Home / Actualités / Ces MC’S qui ont marqué l’histoire du Rap guinéen !

Ces MC’S qui ont marqué l’histoire du Rap guinéen !

Ils ont été nombreux à marquer leur époque en matière de musique Rap en Guinée. Ces premiers Mc’s ayant su garder leur succès pendant de longues années avant que la plupart d’entre eux ne tombe dans l’oubli. Sur cette liste parsemée de rimes, le groupe Kill Point occupe la tête du peloton. Considéré comme les bâtisseurs du mouvement Hip-Hop de Guinée, le groupe Kill Point reste légendaire pour sa discographie éclectique. Prophet-Gee, Aizeik’o, Mooz Bee et autres, ont su régner « férocement » dans l’arène du Hip Hop guinéen comme des vrais rois.

Leur premier album à succès « Foré Boma » sorti en 1996, a balisé le chemin pour les générations qui ont suivi. Avec des textes poignants de messages engagés, Amadou Barry et ses soldats du micro ont toujours osé dire ce qu’il n’allait pas dans la cité. Ce qui leur a valu au groupe, d’être le flambeau de la jeunesse, à cette époque même si tout n’était pas rose avec le pouvoir en place.

A la fois, leader d’opinion et rassembleur d’une jeunesse « marginalisée », Kill Point a réussi à produire en 1997, la première compilation de Rap guinéen : « Rap Koulè ». Ce qui a mis sous les feux des projecteurs, nombreux talents du mouvement comme Elie Kamano ( PNN), Baraaka à l’époque dans le groupe Syn10K, CS One  pour ce citer que ceux-là. Le groupe sortira plusieurs projets d’albums avant de disparaître de la scène.

On a encore en mémoire des tubes comme «Rédemption », « Jump up», « Wonamawa », « Doumdoumba », « Mènes Ton Combat » et bien d’autres qui continue a bercé le cœur des mélomanes de premières heures de musique rap à Conakry. Ils étaient des véritables  porte-voix de sa génération de rébellion musicale.

Rappel du clip « Foré Boma »

[vsw id= »ZN286W0okAI » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Dans la catégorie solo, Bill de Sam et feu Hamid Chanana ont servi de repère. L’album « Sogolon » de l’enfant de Samaya sorti aussi en 1996 et « Sèwa » de Chanana sorti en 1997 ont réellement fait tâche d’huile, laissant leur empreinte dans les esprits.

Par ailleurs, le célèbre groupe Légitime Défense appelé aujourd’hui, Leg Def a pu s’offrir une place de choix dans ce box restreint des premiers MC’s de Conakry. Leur album « Bakouti » sorti vers les années 1996, Cheick, AS Kemy et sa sœur Loulouta ont récolté la palme d’or du style et des vibes interactifs du moment.

Regardez le clip « Bakouti »

[vsw id= »yAlwrO8s8yc » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Bien d’autres groupes de cette catégorie Old School du rap guinéen ont su se baigner dans la même rivière de flows hors du commun. Biz Dondon et son crew  ‘’Gandal Foly’’ se sont imposés avec un style propre à eux, du rap hardcore  teintée de soul aux influences new-yorkaises.

Redécouvrez  le clip « Khareman » de Gandal Foly

[vsw id= »GYYZ8IwRSTI » source= »youtube » width= »425″ height= »344″ autoplay= »no »]

Avec du feeling, débordant d’énergie une nouvelle vague de chanteurs allaient désormais s’emparer du jeune public guinéen. Dans cette trajectoire, les groupes comme Raisonnable Djely, Pap Soul, Fac Alliance, MAS, le collectif Saga Hip Hop, Kharémens, Silatigui seront définitivement inscrit dans la légende…Il était une fois le Rap en Guinée. Une belle époque !

www.afroguinee.com

A propos Aboubacar

Journaliste et animateur radio. Directeur de Publication de ©Afroguinée Magazine, premier portail culturel et événementiel de Guinée-Conakry.

Vérifier aussi

Des artistes crient haro sur les tueries en Guinée !

Face aux tueries et aux violences insoutenables qui martyrisent la Guinée ces deniers jours après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.