Home / Sports / CAN 2015 : Le Syli éliminé , réactions des citoyens…

CAN 2015 : Le Syli éliminé , réactions des citoyens…


Après la cinglante défaite du Syli ,  le désespoir et la mauvaise humeur sont visibles sur les visages partout en Guinée ! Des critiques et suggestions ne cessent d’être haussés à travers tout le pays après l’élimination par le Ghana, le Syli National de Guinée en quart de finale de la 30ème Coupe d’Afrique des Nations. Une disqualification qui, par la suite a connu la démission « préméditée » du Sélectionneur de l’équipe, Michel Dussuyer, le retrait volontaire du Capitaine, Ibrahima Traoré et la dissolution du staff Technique par la Fédération Guinéenne de Football. Après le naufrage du Syli,  Afroguinée Magazine a fait un micro-trottoir pour recuillir les propos de quelques supporteurs. Réactions à chaud !

Fodé Moussa Simankan, politicien : « Cette élimination a été pour moi, une humiliation, une honte nationale à partir du moment où les ghanéens ont pu maitriser la situation durant les 90 minutes. Le système défensif guinéen était défaillant. Quant à la démission de l’entraineur Dussuyer après 5 ans, je dirai que c’est une bonne chose. Il doit partir mais son départ doit faire l’objet d’une cérémonie solennelle pour le service rendu à la nation. Quant au capitaine Ibrahima Traore, il doit revenir sur sa décision car, il ne joue pas pour lui-même mais plutôt, pour la nation et il est l’espoir de tout un peuple ».

Sidikiba cherif, Etudiant : « Au fait, l’élimination du syli par le Ghana est évident à mon avis, puisque les jeunes guinéens jouent toujours dans la rue et cela est dû à l’incapacité de l’Etat. Il est incapable de nous construire des centres de football tandis que les joueurs des autres pays sortent tous centres de formation et évoluent d’abord en équipe B avant d’intégrer l’équipe A. Le football n’est plus du hasard. Je pense qu’on est tombé sur plus fort que nous sur le plan expérience, physique et technique. Si le coach trouve que sa démission l’arrange, je pense que les guinéens doivent lui laisser partir. Concernant le cas de Traoré Ibrahima, je pense que sa décision va fortement jouer sur l’équipe parce qu’il est le seul joueur qui prend sa responsabilité dans l’effectif. C’est notre meilleur joueur, je sais qu’il aime la Guinée et c’est sûr, il reviendra dans l’équipe puisqu’il est l’espoir de tout un peuple »

Karim Gandhi Diallo, journaliste blogueur : « L’élimination de l’équipe guinéen n’avait rien d’étonnant, je m’y attendais. Aujourd’hui, le foot n’est plus un jeu du hasard, il faut que les guinéens arrêtent de rêver. Le Ghana est largement au-dessus de nous et remettons nous en cause. Le football doit quitter les rues pour les centres de formations. Vous aviez tous suivi le comportement des joueurs du pays, particulièrement, le Gardien Naby Yattare qui a besoin aujourd’hui d’un psychologue. En ce qui concerne l’entraineur, c’était un devoir pour lui de démissionner, d’une manière à une autre. Il n’avait plus la chance de tenir cette équipe, nous avons tous connus les tractations qui ont suivies à sa reconduction à la tête du syli. Le Capitaine Ibrahima Traoré, son absence probable sera un grand vide dans l’effectif. Je pense bien qu’il ne va pas nous quitter »

Bakary Kourouma, jeune diplomé : « Je suis vraiment déçu puis qu’aux éliminatoires, la Guinée et le Ghana avaient fait 1-1 au Maroc. Le Syli était à la hauteur mais, l’entraineur a fait un mauvais classement. Il faut qu’on refuse d’être des amateurs, la compétition c’est pour remporter le trophée. Michel Dussuyer doit quitter. Depuis combien d’années il est avec cette équipe ? Aucun résultat satisfaisant.Mme Mama Tady Condé, femme parlementaire : « Le retrait de Ibrahima Traoré ne m’enchante pas car, je disais qu’après cette élimination, l’équipe devrais rester soudée afin qu’on puisse avoir, dans deux ans, une équipe d’une ossature exceptionnelle.
Avant le match contre Ghana, j’avais dit que j’avais peur, car les trois derniers maths les jeunes avaient tout donné, donc affronter le Ghana, serait un labeur pour ces dignes fils qui sont à féliciter et à encourager. Je fonde un espoir sur cette génération si les encadreurs prennent conscience. Quant à la démission de l’entraineur, je n’ai pas de commentaires à faire, car c’est lui-même qui connaît pourquoi il a rendu le tablier. Que vive la Guinée ! ». Ibrahima Traoré, lui on n’a pas besoin de lui car, il est très excellent, il doit jouer pour sa patrie, il ne doit pas cesser de mouiller le maillot pour son pays ».

Alpha Amadou Bah, Etudiant : « L‘élimination de notre pays dans cette CAN a été une grande déception pour tout le monde. La démission de l’entraîneur, personnellement, moi je pense que c’est une bonne chose pour notre équipe, malgré quelques belles actions qu’il a eu à accomplir. je pense qu’il a montré ses limites. La Guinée va faire comme beaucoup de pays africains, choisir un coach local c’est-à-dire, un guinéen. En tout cas, ce n’est pas le talent qui manque chez nous comme Cherif Souleymane par exemple. Mais le guinéen a toujours ce complexe d’infériorité.

A propos du retrait provisoire du capitaine Ibrahima Traore, c’est une grosse surprise pour tout le monde. Mais je pense qu’il doit avoir ses raisons. Respectons son choix, quoiqu’il en soit. Ce n’est pas le seul joueur et je suis convaincu qu’on peut surmonter cette absence ».

Djenè Saoudia Kaba, Journaliste : « A mon avis, on ne pouvait pas battre le Ghana vu d’abord, l’expérience qu’il a. Quant à l’entraineur Dussuyer, c’est son choix de rester ou partir. Pour moi, il pense qu’il a donné à l’équipe, ce qu’il pouvait.

Ibrahima Traoré, il a parfaitement raison de prendre du recul pour sa carrière. La patrie est meilleure mais, la carrière avant tout ».

Mohamed Sanè, Jeune diplômé : « Le Coach n’a qu’à partir, il est très limité dans ses choix tactiques »

Cherif Moussa, Animateur Culturel : « Il faut féliciter cette formation guinéenne qui revient de loin vu les conditions de qualification et la maladie Ebola. Mais dans l’ensemble, l’heure n’est plus aux félicitations démagogiques. Il faut penser le mal du syli qui depuis des années, ne franchit pas le quart de finale. Moi je m’attendais à plus cette fois-ci, nous voir arriver au cap « héroïque » des demi-finales. Hélas ! Encore une fois, nos jeunes talentueux n’ont pas mieux fais que leurs aînés. Qu’on arrête d’encourager la médiocrité et pour une fois, qu’on dise aux joueurs bravo ! Mais franchement, ils ont très mal joué. Ce n’est pas la faute à l’entraîneur si nos joueurs n’ont pas le niveau d’enchaîner deux match avec deux jours d’intervalle ».

Ibrahima Sory Cissé, Travailleurs à la CNSS : « Le syli manque du physique, il faudra réorganiser l’effectif et voir comment encadrer les joueurs. La démission de l’entraineur est normale. La Fédération ne doit pas fustiger l’entraineur, il a beaucoup fait. Il a réussi à faire qualifier le Syli, on devait plutôt l’encourager ».

Ansoumane Sékou Hawas Fofana, Etudiant : « L’élimination du syli est une responsabilité du coach. Il ne devait pas sélectionner des joueurs blessés pour une telle compétition africaine. Pour le cas de Ibrahima Traoré, il est sur le coup de choc d’élimination et je pense qu’il reviendra sur sa décision. Son retrait n’est pas accepté par le peuple. Il est l’espoir de tout un peuple ».

Jean Yves Camara, Dentiste : « C’était une élimination inattendue et décevante en ce qui concerne la prestation de notre équipe. L’entraineur en partie, est responsable par son mauvais coaching. On ne change pas une équipe qui gagne. L’entraineur démissionne par qu’il a mesuré l’ampleur de son incompétence. Il démissionne pour se morfondre dans sa mésaventure. Je suis inquiet de l’avenir de notre équipe si notre messie (Ibrahima Traoré) se retire ».

Propos recueillis par Fodé Sita, notre correspondant basé à Conakry

www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Coupe CAF : Horoya prévoit 10 jours de stage à El Jadida au Maroc

CONAKRY- Le Horoya AC continue d’affûter ses armes à Conakry avant d’aller défier à Casablanca les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.