronavirus, mais surtout à cause d’une résurgence de la fièvre Ebola en Guinée. À noter qu’en prélude de la sortie de l’album Coup fatal, Fodé Baro s’est retrouvé sous les feux des critiques pour avoir…changé de coupe de cheveux. Vous avez dit insolite ? Une affaire qui a été très commentée sur les réseaux sociaux en tous cas.

Lavaud, la Britannique d’origine mauricienne, s’associe au Nigérian Reekado Banks pour Oh My
La Londonienne Lavaud est issue d’une famille originaire de l’île Maurice. Elle a toujours été attirée par ses racines africaines inculquées par son père musicien. C’est à l’âge de 20 ans qu’elle a véritablement lancé sa carrière professionnelle. Aujourd’hui âgée de 26 ans, Lavaud continue d’écrire son histoire musicale à l’encre africaine. Elle a d’abord répondu à l’appel de Reekado Banks sur le remix de Rora pour lequel elle a chanté aisément dans le style du chanteur nigérian. Elle a continué d’explorer son univers avec le single In This Room sorti l’an dernier. C’est donc tout naturellement qu’elle enchaîne avec Oh My, un titre afro-r’n’b toujours en duo avec son ami Reekado Banks. « Ma musique est une représentation de ma culture et de ma fondation en tant qu’artiste. Je m’inspire des rythmes de l’Afrique mêlés à la diversité, à l’énergie et à l’originalité de Londres » a-t-elle écrit dans le dossier de présentation de ce nouveau single. Le clip a été tourné en Jamaïque, les frontières de l’île Maurice étant fermées et Lavaud esquisse quelques paroles en français dans Oh My qui est aussi le premier single de la jeune femme au sein du label indépendant Prmise Land.

Les Ghanéens Bisa Kdei et Gyakie racontent une histoire vraie dans Sika
Si vous ne connaissez pas encore Ronald Kwaku Dei Appiah, alias Bisa Kdei, nous en sommes désolés, car nous aurions dû vous en parler plus tôt dans l’Afro-Club. Ce chanteur et producteur ghanéen multi-récompensé a débuté sa carrière en 2012 avec l’émergence du style musical azonto qui faisait rage à l’époque. Vous n’avez pas pu passer à côté de son hit international Mansa en 2015 (plus de 16 millions de vues à ce jour). Il a travaillé avec les artistes de renommée internationale tels que Stonebwoy, Adekunle Gold, Stormzy, M.anifest, Reekado Banks, Efya et Patoranking pour ne citer que ceux-là. Aujourd’hui, il revient avec la chanteuse Gyakie avec qui il a réussi à composer une chanson sur mesure. C’est l’histoire vraie d’une rencontre entre deux amants dont la relation a été bouleversée par l’argent. Sika signifie « argent » en langue akan et le duo explique l’importance d’être patient en amour dans ce morceau très sentimental. Il faut également noter que les voix des deux artistes fusionnent à la perfection et cela rend l’expérience d’écoute très agréable. Ils avaient déjà collaboré en 2020 sur le titre Sor Mi Su de Gyakie. La chanteuse a tout juste 22 ans et déjà une voix très mature. C’est en 2019 qu’elle a commencé sa carrière très prometteuse alors qu’elle était encore étudiante à l’université des sciences et technologies Kwame-Nkrumah.

Au pays du Congolais Innoss’B, l’Afrocongo est roi et devient un Meme
Le provocateur Innocent Balume, alias Innoss’B, est de retour avec une chanson dans laquelle il revêt le costume du roi de la pop, Michael Jackson. Le natif de Goma qui se fait également appeler « Tigre » profite de cette nouvelle chanson pour envoyer une pique à l’ »Aigle » Fally Ipupa. Il faut dire que les deux artistes se livrent à un duel de créativité sur les chorégraphies qui accompagnent leurs clips, mais également sur leur popularité auprès du public. D’ailleurs, au tout début du clip on peut voir Innoss’B tenir en joue un aigle avec son lance-pierre et un brin d’humour, tout de même. Toute une symbolique. Pour ce qui est du titre Meme, il est plutôt de bonne facture et totalement adapté aux ambiances festives. Il a réussi à atteindre la quatrième place du top charts YouTube au Nigeria. Le Molodoï leader s’érige en porte-drapeau de la RDC à travers le continent africain bien que ne faisant pas l’unanimité auprès du public congolais.

Vegedream est prêt à revenir auprès de la femme qu’il aime, car il est Touché dans le cœur
Vegedream ouvre son compteur de l’année 2021 après avoir collaboré avec Tayc sur le morceau Pour nous dont la vidéo a été visionnée plus de 11 millions de fois sur YouTube. Son single tout neuf s’intitule Touché dans le cœur. Un titre pour lequel Vegedream a fait usage de sa science de la mélodie et sa capacité à retranscrire les sentiments amoureux en chanson. Il s’agit d’une déclaration pour laquelle il sort le grand jeu à la femme qu’il aime, accompagné d’un chœur gospel dans un clip à l’esthétique très léchée réalisé par Nicolas Noel. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’avec cette nouvelle chanson, Vegedream est loin de son hit Ramenez la coupe à la maison qui avait été l’hymne du succès de l’équipe de France masculine de football en 2018.

En Afrique du Sud, le duo Mapara A Jazz trouve enfin une issue à la chanson controversée John Vuli Gate
C’est l’histoire rocambolesque de la semaine. John Vuli Gate, l’une des chansons qui a le plus fait danser en décembre 2020 s’était parée d’un clip début janvier, revendiqué par le duo Mapara A Jazz. Quelques heures seulement après sa mise en ligne, deux autres artistes, Scara et Chilli Ya Baba, ont revendiqué être les auteurs originaux de la chanson. Cafouillage général dans l’industrie qui a tout de même tenu en haleine l’Afrique du Sud durant près de 4 mois. La vidéo a donc été retirée momentanément de YouTube le temps d’éclaircir la situation. Man Malaya et Lenny Sebkha de Mapara A Jazz ont alors apporté la preuve qu’ils détenaient les droits de leur version du titre John Vuli Gate, car effectivement Chilli Ya Baba était détenteur des masters originaux qui ont inspiré cette chanson. Au bout du compte, le clip est de retour en ligne pour le plus grand bonheur du public. L’occasion parfaite pour mettre l’Afro-Club au rythme de l’amapiano si vous avez raté le phénomène John Vuli Gate et son clip déjanté.

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.

Par : Hervé Mandina
RFI Musique

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Chamack CAMARA, bientôt de retour avec des clips de son nouvel album!

Après sa révélation avec la sortie de son premier album, Chamack CAMARA revient bientôt avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.